Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Comment mieux informer et parler des violences faites aux femmes ?

28/11/2012 | François Hollande a décidé d'engager un plan global pour les femmes victimes de violences

Le 3919, le numéro gratuit pour les victimes de violences conjugales

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, l’Apafed, un centre d’accueil, d’écoute et d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants, a organisé une conférence au Rocher de Palmer à Cenon mardi 27 novembre avec des professionnels de santé, des médias et des campagnes de sensibilisation. Au cœur des débats : comment mieux informer et communiquer sur cette problématique sensible ? Un événement, qui a réuni pas moins de 80 personnes.

400 000 femmes. C’est le nombre de victimes de violences conjugales déclarées au cours des deux dernières années selon une enquête menée entre 2008 et 2012 par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales auprès de 66 920 personnes. Un chiffre, qui sous-estime forcément la réalité. Combien sont-elles à se taire ? Comment leur venir en aide ? Par exemple, phénomène méconnu, la grossesse est une période à risque. Mais, "c’est également un moment propice pour repérer les violences conjugales", souligne Laetitia Franquet, sociologue bordelaise, spécialiste de ces questions.

Des professionnels de santé mal formés à la détection de violences conjugalesProblème, "les professionnels de santé ne sont pas formés à la détection", regrette le Dr Hélène Maillet, obstétricienne à la polyclinique des quatre pavillons à Lormont. "On ne sait pas comment réagir, à qui s’adresser", rapporte-t-elle. Ceci étant, certains signes peuvent éveiller les soupçons. "Les vomissements graves de la grossesse sont souvent liés à des problèmes psychologiques", explique le Dr Hélène Maillet. Elle n’hésite donc pas à interpeller la femme sur sa situation de couple lorsqu’elle suspecte des violences conjugales. Mais, ce "réflexe" est loin d'être le cas de la majorité des praticiens. En 2000, une enquête révélait que sur 60% des médecins interrogés déclarant avoir reçu en consultation au cours des 12 derniers mois, des patientes de plus de 18 ans, battues, violées ou victimes de violences de la part de leur conjoint, seulement 7,7 % d’entre eux ont effectué un dépistage actif. "La principale difficulté pour intervenir est la dissimulation par la femme de sa situation, ou encore le refus de la patiente d’être aidée", précise le Dr Hélène Maillet, qui se retrouve parfois impuissante. "En augmentant de un euro le budget des politiques de prévention des violences conjugales, l’État, l’assurance maladie ou encore les collectivités locales pourraient économiser jusqu’à 87 euros de dépenses sociétales, dont 30 euros de dépenses directes", a mis en avant une étude de Marc Nectoux en 2006. Le coût des violences est estimé à 2,5 milliards d'euros par an.

Comment mieux médiatiser les violences conjugales ?Autre enjeu majeur : la médiatisation. "En période de médiatisation les appels passés auprès du 3919 (numéro national d’écoute sur les violences conjugales) doublent et le profil des appelants est conditionné par l’orientation des messages des campagnes de prévention", met en exergue Jean-Louis Roux Salembien, directeur de l’Apafed. Problème, les médias ne parlent guère des violences conjugales en dehors des deux journées événement de l'année sur le sujet le 8 mars et le 25 novembre. "Les médias fonctionnent beaucoup avec des marronniers. Pour faire en sorte que le sujet soit retenu, il faut une dimension d’originalité ou d’exemplarité", justifie Claudia Courtois, correspondante du Monde et du Point en Gironde. La donne pourrait changer. Dimanche dernier, le président de la République, François Hollande, a promis un "plan global" pour les femmes victimes de violences visant à la fois à mieux prendre en charge les auteurs, "informer" et accompagner les victimes.

 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Fédération nationale solidarité femmes

Partager sur Facebook
Vu par vous
2276
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !