Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Nicolas Hazard, fondateur du Comptoir de l'Innovation, parie sur le "made in France social"

23/03/2015 | C'est parce qu'"il bouge les lignes" entre l'entrepreneuriat et le monde du social, que Nicolas Hazard était l'invité de l'association Les Bruits de la rue ce 19 mars

Alexandra Siarri (Bruits de la rue) et Nicolas Hazard

Multi-entrepreneur de 32 ans, et vice-président du groupe SOS, leader de l’entrepreneuriat social en France, Nicolas Hazard en est persuadé: « créer de la richesse n'est pas incompatible avec le fait d'avoir un impact social positif important ». Et plus qu'un discours, sa société Comptoir de l'innovation investit, accompagne et promeut cette nouvelle philosophie d'entreprise baptisée « entrepreneuriat social». Alors, « l'entreprise du 21ème siècle sera sociale ou ne sera pas »... ? c'était tout le sujet de son intervention à l'Athénée municipale ce vendredi soir.

Il y a 5 ans, alors qu'il sort d'HEC Paris avec une spécialisation en Finances, Nicolas Hazard ne prend pas le parti de la diabolisation générale de la finance qui fait suite à la faillite de Lehman Brothers, Pour lui, «la finance ne doit pas être une fin, mais un outil sur lequel il faut travailler pour le rendre positif», à l'image d'un marteau qui peut certes détruire mais aussi bâtir.... Il constate alors le manque de produits financiers permettant à la fois d'investir mais aussi de permettre à des entreprises de grandir et de se développer; il crée alors, un peu envers et contre tous, le Comptoir de l'innovation, un fonds d'investissement qui va soutenir des structures à l'impact social positif, et crée pour s'en assurer un grille de 600 critères permettant de mesurer à la fois l'impact financier et extra financier des structures dans lesquelles le Comptoir de l'innovation choisirait d'investir.

Darwin, Sunna Design, Ethiquable,...Le bilan, 5 ans plus tard, est la démonstration par les chiffres que le pari n'était pas si fou : 200 entreprises accompagnées, plus de 3000 emplois créés ou maintenus, dont 2000 concernant des personnes en situation sociale fragile. Et « cerise sur le gâteau » pour les investisseurs : un retour sur investissement de 3 à 5%... Plutôt un bon calcul, au regard de la faiblesse des taux d'intérêt classiques.
A Bordeaux, le célèbre éco-système Darwin a été soutenu par le fonds d'investissement, de même que Sunna Design à Blanquefort, qui créé des systèmes d'éclairage public solaire à bas coût pour les territoires en situation de pauvreté à travers le monde. Autre acteur (hors Bordeaux) connu soutenu par le Comptoir de l'innovation, l'entreprise coopérative Ethiquable, dont on retrouve la marque dans les supermarchés et qui soutient la commercialisation équitable de 35 000 producteurs dans le monde. « Preuve que l'on peut avoir un vrai projet d'entreprise et de développement, avec l'impact social au cœur de son projet, le Comptoir de l'Innovation vient d'investir 500 000 € auprès de la société Ethiquable pour lui permettre d'attaquer les marchés belge, luxembourgeois et allemand », cite en exemple l'intervenant.
S'il conçoit volontiers que tant que les collectivités publiques, à commencer par l'Etat, les associations et les entreprises, ont besoin de renouveler leur modèle, les premiers subissant des budgets en baisse voire un endettement, les deuxièmes vivant de subventions publiques logiquement aussi revues à la baisse, voire supprimées, et les troisièmes étant de plus en plus financiarisées, Nicolas Hazard reste optimiste. Pour lui, « l'entrepreneuriat social c'est prendre le meilleur de ces trois secteurs», et dans ce domaine, la France, assure-t-il, est à la pointe.

Promouvoir le "made in France social"« C'est très français, on ne se rend pas compte que nous avons un véritable savoir-faire dans le monde social qui est hyper reconnu par ailleurs. Insertion des SDF et chomeurs longue durée, question du handicap... la France est leader. C'est la même chose sur la prise en charge de la toxicomanie, nous sommes leader avec la Suisse.»
« Un made in France social » qu'il s'applique à faire connaître à l'étranger, recevant qui du Ministre anglais des affaires sociales, qui du maire de Séoul accompagné de 50 chefs d'entreprises, qui des représentants de la FED (Banque fédérale des USA), etc... « En France nous avons le social dans notre ADN ». Alors plus que de le promouvoir en interne, il a décidé récemment d'exporter ce made in France insoupçonné... en Californie, en y créant la première entreprise d'insertion sociale des Etats-Unis baptisée CALSO. Bien sûr là bas, pas question de compter sur des aides publiques, mais adoptant la mode américaine, il a fait jouer le système des Fondations. En deux semaines, il a pu rassembler plusieurs millions de dollars grâce notamment au bien connu E-bay, pour un programme d'insertion de jeunes en difficulté d'une durée d'un an.

Innovation sociale... et technologiqueEnfin, dernier point d'importance pour le jeune entrepreneur visionnaire, l'innovation sociale devra également passer par la révolution technologique. « Les technologies permettent de faire grandir un projet et de répondre plus efficacement à un certain nombre de besoins », insiste-t-il. Dans cet esprit, le comptoir de l'innovation a également développé un incubateur pour organiser ce mariage entre produits technologiques et professionnels du social, « pour voir comment ces outils peuvent servir l'innovation sociale ». Et de citer un exemple sur l'insertion de personnes souffrant de handicap: «grâce à une adaptation sur les google glass, les personnes sourdes et malentendantes, peuvent aller au cinéma grâce à la transcription écrite automatique du son de n'importe quel film.»
Au total, que l'on parle d'économie du partage, d'économie circulaire ou enfin d'entrepreneuriat social, qui sont selon lui les trois modèles économiques d'avenir, « il ne faut pas qu'en matière de technologies, le monde du social au sens large soit la dernière roue du carrosse !», souligne-t-il avec force.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3766
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !