Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

13/09/19 : Angoulême : le circuit des Remparts démarre ce soir pour un week-end festif qui célèbre les 80 ans du circuit. 600 voitures de sport d'hier et d'aujourd'hui sont attendues sur ce circuit urbain inchangé depuis sa création, avec des stars de la F1.

13/09/19 : La Rochelle : le premier ministre l'a annoncé ce midi, l'agglomération rochelaise a été retenue comme lauréat de l'appel à projet Territoire d'innovation de grande ambition, sur son programme "territoire urbain littoral zéro carbone" à l'horizon 2040

13/09/19 : Charente-Maritime : le ministre de la culture Franck Riester a fait plusieurs annonce ce matin à La Rochelle concernant la réforme de l'audiovisuelle qui sera présentée dans quelques jours à l'Assemblée, à l'occasion du festival du film de fiction.

13/09/19 : Dordogne : Martin Lesage, directeur de cabinet du préfet du Finistère, est nommé secrétaire général de la préfecture de la Dordogne. Sa prise de fonctions interviendra le lundi 16 septembre.

13/09/19 : Selon le classement des villes où "il fait bon vivre" de l'hebdomadaire l'Express (en date du 11/09)Pau se classe 3ème au niveau national (derrière Angers et Dijon), et 1ère de Nouvelle-Aquitaine, sur 100 agglomérations étudiées.

13/09/19 : Agenda: Proximum Group organise un salon d'affaires d'envergure nationale les 26 et 27 novembre à Bordeaux pour promouvoir l'accélération de la transformation 4.0 des entreprises industrielles néo-aquitaines et françaises. 1000 participants attendus.

13/09/19 : A travers son outil de réflexion et de prospective dédié à la révolution numérique intitulé « Université du Futur », le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine propose une conférence gratuite, intitulée « Se déplacer au 21ème siècle : quelles révolutions a

13/09/19 : Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, a choisi le nouveau directeur général des services. Renaud Helfer-Aubrac succèdera à la mi-septembre à Philippe Mahé, qui rejoindra à cette date le Ministère de l'Intérieur.

12/09/19 : La semaine prochaine, les Landes et notamment Dax et Contis, accueilleront pour 28 jours le tournage du film De l’or pour les chiens, long métrage d’Anna Cazenave Cambet avec Julie Depardieu, Ana Neborac, Talullah Cassavetti et Corentin Fila.

12/09/19 : Un comité de ligne TER de la ligne Angoulême-Bordeaux, se tient le 19 septembre salle "L'Alpha", à Angoulême à 18h. Au menu : échanges avec les usagers sur l'actu de la ligne, ses résultats (trafic et régularité), sa qualité de service, travaux, etc.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/09/19 | Darwin : renoncement temporaire d'expulsion

    Lire

    La SAS Bastide-Niel (associant les bailleurs sociaux Aquitanis et Domofrance et la société Bordeaux Métropole Aménagement) s'est désistée ce lundi 16 septembre de la demande d'expulsion ordonnée à Darwin pour l'allée centrale, les rues à l'intérieur de l'ancienne caserne Niel et les abords des hangars lors d'une audience en référé au tribunal de grande instance de Bordeaux. Le renoncement n'est pas définitif, puisque la SAS peut toujours déposer une nouvelle demande d'expulsion. Pour le dirigeant de Darwin, Philippe Barre, "c'est un geste d'apaisement (...)mais ça ne règle rien sur le fond".

  • 16/09/19 | Challenge de la mobilité: environ 600 établissements engagés

    Lire

    Du 16 septembre au 22 septembre, le 9ème Challenge de la mobilité Nouvelle-Aquitaine a pour principe que les entreprises, administrations ou associations incitent leurs collaborateurs à utiliser des alternatives à la voiture individuelle pour se rendre au travail (covoiturage, transports en commun, vélo, marche, trottinette, télétravail...) En 2018 dans les 18 agglomérations de la région engagées, les 11 000 participants des 465 établissements inscrits ont parcouru plus de 500 000 km autrement qu'en voiture individuelle, soit 16 tonnes de Co2 évitées ! lwww.challengedelamobilite.com

  • 16/09/19 | Une lettre de Mme de Maintenon exposée à Niort

    Lire

    Un véritable trésor du patrimoine vient d'être acquis par le Département des Deux-Sèvres : une lettre du 16 juillet 1684 par la marquise de Maintenon, originaire de Niort. L'épouse secrète de Louis XIV y écrit à son oncle, M. de Villette, au sujet de sa jeune nièce. Pour partager ce patrimoine, la collectivité expose cette lettre depuis 12 septembre au coeur d'une exposition dédiée aux correspondances hors du commun, réalisée en partenariat avec l'agglomération du Niortais.

  • 16/09/19 | Un café de l'emploi à Lons (64)

    Lire

    La 29ème édition du Café de l'emploi se tiendra le 19 septembre 2019 de 9h à 12h à la Médiathèque de Lons, avenue de Santona à Lons. Cet évènement organisé par la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées et l’association A.CO.R (Action pour le Conseil et le Recrutement), propose aux candidats de rencontrer directement les employeurs qui recrutent. Nombre de place limitée. Inscription et renseignements sur les offres d'emploi: 05.59.82.82.02

  • 16/09/19 | 3ème édition du Color Campus Poitiers

    Lire

    Le jeudi 19 septembre à 19h30, l’Université de Poitiers et Grand Poitiers organise dans le cadre du Mois d’accueil des étudiants le Color Campus. Au coeur du campus, un parcours de 5km jalonné d’animations attend les participants. Dès 19h, un échauffement en musique est organisé et à 20h30, un concert d’Oré assurera la fin de la soirée. Les inscriptions et le départ du parcours se font à la Maison des étudiants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Garonne et hyper-alcoolisation : priorité à la réduction des risques entre prévention et répression

13/05/2012 | Lors d'une conférence de presse programmée au pied levé, Alain Juppé a fait part des mesures prises par la ville pour enrayer l'hyper consommation d'alcool des jeunes

Une mobilisation pour que la Garonne ne soit plus un linceul

Cinq noyades, cinq morts prématurées suite à une fête trop arrosée sont cinq disparition de trop. Entouré de Véronique Fayet, élue en charge des politiques de solidarité et de santé et de Jean-Louis David, son adjoint à la proximité, le maire de Bordeaux a énuméré, point par point, ce que la mairie et la préfecture avaient mis en place pour dissuader et protéger les jeunes fêtards. Diverses mesures qui privilégient la prévention et la répression et dont sont exclues la mise en place de barrières sur les quais

Equipes de TAF (Tendances alternatives festives) composées de volontaires d'Uni-Cité sur le terrain, police municipale et nationale coordonnées dans leurs actions d'intervention et de contrôles, comité de pilotage, caméras de surveillance, renforcement de l'éclairage, contact avec le préfet pour cadrer les soirées étudiantes, forum organisé avec l'Académie pour sensibiliser les parents sur les risques des soirées arrosées, liaison avec d'autres villes européennes, portuaires ou non, elles aussi touchées par une liste noire d'accidents... telles sont les mesures préventives évoquées par Alain Juppé, préoccupé par ce phénomène d'alcoolisation massive aux conséquences dramatiques qui viennent de frapper Bordeaux pour la cinquième fois. A quoi, Véronique Fayet rajoutait la volonté d'expérimenter de nouvelles manières de faire la fête auprès des jeunes, tel "le concert muet" donné place Lafargue, jeudi dernier, où les spectateurs équipés de casques, ont fait que "des riverains aux commerçants tout le monde fut content !". Côté répression, Alain Juppé a rappelé les nouveaux arrêtés stipulant l'interdiction de transporter et de boire de l'alcool sur la voie publique, le renforcement et la présence de l'équipe de la police municipale (l'équipe "hibou")  les sanctions contre les établissements qui donneraient à boire à des clients ivres et la tolérance zéro pour les organisteurs de la nuit qui ne respecteraient pas ces règles.

Des comportements qui interrogent et mobilisent

 Jean-Louis David, Alain Juppé et Véronique Fayet listent les mesures prises par la ville suite aux 5 noyades de jeunes bordelais

« Ce phénomène n'est pas propre à Bordeaux, insiste le maire, qui tout en reconnaissant le caractère dangereux des bassins à flot, n'envisage pas de sécuriser à outrance le périmètre des quais en mettant du grillage ou en enlevant les bittes d'amarrage. « Je ne connais aucun port fermé, même si nous mettrons des barrières aux abords des péniches, reste à trouver une solution sur l'intervalle entre les garde-corps et les quais. En outre, légiférer ne suffit pas, il s'agit aussi de responsabiliser les parents et les familles, contiinue ce dernier qui, au-delà d'un sentiment d'impuissance avoué, voit dans ce phénomène de « binge drinking » (se saouler un maximum en un minimum de temps) un mélange de mal être, d'impact des réseaux sociaux sur fond de crise et d'entrainement collectif que connaissent d'autres villes. Pour Jean-Louis David : « les jeunes ne boivent pas forcément sur les quais, ils y descendent après avoir consommé ailleurs un mélange de drogue et d'alcool, ce qui met dans un état second encore plus propice à la perte du sens du danger. La police va analyser le parcours et les similitudes de chacun des jeunes disparus. On ne maitrise pas tout, mais tout le monde est sur le pont. La répression doit être adaptée. Passer un bon moment festif et familial est à conserver ». Dans le même temps, le conseil des jeunes va se saisir du sujet pour éclairer les adultes impuissants à comprendre les motivations et les pratiques des nouvelles générations. Et le maire de conclure « Quand un jeune ne va pas au bout de son parcours de vie, nous sommes mobilisés. Il faut marcher sur deux pieds, entre prévention et repression avec la même détermination".

Isabelle Camus
Par Isabelle Camus

Crédit Photo : Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
1718
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !