Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Municipales à Bordeaux : Philippe Poutou candidat

    Lire

    Le syndicaliste et ancien candidat (NPA) aux présidentielles Philippe Poutou a annoncé qu'il allait se présenter aux municipales à Bordeaux en mars prochain. Il prendra la tête de la liste "Bordeaux en Luttes". Le candidat a obtenu l'accord ce mardi du collectif citoyen Bordeaux Debout, soutenu par La France Insoumise et des militants NPA. L'écologie "populaire" sera le thème central de la campagne pour Bordeaux en Luttes. Philippe Poutou devrait présenter les propositions et l'essentiel de la liste dans les prochains jours.

  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cognac : derniers préparatifs pour la semaine du cyclotourisme

28/07/2019 | Les deux Charentes s’apprêtent à accueillir la 81e semaine internationale de cyclotourisme. 60 bénévoles sont à pied d’œuvre.

Bernard Chappuis et Jean-Louis Girard sur l'espace camping à Merpins

12 000 cyclotouristes vont bientôt déferler sur la ville de Cognac, ses routes de campagne et ses voies cyclables. Les deux Charentes accueillent la 81e édition de la semaine fédérale internationale du 4 au 11 août. Et la capitale du célèbre spiritueux est l’épicentre de l’événement. Ouvertes essentiellement aux licenciés de la fédération de cyclotourisme, ces sept journées de parcours à vélo ont pour objectif de faire découvrir le territoire à ses adhérents, à travers sept thématiques les menant d’un bout à l’autre des Charentes.

« C’est un projet de longue haleine qu’on a commencé il y a trois ans », explique Bernard Chappuis, l’un des 60 bénévoles du STAFF, en charge des sponsors et de la communication sur l’événement. Il a fallut notamment trouver un immense champ pour accueillir une partie des cyclotouristes. La fédération en a dégoté un à la sortie de la rocade cognaçaise, à la frontière avec Chateaubernard, sur la commune de Merpins. Là, 1km2 de terres en friche a été labouré, aplani, enherbé pour mettre sur pied un camping temporaire. « Il a fallu creuser des tranchées pour faire passer des réseaux d’eau et d’électricité », raconte le vice-président et co-fondateur des semaines internationales du cyclotourisme Jean-Louis Girard, « puis monter un par un cinq blocs sanitaires de 30 douches et 30 toilettes chacun, les raccorder aux réseaux et à des bonbonnes de gaz pour chauffer l’eau des douches ». Un géomètre est ensuite venu délimiter les 3000 emplacements de caravanes et tentes. « Il y a tout un tas de règles de distance à respecter, notamment de sécurité, comme des passages pour les pompiers. Ca n’a pas été facile », poursuit Bernard Chappuis. Huit camions citernes sont prévus aux quatre coins du camping pour la défense contre les incendies.

Bernard Chappuis devant les sanitaires

 En tout, quatre mois de travail ont été nécessaires avec une quinzaine de bénévoles. 6000 personnes sont attendues sur place pour la semaine du cyclotourisme. Le reste des 12 000 participants se répartit entre les campings privés, municipaux, les gites et les hôtels du cognaçais. « Tout est complet jusqu’à Jarnac », constate Bernard Chappuis, qui n’a pas réussi à trouver de la places pour quelques uns de ses amis qui se sont décidés récemment. La fédération estime à 3,5 millions d’euros les retombées économiques de l’événement pour le territoire d’accueil, « peut-être un peu plus cette année, sachant que l’image du cognac attire beaucoup les visiteurs », estime Bernard Chappuis, lui-même Charentais et adhérent du club de cyclotourisme de Cognac.

L’Espace 3000 comme Q.G.

L'Epace 3000 à Cognac sera le quartier général de la manifestation

 Le départ des randonnées quotidiennes se fera de l’Espace 3000, prêté à titre gracieux par la Ville de Cognac à la Fédération pour l’occasion. «Juste en face, le champs servira de stationnement pour les voitures des visiteurs. Le parking de l’Espace 3000 accueillera quant à lui des exposants de matériels de vélos, que l’on a voulu essentiellement français, ainsi qu’un marché de producteurs et d’artisans venus de toutes les régions de France, qui nous suivent d’année en année », explique Bernard Chappuis. Au fond du parking, un immense chapiteau abritera l’espace restauration, avec 800 à 1000 couverts servis chaque soir. L’intérieur de  l’Espace 3000 accueillera les stands de la fédération, de la Ville de Cognac et de Charentes Tourisme, ainsi que quelques exposants.

Avantageusement situé le long de la Charente, L’Espace 3000 permet d’emprunter directement soit la voie verte le long des berges, soit la départementale menant à des voies cyclables en durs. Chaque jour, deux parcours VTT ou VTC avec plusieurs boucles de différents kilomètres sont proposées aux cyclo-randonneurs. Les clubs cyclistes de Cognac, Jarnac, ainsi que le club des verriers de Cognac ont contribué à l’élaboration des circuits, réunissant leurs bons plans de promenades et des parcours permettant de découvrir les plus beaux paysages et le patrimoine emblématique des deux Charentes. Toutes les boucles ont été testées et éprouvées par ces passionnés du cru, durant ces deux dernières années.

Top départ dimanche prochain

Départ du chemin VTT à Cognac, entre l'Espace 3000 et la Charente

 Après une journée d’accueil le samedi, les cyclotouristes prendront leur départ le dimanche 4 août pour une première randonnée entre Cognac et Angoulême, sur le thème des eaux-de-vie et de la bande-dessinée. Ce périple de 5 boucles de 53 à 163 km les fera passer par Jarnac et Chateauneuf-sur-Charente, pour découvrir notamment le site archéologique d’Angeac, la petite ville portuaire de Saint-Simeux, le village des gabariers, Saint-Simon, et Bassac avec son Abbaye. Les plus téméraires pousseront jusqu’à Villebois-La Valette. En chemin, les randonneurs pourront faire des haltes chez des vignerons partenaires de l’événement, recensés dans un guide fourni par la fédération. Chaque journée se déclinera ainsi autour d’une nouvelle thématique, comme « la route des tonneaux et des canons », longeant le fleuve Charente jusqu’à Rochefort, sa Corderie Royale et sa célèbre Hermione. Une journée est également prévue du côté de l’estuaire, entre Saint-Palais-sur-Mer et Mortagne-sur-Gironde, avec un passage par Royan et Talmont. Les randonneurs pourront se restaurer dans les établissements du territoire, pique-niquer ou se ravitailler dans un des trois points d’étapes du jour  prévu par la fédération.

Le cyclo kit distribué aux participants

Un kit sera remis à chaque participant. Il contient une carte IGN, un guide avec les adresses des partenaires et les événements connexes  à la Semaine, des fiches détaillées de chaque randonnée et un bracelet munis d’une puce électronique permettant de prendre ses repas aux points d’avitaillement, de payer certains frais de bouche, d’obtenir une réduction chez les commerçants de Cognac, de rentrer chez les partenaires et sur le village fédérale…

Un accueil pour le grand public

Comme pour le Tour de France, le grand public pourra assister par endroit aux passages de ces échappées de cyclotouristes, vitesse exclue puisqu’il ne s’agit pas d’une course. Le samedi, l’entrée au village fédérale, à l’espace 3000, leur sera exceptionnellement ouvert, avec quelques événements festifs jalonnant la journée. Les non licenciés à la fédération de cyclotourisme pourront également s’inscrire sur une journée de leur choix, contre une adhésion de 15€, permettant d’accéder au village fédérale et aux divers avantages des licenciés de la fédération, comme des visites dans des maisons de cognac. Celles-ci représentent la majorité des 60 partenaires privés ayant permis de boucler l’énorme budget de 1,8 millions d’euros nécessaire à l’organisation de l’événement, également aidé d’un coup de pouce financier des deux Départements et de la Région.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5691
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !