Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Congrès ordinal de Bordeaux : les vétérinaires au centre de la santé publique

24/10/2011 |

(De g à d) Pascale Briand, Michel Baussier, Bernard Vallat et Gilles Madiot

Alors que 2011 était « l'année mondiale des vétérinaires », fêtant ainsi les 250 ans de la fondation de la première école vétérinaire en 1761 à Lyon, l'ordre national de la profession vétérinaire organisait son congrès 2011. Il prenait fin ce vendredi à Bordeaux en présence de Michel Baussier, Président du Conseil Supérieur de l'Ordre des Vétérinaires, Pascale Briand, Directrice de la Direction Générale de l'Alimentation, Bernard Valat, Président de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale et Gilles Madiot, Président de l'Ordre du Conseil des Vétérinaires d'Aquitaine, qui ont dressé un bilan concernant la place du vétérinaire dans les dispositif de santé publique. Rappelant notamment sa double mission quotidienne de soin et, surtout, de prévention des risques et dégageant une analyse commune concernant l'enjeu d'une meilleure organisation de la profession.

« Première sentinelle sur le terrain » comme le présente Michel Baussier, le « médecin des animaux » souffrede son image complexe. « L'année 2011 nous a donné l'opportunité de communiquer sur le véritablerôle de notre travail. On sait que l'efficacité d'une profession repose en grande partie sur sa reconnaissance sociétale » précise-t-il avant d'ajouter « La composante santé publique a été pour nous un axe de communication très fort ». Une communication visant à changer la vision du vétérinaire pour le repositionner dans l'esprit de tous comme un acteur clé des différents dispositifs de santé publique.

« Un maillage territorial efficace »
Mieux établies et mieux reconnues les organisations vétérinaires s'impliquent en effet de plus en plus dans l'ensemble des questions liées à la santé animale et indirectement à celle de l'Homme, qu'il s'agisse des questions d'alimentation, d'élevage, de production et de transports des animaux. « Nous tenons un message permanent de vigilance et guettons attentivement les moindres risques de santé publique. Ces derniers sont d'ailleurs en augmentation du fait de la globalisation qui entraine des mouvements d'animaux et d'humains très importants et des changements climatiques » explique Bernard Vallat. « Au niveau mondial, les responsabilités se prennent via les gouvernements de chaque Etat qui doivent appliquer un maillage territorial efficace et ainsi identifier rapidement les risques pour les éradiquersur leur lieu d'apparition. Le rôle de l'Organisation Mondiale de la Santé Animale est donc de maintenir les gouvernements en alerte des émergences possibles, notamment celles concernant les maladies zoonotiques ».En France,une plate forme d'épidémiosurveillance a été justement mise en place afin d'observer, de prévenir et de traiter ces risques.

Le vétérinaire, un relais pour les éleveurs et le grand public
« En ce qui concerne la production le rôle des vétérinaires va être prioritaire. Ils sont en première ligne » affirme Vallat « La demande en protéines animales, en viande, en lait ou en œufs par exemple va augmenter et nous étudions en ce moment la possibilité de réintroduire, sous conditions, les protéines animales dans l'alimentation des poissons, des poulets et des porcs. La proposition est perçue assez positivement du fait des nombreuses mesures de précautions qui l'accompagnent». Au niveau nationalet régional, Pascale Briand souligne de son côté l'importance d'une bonne relation entre les vétérinaires et les éleveurs, « La situation doit être claire pour éviter les tensions et les incompréhensions qui compliquent le travail de chacun et peuvent entraîner des risques » confie-t-elle. Pour fluidifier ce dialogue et éviter les désertifications de certaines zones géographiques, Gilles Madiot évoque même « la création prochaine d'un observatoire de la démographie vétérinaire », mettant lui aussi l'accent sur l'importance d'un bon maillage du territoire pour traiter les risques à la source. Comme lors de l'alerte rage et de la circulation de médicaments de mauvaise qualité importés d'Espagne, survenues ces dernières années en Aquitaine.
Face à une assemblée intéressée, mais un peu perdue face à tous ces enjeux méconnus de la profession vétérinaire, c'est finalement Michel Baussier qui rassure en recentrant les débats sur le rôle le plus visible du vétérinaire, celui du soin aux animaux de compagnie. « On constate qu'il y a de moins en moins de chiens en France, les chats sont plus nombreux tout comme les espèces exotiques d'oiseau ou de reptile, qui suscitent un certaine engouement. Face à ces tendances et aux risques qu'elles comportent, le rôle de conseil, la fonction d'alerte et la mission de proximité du vétérinaire prennent là tout leur sens».

 Aymeric Bourlot

Partager sur Facebook
Vu par vous
573
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !