Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Confinement : l’innovation dans l’enseignement à distance des Ecoles supérieures

06/04/2020 | Focus sur trois grandes écoles bordelaises à l’heure du confinement…

L'ESSCA

Depuis l’annonce par le Chef de l’Etat de la fermeture de toutes les écoles, les écoles supérieures rivalisent d’inventivité pour tenter de ne pas perdre leurs étudiants et poursuivre leur enseignement de qualité. Coup de projecteur sur trois écoles bordelaises, KEDGE, l’ESSCA et l’ISEFAC…

« L'ESSCA s'est très vite adaptée à cette crise sanitaire ! Niveau organisation, l'école nous facilite les choses. Nous avons exactement le même emploi du temps que d'habitude. Aussi, tous les professeurs ont été formés afin de nous expliquer les manipulations à faire. De plus, concernant les examens et les présentations orales, tout est maintenu et assuré en ligne par les professeurs qui nous guident et restent compréhensifs. C'est vraiment super ! » Voici l’un des innombrables témoignages d’étudiants reçus par les responsables de l’ESSCA School of Management depuis la mise en place de l’enseignement à distance depuis la mi-mars. Les Ecoles supérieures ont dû, elles aussi, adapter leur apprentissage suite aux décisions du Président de la République de fermer les Établissements d’enseignement supérieur, puis de mettre en œuvre un dispositif de confinement.

Même son de cloche du côté des étudiants de l’école de commerce ISEFAC Bachelor. « Nos intervenants sont toujours disponibles pour des éventuelles questions, l’administration aussi et notre référente également, donc tout va bien », précise un étudiant au service pédagogie. « Nous sommes ravis du professionnalisme et des compétences des intervenants concernant ce nouveau système de cours. Néanmoins, il nous tarde, à tous, de revenir à l'école », explique un autre. Ou encore, « la classe entière est satisfaite de la réactivité dont vous avez fait preuve pour la mise en place des cours par vidéoconférence. La plateforme Microsoft Teams est appréciée de toute la classe et fonctionne pour tout le monde dans sa globalité ». Après une brève formation dispensée aux enseignants concernant ces nouveaux outils à utiliser quotidiennement, la routine des cours s’est donc installée tranquillement à distance. Pour Richard Pradeau, le directeur de l’école à Bordeaux « les cours se déroulent correctement d’après le reporting de chacun et les commentaires des étudiants. C’est une réussite de transmission ! » Et d’encourager les formateurs à continuer leur apprentissage dans ce sens « Bravo encore à tous pour votre efficacité, et pour vos cours que vous avez su modifier, adapter, repenser, valoriser ».

De son côté, KEDGE avait préparé un Plan de Continuité d'Activité par anticipation en cas d’évolution de l’épidémie. « Face à cette situation de crise inédite, l’Ecole apporte une réponse globale dépassant la programmation de cours en distanciel, souligne Céline Claverie, secrétaire générale de KEDGE. Elle vise à coordonner l’ensemble de sa communauté sur le terrain national et international pour permettre le bon déroulement de tous les aspects de la vie étudiante et assurer les meilleures conditions au suivi du cursus de nos étudiants pendant cette période de fermeture des établissements, tout en donnant la priorité absolue à la protection de la santé de tous et à la solidarité vis-à-vis des plus précaires ». 
L’ESSCA aussi a mis en place de nouveaux outils organisationnels. Un Comité Opérationnel de Crise a vu le jour. Il se déroule chaque matin depuis le 12 mars. « Placée sous la responsabilité de Jacques Boulay, par ailleurs directeur du campus de Lyon, cette instance, qui réunit le Comité de Direction, la DSI et les collaborateurs en charge des études et des programmes, nous permet, non seulement, de garantir agilité et organisation au quotidien mais aussi de maintenir le cap sur la poursuite de notre plan de développement ODYSSEE 2024 », détaille Jean Charroin, directeur général de l’ESSCA.

Etudiants dans leur salle de cours à l'ESSCA


L’école virtuelle
Depuis le 23 mars, les cours ont donc repris normalement à KEDGE mais en distanciel via la plateforme d’enseignement à distance habituellement utilisée par l’Ecole, LEARN, sur laquelle les professeurs donnent leurs cours, partagent leurs supports avec les étudiants et répondent à leurs questions. « Cette opération s’est révélée être un grand succès, annonce Céline Claverie, puisqu’en une semaine, ce ne sont pas moins de 5 000 séances de cours que les professeurs ont délivrées. Plus de 5 000 étudiants chaque jour ont pu ainsi reprendre le chemin de l’école virtuelle, dans des conditions satisfaisantes. Les enseignants constatent un présentéisme parfois meilleur que dans les cours en face à face. C’est un pas de géant qui a été réalisé en deux semaines dans la maitrise des cours en ligne. Cela a également permis de revisiter les pratiques pédagogiques du corps professoral, avec des échanges de grande qualité par écran interposé entre professeurs et étudiants, allant parfois jusqu’à de vrais moments de bonheur virtuel ».
Les étudiants de l’ESSCA School of Management, eux, suivent depuis maintenant trois semaines l’ensemble de leurs cours en ligne. Avec une mise en place de l’enseignement à distance dès le début du mois de février pour les jeunes présents sur le campus de Shanghai, « l’ESSCA a pu très rapidement mettre en place cette nouvelle organisation sur tous ses campus que ce soit en France ou en Hongrie » indique Stéphane Justeau, doyen de la faculté de l’ESSCA. Avec plus de 1 100 cours en classe virtuelle déployés et programmés et 550 collaborateurs formés, les professeurs de l’ESSCA assurent aujourd’hui la totalité de leurs cours à distance, permettant une continuité pédagogique « fluide et complète ».

Alain Bernard victorieux en finale du 100 m nage libre aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008


Des initiatives innovantes pour motiver les étudiants
Pour la 8ème année consécutive, la KEDGE Library et la librairie Mollat, la plus grande libraire indépendante de France, s’associent pour proposer un concours de chroniques littéraires ouvert à tous les étudiants et collaborateurs de KEDGE. « Chaque écrivain en herbe est invité à raconter dans la langue de Molière en quoi sa sélection littéraire le fait vibrer et par la même occasion de tenter de captiver le jury. Les chroniques peuvent porter sur un roman, une biographie, une bande dessinée, un livre de science-fiction »… Le premier prix recevra 1 an de lecture offert par la librairie Mollat (60 livres), le deuxième prix, 6 mois de lecture (30 livres) et pour le troisième prix, 3 mois de lecture (15 livres). Enfin, la meilleure chronique de collaborateur sera récompensée de 20 livres. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au dimanche 3 mai et la remise des prix est prévue à La Ruche (KEDGE Library) le mardi 26 mai à 18h. Pour plus d’informations : https://www.facebook.com/events/495691041102471/

Du côté de l’ISEFAC, les étudiants bénéficient d’un coaching personnalisé avec le double champion olympique de natation Alain Bernard, car « l’entrainement physique en temps de confinement est primordial pour la santé de chacun », précise le directeur de l’école. Ainsi, depuis le 31 mars et ce jusqu’au 15 avril, le nageur antibois est en direct sur les comptes Instagram de l’ISEFAC avec les étudiants des sept campus de France -Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes et Nice-, « une belle surprise pour nos étudiants formés notamment au Sport Business », souligne Richard Pradeau. Sur Instagram, de 8h15 à 9h, le champion olympique les accompagne pendant 30 minutes avec des exercices physiques suivis de conseils nutritionnels utiles pour une alimentation saine et un sommeil réparateur en temps de confinement. Les 15 minutes suivantes, ce dernier partage son quotidien avec la communauté ISEFAC lors d’un « Questions-Réponses » sur son parcours professionnel, les actualités sportives et ses actions auprès du Comité d’organisation des Jeux Olympiques 2024. « Le sport est fondamental dans notre développement personnel, détaille le nageur. À travers mon expérience je me rends compte que cela peut changer une vie. C’est pour cela que je souhaite partager mon expérience et donner des conseils simples que chacun peut réaliser seul, en famille ou entre amis. Des séances en direct, des conseils, du partage en ces temps si particulier pour continuer d’avancer tous ensemble grâce au sport ! » Et après l'effort, le réconfort… Le chef pâtissier de l’Hôtel Matignon et du Premier Ministre, Gaël Clavière, proposera un live Instagram le jeudi 9 avril de 17h à 18h. Au menu, la recette du Pavlova, une ganache au chocolat à la menthe fraîche, fruits rouges. Pour en savoir plus sur l’ISEFAC Bachelor : www.isefac-bachelor.fr.

100K€ pour les étudiants de KEDGE
Enfin, pour lutter contre la précarité des étudiants en cette période de confinement KEDGE a débloqué 100K€ de son fonds d’urgence. Pour Céline Claverie, secrétaire générale de KEDGE, « le bien commun est un de nos axes stratégiques. C’est l’ADN de KEDGE. Il nous paraissait donc inconcevable de ne pas agir pour venir en aide à nos étudiants les plus démunis face à cette crise sanitaire et économique sans précédent ». KEDGE va étudier les situations individuelles de chaque étudiant : rupture de convention de stage, rupture de contrats de travail étudiants, problématiques de logement, difficultés financières rencontrées par les financeurs, difficultés liées à l’expatriation à l’étranger etc. Ces analyses détaillées permettront l’octroi d’aides ponctuelles visant à faciliter les conditions de vie des étudiants de KEDGE en cette période, tout en maintenant un lien de proximité et un accompagnement individualisé. « Avec bienveillance et empathie, les équipes Wellness -dispositif de soutien et d’accompagnement moral des étudiants de l’Ecole- composées de bénévoles salariés et de psychologues sont également mobilisées pour venir en aide aux étudiants ».

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : ESSCA / Cter&Co / AFP DPA Bernd THISSEN

Partager sur Facebook
Vu par vous
4934
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !