Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

23/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre !+ d'info

22/09/21 : Samedi 25 septembre, la ludo-médiathèque de Cenon organise sa vente de documents retirés des collections : des livres adultes et jeunesse au tarif de 1€ ! Rendez-vous au Château Palmer à partir de 11h.

21/09/21 : Le pont d'Aquitaine sera fermé pour des travaux de maintenance dans les 2 sens de circulation entre les échangeurs 2 et 4 le 22 septembre de 21h au 23 septembre 6h ainsi que le 23 septembre 21h au 24 septembre 6h.

17/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/09/21 | D. Farrugia récompense les enfants du Village Action Enfance de Sablon

    Lire

    Le 20 septembre, la Fondation Action Enfance a remis les prix de son concours « Action Enfance fait son cinéma » dont Aqui en avait fait écho . Le court-métrage« Packtack » réalisé par le Village d'Enfants et d'Adolescents de Sablons en Gironde, avec, devant la caméra, les enfant du Village et, derrière la caméra, Rémi Bordin et Jean-Emile Mathis (étudiants à l'EICAR) s'est vu remettre le « Prix du Jury » par Dominique Farrugia, président d'un jury de professionnels du cinéma. Bravo à eux !

  • 23/09/21 | Poitiers : 1ère édition de la Science Battle

    Lire

    A l'occasion de la Nuit européenne des chercheurs le 24 septembre prochain, l'Université de Poitiers organise une Science Battle. Dès 15h, 3 équipes de 6 chercheuses et chercheurs des universités de Poitiers, Turku (Finlande) et Pavie (Italie) vont s'affronter simultanément sur des questions scientifiques et sociétales posées par le public. Ils seront évalués sur la base de plusieurs critères comme la justesse du raisonnement et leur esprit d'équipe. Les personnes souhaitant encourager l'équipe poitevine ont rendez-vous à la Maison des étudiants.

  • 23/09/21 | La Dordogne enregistre une forte hausse des accidents de la route

    Lire

    Les indicateurs sont au rouge en Dordogne concernant la sécurité routière. « Très préoccupants », comme l’a souligné le préfet Frédéric Perissat lors de son point de rentrée. 25 personnes ont trouvé la mort sur les routes depuis janvier. Soit 12 de plus qu’à la même période en 2020. Les 154 accidents corporels comptabilisés (+35) ont par ailleurs fait 207 blessés (+55). Il faut remonter à 2018 pour voir un bilan aussi terrible à cette date. En cause, de comportements irresponsables, en majorité.

  • 22/09/21 | Limoges Métropole recrute à Paris

    Lire

    Dans le cadre du mois de Limoges Métropole à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris, Limoges Métropole et Laou, expert de l'attractivité territoriale, organisent un Job Dating le 23 septembre. Au travers de cette journée, la métropole a pour volonté de recruter de nouveaux professionnels sur son territoire. Quatre des filières d'excellence seront représentées : la santé, l'eau, la céramique et le Pôle Alpha RLH pour représenter l'électronique, l'hyper fréquence, le photonique et le laser.

  • 22/09/21 | La semaine européenne du développement durable à Poitiers

    Lire

    Du 18 septembre au 8 octobre, Grand Poitiers participe à la semaine européenne du développement durable. A cette occasion une vingtaine d'évènements vont être organisés comme des visites, des ateliers ou encore des projections. Parmi les temps forts de la semaine, le public pourra visiter le 23 septembre, la chaufferie communale de Bonnes ou encore le Pôle d'échange multimodal de Grand Poitiers. Toutes les informations et les inscriptions sont à retrouver sur le site de Grand Poitiers.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Combien de 8 mars avant l'égalité femmes-hommes ?

08/03/2017 | A l'occasion de la journée des femmes, le département de la Gironde organisait un journée de tables-rondes pour faire avancer la cause de l'égalité.

Entrée Immeuble Gironde à l'occasion de la journée de la femme

« L'autre jour, je me suis faite insulter de façon très grossière dans la rue et je suis rentrée chez moi en pleurs. On se fait harceler simplement car on est femme, c'est vraiment insupportable!» Ce cri du cœur provient d'une féministe d'une soixantaine d'année qui n'a heureusement pas décoléré face au machisme. En cette matinée du 8 mars, elle est venue assister à la « journée égalité Femmes-Hommes» organisée par le Conseil départemental de Gironde dans son amphi Robert Badinter.

La première table-ronde est consacrée au rapport des femmes à l'espace public. Jean Galand, conseiller départemental délégué à l’égalité femmes-hommes ouvre les débats en rappellant que les départements se doivent d'être paritaires et qu'ils ont l'obligation de référer à l'Etat chaque année de leurs actions concrètes allant dans le sens de l'égalité.

Johanna Dagorn, sociologue, spécialiste de la lutte contre les discriminations et Yves Raibaud, géographe spécialiste de la géographie du genre ont été invités à faire état de leurs recherches dans le domaine des inégalités et du rapport des individus à la Ville selon leur sexe. Selon Johanna Dagorn, « les femmes vivent un véritable ''terrorisme sexuel''. Elles sont sous la crainte permanente d'un viol possible, leur rapport aux déplacements n'est donc pas le même que ceux des hommes. Elles doivent mettre en place des stratégies d’évitement, de contournement! ». Du regard insistant au viol, les femmes subissent dans la rue ou dans les transports les divers degrés de la violence sexiste. Qu'elles soient considérées comme trop ou pas assez désirables, les femmes peuvent être victimes d'injures, d'incivilités ou d'attouchements.

Des actions pour promouvoir l'empathie
La solution est dans la prévention et l'éducation pour la sociologue. « Il faut faire évoluer les témoins qui ne réagissent presque pas quand une femme est agressée. Une campagne mise en place par TBM dans le tram récemment essaye justement de sensibiliser ces voyageurs à cette question.» Johanna Dagorn voudrait qu'à l'école et dans l'ensemble de la société des actions visant à ''promouvoir l'empathie'' soit mis en place. « Les auteurs d'agressions ou d'incivilités n'ont pas toujours conscience de la gravité de leurs gestes et de l'impact sur les victimes. Ils faut qu'ils arrivent à s'imaginer ce que ressent l'autre!»

 Le géographe Yves Raibaud met en garde les politiques « les ¾ des lieux de loisirs construits (skatepark, terrains de foot , stades...) ne sont utilisés quasiment que par des hommes puisque les activités qui y sont pratiquées sont accaparées par un seul genre et associées clairement à la virilité. Les décideurs politiques doivent réfléchir à ne pas construire uniquement ''des maisons des hommes''. La ville doit être faite pour toutes et tous !» Malheureusement, les interrogations portées par les femmes sont souvent méprisées selon Yves Raibaud. «J'ai assisté à un grand colloque sur la mobilité où les femmes étaient sans cesse interrompues. Quand elles parlaient de discriminations ou de leurs difficultés à gérer vie professionnelle et privée dans la Ville, les hommes ne les écoutaient pas!»

Rompre l'isolement et agir ensemble
Les femmes sont pourtant porteuses de solutions concrètes. L’association « Nos quartiers ont des elles» representée par Dounia, Gabrielle et Mathilde, est venue de Limoges pour le prouver. Avec l'aide du Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles Limousin, des femmes de quartiers défavorisés se sont regroupées pour rompre l'isolement et agir ensemble. Elles ont créé un journal, réfléchit à la manière d'embellir leurs quartiers, organisé des initiations sportives ( rugby, foot, boxe, marche nordique..) pour les femmes et des repas collectifs pour débattre et améliorer la cohésion sociale entre hommes et femmes, jeunes et anciens. Dounia dit «avoir gagné en courage» en rejoignant cette association tandis que Gabrielle appelle les jeunes «à s'engager, à militer pour changer le quotidien!» comme le fait l’association limogeoise. Ce sont d’ailleurs, des jeunes engagés en service civique, garçons et filles, qui ont clôturé cette matinée avec la diffusion d'un court-métrage drôle et bien construit qui tourne en ridicule les harceleurs. Combien de 8 mars avant l'égalité ? La réponse est entre leurs mains!

Matthias Hardoy
Par Matthias Hardoy

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
86380
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !