Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Conforexpo : Voyage haute couture dans le monde de rêve des robes brodées de Didier Ludot

11/11/2010 |

Didier Ludot, collectionneur de robes haute couture de toutes les époques

Attention les yeux ! Dans le cadre du salon Passions Créatives, un voyage dans le temps au pays des "Broderies Haute Couture" est proposé aux visiteurs de Conforexpo. Aux manettes, ou plutôt, aux aiguilles, carte blanche a été donnée à Didier Ludot, collectionneur passionné de Haute Couture, pour illustrer l'exposition "De fil en aiguille". Un résultat visible, du 11 au 14 novembre 2010, au Parc des Expositions à Bordeaux-Lac où une sélection de 40 robes de grands couturiers issue de la collection privée d'un fou de chic, retrace l'histoire de la mode et de la broderie d'art, de 1920 à nos jours. Un travail d'orfèvre, des milliers d'heures de travail et un savoir-faire unique destiné à habiller le corps de quelques unes pour le plaisir des yeux de tous.

Même s'il n'est ni avocat ni magistrat, Didier Ludot est un homme de robe(s).  Grand collectionneur passionné de haute couture et de broderies, il en possède entre quatre et cinq mille modèles,  il ne sait pas lui-même, chacun unique et exceptionnel.  A l'occasion du salon des loisirs créatifs, l'antiquaire de mode a eu carte blanche pour mettre en scène les quarante robes qu'il a eu du mal a sélectionner parmi les créations prestigieuses en sa possession. Lanvin, Balmain, Coco Chanel, Dior, Yves Saint Laurent, Christian Lacroix ou Alexander Mc Queen... autant de noms illustres, héraults d'une exception  dont il est  l'expert et le détenteur à travers la collection,  des années 20 à nos jours, qu'il a constituée au fil du temps et dont il offre un aperçu au grand public jusqu'a dimanche.

Un pédagogue de la Haute Couture
"Préserver le savoir-faire artisanal" est la motivation de celui qui se définit comme le "défenseur d'un véritable patrimoine culturel". Depuis plus de trente cinq ans, Didier Ludot retrace l'histoire de la haute couture française et rend hommage au talent de ses plus grands représentants dans ses boutiques du Palais Royal. Une tradition  également  illustrée sur le salon dévolu à la création par la maison Vermont.  Référence internationale, dirigée par Léonard Cione. qui perpétue avec passion le savoir-faire séculaire de la broderie et dont le stand jouxte le  lieu d'exposition  de Didier Ludot. Dans une mise en scène de Cédric Martineaud, les visiteurs pourront découvir et admirer "à la loupe", les merveilles de tissus brodés, derrière lesquels plane le fantôme d'Audrey Hepburn avec son fume-cigarette, ses chapeaux et sa taille de guêpe. Apanage d'une époque, d'un style et d'une élite qui garde ses amateurs : les maisons de couture  rachetant leurs anciensmodèles, des musées, des collectionneuses comme Stéphanie Seymour,Nicole Kidman ou encore Kate Moss. Une certaine idée du luxe made in France qui résiste à la crise et s'ouvre sur de nouveaux horizons. La Chine notamment. Didier Ludot y prépare une mini exposition  surles grands noms de la haute couture française avec le propriétaire d’une grande chaîne de magasins quisouhaiterait "initier le grand public pour qu’il arrête de croire queChanel se résume à un sac". 

Plus que des robes, des bijouxHaute couture et broderies
Pour l'heure ça se passe à Bordeaux et c'est une première véritablement exceptionnelle. L'occasion unique de toucher des yeux des robes portées juste une fois  lors d'un défilé ou d'une soirée, telle la robe "Nuit de Chine" en crêpe Georgette brodé de perles formant des motifs chinois de Patou (1925), la robe du soir bustier en velours rose poudre brodée de motifs floraux d'inspiration XVIIIème de Dior (1956) ou la veste de tailleur habillé, brodée de raphia et de paillettes de Christian Lacroix (1994). Toucher mais pas acheter...  les prix atteignant des sommets vertigineux comme cette robe en exposition brodée par la Maison Vermont et vendue 200 000 euros en 2008.  Savoir qu' une robe brodée "toute simple"  coûte à ce jour entre 2 000 et 5 000 euros et se consoler en se disant que ça ne doit pas être pratique pour faire du vélo.

http://www.conforexpo.com/428-passions-creatives.html

Photos Thomas Raffoux

Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
1562
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !