Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Covid-19 : 12 cas confirmés en Haute-Vienne et de nouvelles restrictions

20/03/2020 | Les lacs interdits et les bords de Vienne

Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne et François Négrier directeur départemental de l’ARS ont fait un point à 15 heures sur l‘évolution de la pandémie de Covid-19. Douze cas sont confirmés en Haute-Vienne, quatre de plus que la veille. Pour renforcer les mesures de confinement, le Préfet a pris trois arrêtés interdisant l’accès aux lacs de Vassivière, de Saint-Pardoux et aux bords de Vienne. Les épiceries vont désormais fermer à 21 h et les stations de lavage seront fermées pour éviter les rassemblements.

 

Le message est clair pour Seymour Morsy, Préfet du département de la Haute-Vienne, la crise va durer et les Français vont devoir intégrer la notion de confinement dans leurs habitudes de vie pour contenir au maximum l’évolution de Covid-19. « Nous sommes au début d’un chemin qui sera lourd et long à gérer, il faut se mettre en ordre de bataille et il faut rester chez soi. » Chacun doit donc aujourd’hui prendre la mesure du message en pensant avant tout à l’intérêt général et non à ses intérêts personnels, une réaction qui exaspère de plus en plus le représentant de l’État soucieux de lutter contre des comportements inadaptés dans de telles circonstances. « Il y a encore trop d’intérêts particuliers, chacun voit midi à sa porte alors que nous devons gérer le problème globalement avec des réponses globales, je ne peux pas apporter de réponses individuelles aux 380 000 habitants du département. »


Pas de promenades au bord de l’eau
Craignant un afflux au bord de l’eau, ce week-end en raison d’une météo clémente, le Préfet a pris dans l’urgence un arrêté interdisant l’accès aux lacs de Vassivière, à Saint-Pardoux et aux bords de Vienne. Il sera en vigueur jusqu’au 31 mars mais pourra être reconduit si besoin. Et il prévient les amateurs de ballades ou de bronzage :« Il y aura des forces de sécurité et un hélicoptère mobilisés pour diffuser des messages, des gens n’ont pas compris que le confinement, ce n’est pas des vacances ! Le sens premier est d’être à la maison et de sortir 20 à 30 minutes pour faire ses courses à proximité ou s’aérer. » Et il met en garde ceux qui seraient tentés de s’y rendre. « Il y aura des verbalisations si les plans d’eau sont fréquentés . » Un second arrêté, pris ce matin, concerne la fermeture des commerces d'alimentation de 21 heures à 7 heures car « ce ne sont pas des lieux de distraction et de socialisation. » Troisième arrêté, les stations de lavage seront désormais fermées jusqu'au 31 mars car des gens s’y retrouvaient en groupes mais cela ne concerne pas les stations service. Quant aux marchés, aucune fermeture n’est envisagée car « plus il y a d’endroits pour faire ses courses, moins il y a aura de concentrations de personnes assure-t-il, j’ai écrit aux maires pour qu’ils maintiennent les marchés. Ce n’est pas pire que ce que j’ai vu dans les grandes surfaces. » Pour les marchés, les étals doivent être séparés de deux mètres avec une distanciation d’un mètre entre chaque personne. « Il est important que les gens fassent leurs courses au jour le jour pour ne pas gaver sa cave et ses placards de nourriture qui ne sera pas mangée dans cinq ans !» Il a également rappelé que l’activité économique doit se poursuivre, notamment pour les personnes qui ne peuvent pas faire du télétravail. « Les camions doivent circuler pour livrer et assurer ainsi l’acheminement des matières premières dont nous avons besoin. L’activité économique doit donc continuer. »

Par ailleurs d’autres arrêtés pourraient être pris si le Préfet constate  « des comportements incongrus et stupides. » Pour faire suite au premier tour des municipales, les élections des conseils municipaux qui devaient avoir lieu ce week-end sont reportées au 15 mai.

12 cas confirmés 7 hospitalisations

Concernant la progression de la pandémie de Covid-19, la Nouvelle-Aquitaine reste l’une des régions les moins touchées avec 305 malades, 63 personnes de plus en 24 heures. En Haute-Vienne, douze cas sont confirmés contre huit la veille, sept personnes sont hospitalisées dont deux en service de réanimation, la majorité ayant 70 ans ou plus, avec un cas pas inquiétant d’un jeune, bien qu’un rajeunissement des malades soit constaté ces dernières heures. En Corrèze, douze cas sont confirmés et cinq en Creuse. Le décompte sera prochainement effectué à partir d’une estimation épidémiologique. « Nous ne pourrons plus très longtemps recenser le nombre de cas comme actuellement précise François Négrier, directeur de l’ARS 87, ce seront des statistiques basées sur les consultations médicales. » Quant aux tests, ils seront limités et destinés à quatre types de populations prioritaires à savoir, les personnes fragiles présentant des symptômes évocateurs du Covid-19 risquant de développer des complications (insuffisants respiratoires, immunodéprimés), aux deux premières personnes présentant des symptômes évocateurs dans les structures médico-sociales, aux personnes hospitalisées présentant des symptômes évocateurs et aux professionnels de santé. « Nous nous préparons pour anticiper une évolution du pic épidémique qui va arriver avec une intensité plus ou moins importante ajoute-t-il, nous savons que la situation va évoluer défavorablement. » En cas de symptômes de toux, il ne faut pas se rendre chez son médecin ou aux urgences mais rester à son domicile et téléphoner à son médecin qui donnera la conduite à tenir. En cas de symptômes de très grande difficulté respiratoire avec signes d’étouffement, il convient d’appeler le 15, le médecin indiquera la conduite à suivre et enverra éventuellement les secours pour une prise en charge.

Concernant les maques FFP2, 112 000 sont arrivés en Nouvelle-Aquitaine et seront répartis dans les groupements hospitaliers et établissements de même que 20 000 masques chirurgicaux. Chaque médecin de ville bénéficiera également d’une nouvelle dotation de dix-huit masques. L’ARS lance un appel auprès des entreprises afin de collecter des masques chirurgicaux ou FFP2, y compris périmés, pour remonter les stocks. Des unités de production se mettent en place en France et des contrats ont été signés avec d’autres fabricants a assuré Seymour Morsy.

Quant à l’attestation de déplacement dérogatoire, obligatoire pour circuler, elle a donné lieu à 2 000 contrôles, les cent soixante policiers et gendarmes mobilisés dressant 136 amendes.

Corinne Mérigaud




 

 

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
10366
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !