Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

  • 30/10/20 | La Région soutient le laboratoire départemental de recherche de la Dordogne

    Lire

    La Région a attribué 24 545 euros au Laboratoire Départemental d'Analyse et de Recherche de la Dordogne (Coulounieix-Chamiers) pour des investissements en matériels. La collectivité a souhaité initier un réseau sentinelle de suivi de stations d'épuration en zones touristique pour anticiper une reprise de l'épidémie en période estivale. Le Laboratoire de la Dordogne a souhaité intégrer la démarche et a sollicité la Région pour l'achat d'une ultracentrifugeuse et d'un congélateur permettant le stockage des échantillons avant analyses.

  • 30/10/20 | La manufacture d’Artoria se dote d’équipements numériques

    Lire

    Grâce au soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, à hauteur de 55 255 euros, la manufacture d’Artoria fabriquant des contenants et flaconnages en porcelaine en Haute-Vienne, va lancer une plateforme multilingue pour accroître sa visibilité à l’international. Cela va aussi lui permettre de capitaliser sur son savoir-faire en créant une marque de produits spéciaux « made in Limoges » en direction du grand public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Garonne et hyper-alcoolisation : priorité à la réduction des risques entre prévention et répression

13/05/2012 | Lors d'une conférence de presse programmée au pied levé, Alain Juppé a fait part des mesures prises par la ville pour enrayer l'hyper consommation d'alcool des jeunes

Une mobilisation pour que la Garonne ne soit plus un linceul

Cinq noyades, cinq morts prématurées suite à une fête trop arrosée sont cinq disparition de trop. Entouré de Véronique Fayet, élue en charge des politiques de solidarité et de santé et de Jean-Louis David, son adjoint à la proximité, le maire de Bordeaux a énuméré, point par point, ce que la mairie et la préfecture avaient mis en place pour dissuader et protéger les jeunes fêtards. Diverses mesures qui privilégient la prévention et la répression et dont sont exclues la mise en place de barrières sur les quais

Equipes de TAF (Tendances alternatives festives) composées de volontaires d'Uni-Cité sur le terrain, police municipale et nationale coordonnées dans leurs actions d'intervention et de contrôles, comité de pilotage, caméras de surveillance, renforcement de l'éclairage, contact avec le préfet pour cadrer les soirées étudiantes, forum organisé avec l'Académie pour sensibiliser les parents sur les risques des soirées arrosées, liaison avec d'autres villes européennes, portuaires ou non, elles aussi touchées par une liste noire d'accidents... telles sont les mesures préventives évoquées par Alain Juppé, préoccupé par ce phénomène d'alcoolisation massive aux conséquences dramatiques qui viennent de frapper Bordeaux pour la cinquième fois. A quoi, Véronique Fayet rajoutait la volonté d'expérimenter de nouvelles manières de faire la fête auprès des jeunes, tel "le concert muet" donné place Lafargue, jeudi dernier, où les spectateurs équipés de casques, ont fait que "des riverains aux commerçants tout le monde fut content !". Côté répression, Alain Juppé a rappelé les nouveaux arrêtés stipulant l'interdiction de transporter et de boire de l'alcool sur la voie publique, le renforcement et la présence de l'équipe de la police municipale (l'équipe "hibou")  les sanctions contre les établissements qui donneraient à boire à des clients ivres et la tolérance zéro pour les organisteurs de la nuit qui ne respecteraient pas ces règles.

Des comportements qui interrogent et mobilisent

 Jean-Louis David, Alain Juppé et Véronique Fayet listent les mesures prises par la ville suite aux 5 noyades de jeunes bordelais

« Ce phénomène n'est pas propre à Bordeaux, insiste le maire, qui tout en reconnaissant le caractère dangereux des bassins à flot, n'envisage pas de sécuriser à outrance le périmètre des quais en mettant du grillage ou en enlevant les bittes d'amarrage. « Je ne connais aucun port fermé, même si nous mettrons des barrières aux abords des péniches, reste à trouver une solution sur l'intervalle entre les garde-corps et les quais. En outre, légiférer ne suffit pas, il s'agit aussi de responsabiliser les parents et les familles, contiinue ce dernier qui, au-delà d'un sentiment d'impuissance avoué, voit dans ce phénomène de « binge drinking » (se saouler un maximum en un minimum de temps) un mélange de mal être, d'impact des réseaux sociaux sur fond de crise et d'entrainement collectif que connaissent d'autres villes. Pour Jean-Louis David : « les jeunes ne boivent pas forcément sur les quais, ils y descendent après avoir consommé ailleurs un mélange de drogue et d'alcool, ce qui met dans un état second encore plus propice à la perte du sens du danger. La police va analyser le parcours et les similitudes de chacun des jeunes disparus. On ne maitrise pas tout, mais tout le monde est sur le pont. La répression doit être adaptée. Passer un bon moment festif et familial est à conserver ». Dans le même temps, le conseil des jeunes va se saisir du sujet pour éclairer les adultes impuissants à comprendre les motivations et les pratiques des nouvelles générations. Et le maire de conclure « Quand un jeune ne va pas au bout de son parcours de vie, nous sommes mobilisés. Il faut marcher sur deux pieds, entre prévention et repression avec la même détermination".

Isabelle Camus
Par Isabelle Camus

Crédit Photo : Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
2086
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !