aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

01/06/16 : Center Parcs en Lot-et-Garonne. La réunion d’ouverture sur la concertation du projet Center Parcs à Pindères et Beauziac dans le Lot-et-Garonne se tiendra le lundi 6 juin à 19h à la salle des fêtes de Pindères.

31/05/16 : Cet après-midi, Arnaud Boissières est venu baptiser son nouveau bateau IMOCA sur le quai Richelieu à Bordeaux avant de reprendre l'entrainement pour le record SNSM, à partir du 17 juin prochain.

31/05/16 : En 2015, 1700 entreprises se sont créées au Pays Basque et la CCI Bayonne a reçu plus de 1600 porteurs de projet. Dans cette démarche, matinée d’information gratuite à Ascain, à la pépinière d’entreprise Lanazia, ce jeudi 2 juin. Tel.05.59.22.73.50

31/05/16 : En rugby, Arsène Nnomo, le pilier gauche du SUA âgé de 35 ans, prolonge son contrat avec le club agenais.

31/05/16 : En Lot-et-Garonne, aujourd’hui, à la demande du préfet, les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation des occupants sans droit ni titre (zadistes), installés sur des parcelles faisant partie du périmètre de la future technopôle Agen-Garonne (TAG)

30/05/16 : A Villeneuve-sur-Lot, grève générale des enseignants de l'EREA, établissement régional d'enseignement adapté, le mercredi 1er juin pour les risques de suppression définitive des postes d'enseignants éducateurs en internat.

29/05/16 : En battant Colomiers, 28-16, l'Aviron Bayonnais obtient dans son stade fétiche son billet pour la finale de Pro D2 qu'il disputera samedi prochain à Toulouse face à Aurillac, grâce à la botte de Bustos Moyano qui a marqué 23 points à lui seul.

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

CJD - Soirée 2016 - Cenon
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/16 | Biarritz, capitale des Energies maritimes renouvelables

    Lire

    Du 1er au 3 juin la première édition du Salon-convention des Energies maritimes se tiendra à Biarritz associée à la tenue des 3ème assises nationales des EMR organisées par le Syndicat des Energies Renouvelables. Cet évènement sera ponctué de conférences visites de sites industriels parmi lesquelles le port de Bayonne, le site d'essai pour hydroliennes SEENEOH et Compositadour. Elle réunira la quasi-totalité des entreprises françaises, des énergéticiens, industriels, grands groupes, PME et start up. 220 exposants et 3 000 participants sont attendus dont 30% d'étrangers.

  • 31/05/16 | Evacuation des zadistes : réaction de Jean Dionis psdt Agglo Agen

    Lire

    « L'Agglomération d'Agen se félicite du retour de l'état de Droit à Sainte-Colombe. Les travaux du TAG vont pouvoir se poursuivre dans un climat apaisé et dans les meilleures conditions de sécurité pour les ouvriers des entreprises prestataires. Cette évacuation marque une nouvelle étape dans la réalisation de cette zone économique indispensable pour le développement de notre territoire et l’accueil des entreprises qui créeront de l'emploi. »

  • 31/05/16 | Les zadistes évacués de la TAG en Lot-et-Garonne

    Lire

    En décembre 2014, une cinquantaine de personnes s’était installée sur des parcelles et dans des bâtiments appartenant à l’agglomération d’Agen, sur le site du projet de technopôle Agen Garonne. Actuellement, 8 bâtiments appartenant à l’agglomération d’Agen sont occupés. Pour chacun d’entre eux, des décisions de justice intervenues en 2015 et 2016 ont ordonné l’expulsion des occupants illégaux. Aujourd’hui, 31 mai, à la demande du préfet, les forces de l’ordre ont procédé à leur évacuation.

  • 31/05/16 | Jeu de piste européen à Agen le 1er juin

    Lire

    A l'occasion de ses 50 ans, la Maison de l’Europe 47 a décidé de faire découvrir l’Europe en organisant un jeu de piste le 1er juin à 14h30 dans les rues du quartier Tapie-Mondésir. Au programme : 12 animations pour faire découvrir les 28 pays de l’Union Européenne. Des questions seront posées comme « savez-vous ce que représentent les 12 étoiles du drapeau de l’Union Européenne » Pour participer, inscription auprès de la Maison de l’Europe : 05.53.66.47.59 ou contact@maisoneurope47.eu

  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Commission de surendettement: pauvreté et "real politique"

15/02/2016 | 5248 dossiers ont été déposés en 2015 auprès de la Commission de surendettement de la Gironde, soit une augmentation de + 1,48%.

Jean-Claude Bach, Dir; Banque de France en Aquitaine, David Duriez (Banque de France) Isabelle Pantèbre (déléguée Préfet) Irène Pillon (DDFP)

Si l'augmentation du nombre de dossiers déposés auprès de la Commission de surendettement de Gironde est moindre que les années précédentes (+2,3 en 2014), c'est une hausse tout de même dans un contexte national et régional, affichant, à l'inverse, une tendance baissière. Une hausse qu'Isabelle Pantèbre, Déléguée du Préfet, explique d'une part par « l'attractivité démographique de la Gironde pour toute les catégories de personnes, y compris les plus pauvres », et d'autre part en raison « du coût du logement relativement plus élevé que dans des départements moins urbanisés ». Dans ces dossiers girondins la valeur moyenne de la dette s'établit à 40 993 € sur 8 à 9 types de dettes différentes. Des dettes que la Commission de surendettement, qui présentait son rapport d'activité pour 2015 ce 12 février, a vocation à réaménager, voire à effacer pour toute ou partie d'entre elles.

« Face à un dossier de surendettement, trois options s'offrent la Commission de surendettement », explique David Duriez, Responsable du Service des particuliers à la Banque de France. Soit une solution amiable est trouvée avec le créancier, permettant ainsi un étalement de la dette sur un maximum de 8 ans ((13,25% des cas en 2015), soit, l'étalement se fait de manière imposée (toujours sur un délai de 8ans), soit enfin, la Commission peut préconiser auprès d'un juge d'instance, l'effacement partiel ou total de la dette si la personne est en situation d'insolvabilité. «Près de 31% des dossiers en 2015, ont ainsi donné lieu à des effacements de dettes par le juge», indique David Duriez. Soit un chiffre comparable à celui de 2014.

420 dossiers pour 100 000 habitantsConcernant par contre, les résolutions de dossiers à l'amiable, leur nombre, en diminution significative (-18,98%), est compensé par une nette augmentation des mesures imposées. Un phénomène qui traduit en réalité, l'impact de la loi bancaire de 2013 qui permet, en l'absence de capacité de remboursement et de patrimoine immobilier, d'établir directement des mesures imposés immédiates, sans passer par la case « amiable », qui dans ces cas précis, n'aurait pour seul résultat que de ralentir la procédure et aggravé la situations des personnes, l'accord n'étant jamais trouvé avec les créanciers. Au total 42,76% des dossiers girondins ont donc fait l'objet de mesures obligatoires imposés.
Si en Gironde, la commission reçoit 420 dossiers pour 100 000 habitants, ce sont dans les deux tiers des cas des personnes seules (66%) et pour un peu plus de la moitié des dossiers, sans personne à charge. Si toutes les catégories d'âges sont touchées par le surendettement, les 35-54 restent la catégorie la plus représentée.
Autres caractéristiques des ménages endettés, ils sont à 76,6% locataires, bien que « la part des propriétaires, encore relativement faible, progresse notamment du côté des primo-accédants », note David Duriez.

Le phénomène des travailleurs pauvresSur le profil professionnel des personnes qui recourt à la Commission de surendettement, si 28,6% sont au chômage, environ 40% sont en situation d'emploi, dont 32,2% en CDI... En outre, dans les trois quart des cas, les ressources sont inférieures à 2000 € et pour un peu plus de la moitié (51,3% des dossiers) elles sont inférieures ou égales au SMIC. Des chiffres qui en disent long sur le phénomène des travailleurs pauvres dont le revenu ne permet pas de faire face aux charges quotidiennes...
Car en effet, au regard d'un dossier moyen, qui s'élève à environ 41 000 € répartis sur 8 à 9 dettes différentes, dans 86% des cas, figurera un crédit à la consommation, et dans près de 80% des cas, des dettes de charges courantes telles que le loyer, l'électricité, les assurances... « Des dettes de charges courantes, qui sont de plus en plus présentes dans les dossiers, là où les dettes de crédits bancaires apparaissent de moins en moins fréquemment, ce qui traduit dans les faits des situations des personnes de plus en plus dégradées » note le responsable.

Parvenir à maintenir les personnes dans leur logementSi le secrétariat de la Commission de surendettement est assuré par la Banque de France, c'est un travail collégial qui est mené au sein de cette commission présidée par le Préfet, en partenariat avec la Direction départementale des Finances Publiques, des représentants du secteur bancaire, des représentants d'associations de consommateurs et des familles, et un juriste. « Derrière tous ces chiffres, il n'y a pas que de l'administratif. Dans cette commission sont réunis différentes sensibilités, pour trouver les solutions les plus humaines possibles. C'est de la ''real politique'' » insiste le Directeur de la Banque de France pour l'Aquitaine Jean-Claude Bach. Et, à ce titre « un des soucis importants de la Commission est de parvenir à maintenir les personnes dans leur logement. Si on oblige les personnes à vendre ou à quitter leur habitation, c'est quasiment les mettre en situation d'exclusion sociale. Le logement est le facteur principal d'insertion, il faut tenter de le conserver ».
Et c'est d'ailleurs bien le sens de la loi que de faciliter cela depuis la loi ALUR, qui a posé un principe de coordination entre la Commission de surendettement et la Commission de coordination des actions de prévention des actions d'expulsion, jusqu'à la loi Hamon (loi sur la consommation) applicable au 1er juillet, qui réduira la durée légale des mesures (qu'elles soient amiables ou imposées) de 8 à 7 ans, sauf en ce qui concerne les biens immobiliers. En effet, afin d'éviter la cession de la résidence principale des ménages, la loi permettra de ce cas de prolonger cette durée sans limitation pour rembourser l'intégralité de la dette, qu'elles soit immobilière ou pas.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8613
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !