Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

11/02/21 : Après le vote du Sénat, l'Assemblée nationale a elle aussi voté ce 10 février le report des élections régionales et départementales. Elles se tiendront donc les 13 et 20 juin 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

  • 23/02/21 | Une résidence étudiante et un foyer des jeunes travailleurs à Bruges

    Lire

    Mesolia Habitat construit sur l’îlot 5 du site Terrefort à Bruges (33) une résidence étudiante de 49 logements ainsi qu’un foyer des jeunes travailleurs qui se composera de 45 logements. Cette résidence mixte comportera des parties communes comme des bureaux, des espaces cuisine et animation ou encore un espace informatique. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 245 000 euros pour la résidence étudiante et à hauteur de 275 000 pour le foyer des jeunes travailleurs.

  • 23/02/21 | La voie verte se développe dans les Landes

    Lire

    3 870 mètres de voie verte vont être aménagés entre Ondres et Saint-Martin-de-Seignaux dans les Landes. Ce projet, à terme, permettra une connexion à la véloroute Euro-Vélo 3 au niveau des barthes de l’Adour, destination Saint-Jacques-de-Compostelle. La réalisation de cette Vélodysée bénéficie d’une subvention de 167 267 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine, votée lors de la commission permanente du 1er février dernier.

  • 23/02/21 | Charente-Maritime : La tonnellerie Bossuet investit

    Lire

    La tonnellerie familiale, basée à Saint-Simon-de-Bordes en Charente-Maritime, propose des barriques adaptées aux nouvelles solutions de vinification. Elle souhaite engager un plan d’investissement de matériels de production performants qui privilégient les conditions de travail de ses salariés et l’environnement. Pour l’aider dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de lui attribuer une subvention de 145 128 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Concilier construction et impact environnemental faible : le pari de La Rochelle

30/11/2017 |

Les élus de l'agglomération ont présenté hier soir les objectifs du projet de PLUI rochelais

La communauté d’agglomération de La Rochelle présente jusqu’au 21 décembre à sa population son projet de plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), à travers des réunions publiques de quartier ou de communes. Une réunion d’information générale concernant le projet dans sa globalité s’est tenue le 29 novembre au soir, à l’espace des Pertuis à La Rochelle. Objectif : expliquer les intentions de l’agglomération et recueillir les doléances de la population, avant le lancement de l’enquête publique en septembre prochain

Dans l’élaboration de ce nouveau schéma d’urbanisme, l’agglomération doit répondre à une problématique majeure : comment concilier la construction massive de logements en limitant l’impact sur l’environnement ?

Construire sans dénaturer

Avec le développement économique de la ville et l’attractivité croissante de la Nouvelle-Aquitaine, l’agglomération rochelaise doit accueillir toujours plus de foyers. Pour répondre aux besoins, la CdA table sur la construction de  1900 logements par an, dont 500 logements sociaux ou en accession pour des revenus modérés non bénéficiaires des minimas sociaux (mais trop modestes pour pouvoir se loger dans du privé). « Si on laissait faire, on consommerait 1500 hectares de foncier, soit l’équivalent d’une commune entière », explique Antoine Grau, maire de Lagord et vice-président en charge de l’urbanisme et du logement à l’agglomération. Mais la CdA s’est fixé l’objectif de limiter son impact sur les terres agricoles, pour protéger les 230 exploitations de son territoire. « Nous allons en priorité nous servir des « dents creuses » des communes : les terrains en friche, les espaces non utilisés, etc. », explique l’élu. La CdA mise également sur les constructions en hauteur, ce qui permettrait de ramener la consommation de terrains à 230 hectares, comme le prévoit le schéma de cohérence territoriale (Scot). Mais la nouvelle n’est pas au goût de tout le monde : lors de la réunion publique, plusieurs habitants ont exprimé leurs craintes de voir des immeubles leur boucher la vue et ont invoqué leur « droit à la lumière du soleil » dans leur habitat.  Les élus ont tenté de les rassurer en promettant qu’un règlement d’urbanisme était en cours d’élaboration. L’agglomération prévoit d’établir un zonage définissant notamment des « esprits de quartier », au sens architecturale et urbanistique du terme : esprit « village », « centre-bourg », etc. Sans être un règlement drastique comme peut l’être par exemple celui des Monuments Historiques, il devra être intégré par les opérateurs immobiliers dans leurs projets de constructions. Ce qui devrait permettre d’éviter notamment d’avoir de hauts immeubles dans des cœurs de village.

Faciliter l’accès et les transports doux

 « De nombreux foyers partent s’installer en Aunis faute de place ou de moyens financiers pour se loger sur place », analysent les élus.  Avec son programme de logements, l’agglomération espère ramener les travailleurs vers leurs lieux d’activités, à La Rochelle où dans son agglomération. Avec un deuxième objectif : limiter les déplacements en voiture. L’agglomération est déjà une championne de l’usage du vélo : il représente 7% des transports locaux. La CdA ambitionne d’atteindre à terme les 14% d’usage, et se hisser sur la première marche du podium des villes françaises du genre, aux côtés de Strasbourg. Pour y parvenir, elle mise sur le développement de ses stations vélos Yélo, en particulier sur les communes de l’agglomération. Elle compte en étendre la location journalière et hebdomadaire à des forfaits longues durées, mensuel ou annuel, à destination des étudiants ou des actifs. La CdA a également prévu en 2017 une enveloppe d’un million d’euros à destination des communes pour développer les pistes cyclables, ou sécuriser l’existant. L’Agglo compte également construire des parking-relais (gratuits) supplémentaires au 3 existants : 4 avant 2025, 4 autres après 2025. L’un d’entre eux sera d’ailleurs inauguré à Beaulieu en 2018. L’agglo renouvèle également petit à petit son réseau de bus : depuis 2014, elle s’est engagée à ne plus acheter de transports au diesel, et a donc investit dans 3 bus hybrides, en attendant le tout électrique.

Limiter son impact sur l’environnement

L’agglomération est engagée dans plusieurs programmes nationaux de développement durable, et de limitation de gaz à effet de serre et de carbone, dont le projet Territoire d’innovation de grande ambition (TIGA) (*). Avec un objectif premier : reduire l’empreinte écologique, à commencer par réduire la facture en énergie. Dans son programme de construction, la CdA mise sur « du bâti de haute qualité, à haute valeur environnementale ». Elle pourra notamment s’appuyer sur l’expertise du Lab’in Tech du parc Atlantech de Lagord. Les espaces végétaux seront également intégrés aux construction et dans le paysage, non plus pour un rôle esthétique mais pour un usage fonctionnel écologique et durable (toitures végétales, régulations thermiques, zones tampons anti inondations, etc.), et pour préserver la biodiversité, comme celle des marais.

Pour réduire la facture énergétique, l’agglomération envisage d’aller vers une forme d’autonomie énergétique en installant des parcs éoliens sur son territoire. L’agglo a identifié une trentaine de zones susceptibles d’accueillir des parcs de 4 ou 5 éoliennes. Chacun d’entre eux pourrait alors couvrir la consommation de 2000 logements, estiment les élus.

 

 

Note / Prochaines dates : du 4 au 18 décembre dans les communes de Périgny à Croix Chapeau ; du 12 au 21 décembre pour La Rochelle Ville : mardi 12 décembre à 19 h au Musée Maritime pour le secteur centre de La Rochelle, mardi 19 décembre à 19 h, salle des fêtes de Villeneuve-les-Salines pour le secteur Sud de La Rochelle, jeudi 21 décembre à 18h30 salle des fêtes de La Pallice pour le secteur Ouest de La Rochelle. Cartes et dates de réunions publiques à retrouver sur 

 www.agglo-larochelle.fr/le-plan-local-d-urbanisme-intercommunal.

 

(*) Appel à manifestation d’intérêt, géré par la Caisse des Dépôts au titre du Programme d’Investissements d’Avenir, afin d’identifier et sélectionner des projets originaux associant un haut niveau d’innovation et un écosystème territorial. Objectif : Identifier, sélectionner et accompagner des territoires d’intérêt national dans des projets de transformation qui articuleront des innovations structurantes dans différents secteurs, des initiatives publiques et privées.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
32264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !