Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cognac : derniers préparatifs pour la semaine du cyclotourisme

28/07/2019 | Les deux Charentes s’apprêtent à accueillir la 81e semaine internationale de cyclotourisme. 60 bénévoles sont à pied d’œuvre.

Bernard Chappuis et Jean-Louis Girard sur l'espace camping à Merpins

12 000 cyclotouristes vont bientôt déferler sur la ville de Cognac, ses routes de campagne et ses voies cyclables. Les deux Charentes accueillent la 81e édition de la semaine fédérale internationale du 4 au 11 août. Et la capitale du célèbre spiritueux est l’épicentre de l’événement. Ouvertes essentiellement aux licenciés de la fédération de cyclotourisme, ces sept journées de parcours à vélo ont pour objectif de faire découvrir le territoire à ses adhérents, à travers sept thématiques les menant d’un bout à l’autre des Charentes.

« C’est un projet de longue haleine qu’on a commencé il y a trois ans », explique Bernard Chappuis, l’un des 60 bénévoles du STAFF, en charge des sponsors et de la communication sur l’événement. Il a fallut notamment trouver un immense champ pour accueillir une partie des cyclotouristes. La fédération en a dégoté un à la sortie de la rocade cognaçaise, à la frontière avec Chateaubernard, sur la commune de Merpins. Là, 1km2 de terres en friche a été labouré, aplani, enherbé pour mettre sur pied un camping temporaire. « Il a fallu creuser des tranchées pour faire passer des réseaux d’eau et d’électricité », raconte le vice-président et co-fondateur des semaines internationales du cyclotourisme Jean-Louis Girard, « puis monter un par un cinq blocs sanitaires de 30 douches et 30 toilettes chacun, les raccorder aux réseaux et à des bonbonnes de gaz pour chauffer l’eau des douches ». Un géomètre est ensuite venu délimiter les 3000 emplacements de caravanes et tentes. « Il y a tout un tas de règles de distance à respecter, notamment de sécurité, comme des passages pour les pompiers. Ca n’a pas été facile », poursuit Bernard Chappuis. Huit camions citernes sont prévus aux quatre coins du camping pour la défense contre les incendies.

Bernard Chappuis devant les sanitaires

 En tout, quatre mois de travail ont été nécessaires avec une quinzaine de bénévoles. 6000 personnes sont attendues sur place pour la semaine du cyclotourisme. Le reste des 12 000 participants se répartit entre les campings privés, municipaux, les gites et les hôtels du cognaçais. « Tout est complet jusqu’à Jarnac », constate Bernard Chappuis, qui n’a pas réussi à trouver de la places pour quelques uns de ses amis qui se sont décidés récemment. La fédération estime à 3,5 millions d’euros les retombées économiques de l’événement pour le territoire d’accueil, « peut-être un peu plus cette année, sachant que l’image du cognac attire beaucoup les visiteurs », estime Bernard Chappuis, lui-même Charentais et adhérent du club de cyclotourisme de Cognac.

L’Espace 3000 comme Q.G.

L'Epace 3000 à Cognac sera le quartier général de la manifestation

 Le départ des randonnées quotidiennes se fera de l’Espace 3000, prêté à titre gracieux par la Ville de Cognac à la Fédération pour l’occasion. «Juste en face, le champs servira de stationnement pour les voitures des visiteurs. Le parking de l’Espace 3000 accueillera quant à lui des exposants de matériels de vélos, que l’on a voulu essentiellement français, ainsi qu’un marché de producteurs et d’artisans venus de toutes les régions de France, qui nous suivent d’année en année », explique Bernard Chappuis. Au fond du parking, un immense chapiteau abritera l’espace restauration, avec 800 à 1000 couverts servis chaque soir. L’intérieur de  l’Espace 3000 accueillera les stands de la fédération, de la Ville de Cognac et de Charentes Tourisme, ainsi que quelques exposants.

Avantageusement situé le long de la Charente, L’Espace 3000 permet d’emprunter directement soit la voie verte le long des berges, soit la départementale menant à des voies cyclables en durs. Chaque jour, deux parcours VTT ou VTC avec plusieurs boucles de différents kilomètres sont proposées aux cyclo-randonneurs. Les clubs cyclistes de Cognac, Jarnac, ainsi que le club des verriers de Cognac ont contribué à l’élaboration des circuits, réunissant leurs bons plans de promenades et des parcours permettant de découvrir les plus beaux paysages et le patrimoine emblématique des deux Charentes. Toutes les boucles ont été testées et éprouvées par ces passionnés du cru, durant ces deux dernières années.

Top départ dimanche prochain

Départ du chemin VTT à Cognac, entre l'Espace 3000 et la Charente

 Après une journée d’accueil le samedi, les cyclotouristes prendront leur départ le dimanche 4 août pour une première randonnée entre Cognac et Angoulême, sur le thème des eaux-de-vie et de la bande-dessinée. Ce périple de 5 boucles de 53 à 163 km les fera passer par Jarnac et Chateauneuf-sur-Charente, pour découvrir notamment le site archéologique d’Angeac, la petite ville portuaire de Saint-Simeux, le village des gabariers, Saint-Simon, et Bassac avec son Abbaye. Les plus téméraires pousseront jusqu’à Villebois-La Valette. En chemin, les randonneurs pourront faire des haltes chez des vignerons partenaires de l’événement, recensés dans un guide fourni par la fédération. Chaque journée se déclinera ainsi autour d’une nouvelle thématique, comme « la route des tonneaux et des canons », longeant le fleuve Charente jusqu’à Rochefort, sa Corderie Royale et sa célèbre Hermione. Une journée est également prévue du côté de l’estuaire, entre Saint-Palais-sur-Mer et Mortagne-sur-Gironde, avec un passage par Royan et Talmont. Les randonneurs pourront se restaurer dans les établissements du territoire, pique-niquer ou se ravitailler dans un des trois points d’étapes du jour  prévu par la fédération.

Le cyclo kit distribué aux participants

Un kit sera remis à chaque participant. Il contient une carte IGN, un guide avec les adresses des partenaires et les événements connexes  à la Semaine, des fiches détaillées de chaque randonnée et un bracelet munis d’une puce électronique permettant de prendre ses repas aux points d’avitaillement, de payer certains frais de bouche, d’obtenir une réduction chez les commerçants de Cognac, de rentrer chez les partenaires et sur le village fédérale…

Un accueil pour le grand public

Comme pour le Tour de France, le grand public pourra assister par endroit aux passages de ces échappées de cyclotouristes, vitesse exclue puisqu’il ne s’agit pas d’une course. Le samedi, l’entrée au village fédérale, à l’espace 3000, leur sera exceptionnellement ouvert, avec quelques événements festifs jalonnant la journée. Les non licenciés à la fédération de cyclotourisme pourront également s’inscrire sur une journée de leur choix, contre une adhésion de 15€, permettant d’accéder au village fédérale et aux divers avantages des licenciés de la fédération, comme des visites dans des maisons de cognac. Celles-ci représentent la majorité des 60 partenaires privés ayant permis de boucler l’énorme budget de 1,8 millions d’euros nécessaire à l’organisation de l’événement, également aidé d’un coup de pouce financier des deux Départements et de la Région.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
7217
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !