17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Claude Bartolone en Béarn devant les lycéens : « Soyons attentifs à vivre ensemble »

06/03/2015 | Le président de l’Assemblée nationale s’est rendu en Béarn pour y rencontrer des lycéens et, après les attentats de Paris, leur parler de citoyenneté

Claude Bartolone, à son arrivée au lycée agricole de Montardon

Les mots liberté, égalité et fraternité sont inscrits au fronton de bien des mairies. « Mais on ne peut pas continuer à proclamer les valeurs de la République sans voir comment on peut être plus attentifs à vivre ensemble, plutôt que les uns à côté des autres » estime Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale. Après les attentats terroristes commis en janvier, et la manifestation qui a suivi, celui-ci a été chargé par le président de la République de lancer une réflexion sur l’engagement civique et citoyen. Cela, afin de formuler des propositions susceptibles de le conforter. Ce travail l’amène à aller à la rencontre des Français, aux côtés de députés de différentes tendances. Il vient de commencer par les jeunes, et par le Béarn.

A l’horizon, les Pyrénées enneigées offrent un spectacle splendide. « Je regarde toujours la tête des gens que je rencontre. Vous avez l’air heureux » confie vendredi Claude Bartolone aux premiers élèves chargés de l’accueillir, près de Pau,  dans les locaux du lycée agricole de Montardon. L’établissement est tonique. Pour la quatrième année consécutive, il vient de remporter un trophée national consacrant la qualité de ses formations.

Le regard qui changeLe député PS David Habib, qui assure depuis janvier la vice-présidence de l’Assemblée nationale, n’est pas étranger à cette venue. Charlotte sur la tête, les officiels commencent par visiter la halle technologique dont dispose l’établissement. Puis on entre vite dans le vif du sujet.

Pour parler par exemple de l’intérêt des voyages à l’étranger qu’effectuent certains élèves, quand ils parviennent à disposer des fonds nécessaires. Telle Audrey, étudiante en BTS aménagement paysager, qui s’est rendue au Cambodge. Ou encore Pauline, partie au Bénin. Chaque fois, la conclusion est la même. On évoque la découverte de cultures différentes, l’ouverture à l’autre, le regard qui change. «Cela m’a fait grandir », confie une jeune fille.

« Combien d’entre vous savent qu’ils peuvent effectuer un service civique à l’étranger ? C’est une piste que l’on peut développer » demande l’un des membres du groupe de réflexion où ont pris place le député UMP Xavier Breton (Ain),  ses collègues PS Jean-Louis Bricout (Aisne), Bernard Lesterlin (Allier) ainsi que Henri Nallet, président de la fondation Jean Jaurès et ancien ministre de l’agriculture. « Souvent, on estime que l’autre, c’est le danger. Rien que d’après ces premiers témoignages, je ne suis pas déçu » commente Claude Bartolone.

Premiers contacts avec les jeunes, dans la halle technologique

« Des haines que l’on n’expliquait pas »Autres jeunes, autre ambiance. Cette fois, on discute avec des bénévoles qui ont choisi de devenir éco-délégués. Pour développer des projets sur le tri sélectif, la collecte de jouets destinés aux Restos du Cœur… Là encore, la même question revient chez le président : « Qu’est-ce que cela vous a apporté ? ». « La solidarité est plus forte entre nous» assurent les élèves.

Mêmes échos avec un dernier groupe, pour discuter du foyer et des multiples activités que les lycéens  y développent : musique, sport, théâtre et l’on n’en passe. Largement de quoi resserrer un peu plus les liens entre des jeunes, internes pour la plupart, et souvent originaires de territoires ruraux où «tout le monde se connait ».

« Ici, c’est comme une famille. Il y a un esprit Montardon » confie un élève. Tandis qu’un de ses voisins évoque une expérience malheureuse vécue dans un autre établissement, implanté en ville celui-là. L’anonymat y prédominait. « Il y avait beaucoup de stéréotypes, et des haines que l’on n’expliquait pas ».

Le président de l’Assemblée nationale retient la remarque. Il note l’importance du rôle joué par les associations dans l’éducation des jeunes. Ce qui ne l’empêche pas d’admettre que la mission devra aussi s’intéresser aux  difficultés  financières dont pâtissent bon nombre d’associations. Car, en ces temps de crise, les aides publiques dont elles disposent se réduisent comme peau de chagrin.

Un service civique obligatoire ? A Mourenx, une centaine de lycéens attendaient les parlementaires

Le temps passe vite à discuter avec les jeunes, même dans ce qui pourrait ressembler au pays des Bisounours. « C’est trop bien ici. Il faut que nous tu amènes aussi dans des endroits qui ont des problèmes » glisse un député au patron de la délégation.

La cité scolaire de Mourenx, qui va les accueillir quelques heures plus tard, n’a pas cette réputation. Mais la centaine d’élèves qui y ont été réunis, en provenance du bassin de Lacq, d’Orthez et d’Oloron, a affuté ses interventions. Et certaines questions font débat. Comme celle qui consiste à savoir si le service civique doit être rendu obligatoire.

« Le sujet nous embarrasse. Je ne crois pas au côté obligatoire » renacle Claude Bartolone. Par contre,  beaucoup s’accordent sur l’intérêt de lui donner une dimension européenne, échanges à l’appui, et de le faire reconnaître dans le parcours scolaire.

« Le racisme n’est pas une opinion mais un délit »Une autre idée, suggérée par un groupe de lycéens, est jugée excellente : un système de tutorat assuré par des élèves de terminale auprès de jeunes qui arrivent en seconde. Pour leur faire découvrir leur établissement, les aider à s’organiser. L’ouverture aux autres, c’est aussi cela.

Les adolescents ont travaillé leur sujet. Divers thèmes suivent en rangs serrés. Une discussion sur l’usage des réseaux sociaux amène ainsi Claude Bartolone à rappeler que liberté va de pair avec responsabilité, et que le racisme « n’est pas une opinion, mais un délit ».

« Ne lâchez rien »Option du baccalauréat bâtie sur un projet écologique, insuffisance de femmes dans les assemblées électives, liens noués avec les entreprises, agro-écologie « qui n’est pas contre la science »… Tout y passe.

Y compris la politique agricole commune et ses contraintes. Un sujet qui va voir Henri Nallet s’enflammer : « C’est la PAC  qui a permis de moderniser l’agriculture française. Transformez-la, modernisez-la, simplifiez-la, mais gardez la ! Et méfiez-vous de ceux qui vous disent autre chose. Ce ne sont pas des paysans. Et ce ne sont pas eux qui paient. »

Quelques minutes plus tôt, le même intervenant a adhéré à une critique formulée sur le grand âge des élus. « Réinventez les formes de représentation ! Ne lâchez rien !» a-t-il martelé. Commentaire amusé du président : « On a bien fait de l’amener ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1824
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !