Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Covid-19 : à Cenon un labo-drive pour dépister

19/03/2020 | Près d’une quarantaine de dépistages sont réalisés quotidiennement par le laboratoire d’analyses de biologie médicale des Hauts de Garonne à Cenon…

Test de dépistage du Covid-19

Dans la journée du 17 mars, 35 nouveaux cas de Coronavirus Covid-19 ont été confirmés en Nouvelle-Aquitaine. Cela porte à 242 le nombre de cas confirmés dans la région. Pour ces 242 cas confirmés, un lien direct avec 1 113 personnes contacts a été établi. « Un travail conséquent qui a permis de repérer de potentiels futurs cas confirmés et de ralentir la propagation de la maladie », souligne l’ARS, l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine. Mais comment ces cas ont-ils été dépistés ? En quoi consiste le dépistage du Covid-19 ? Qui se fait dépister ? Eléments de réponse avec Antoine Busse, biologiste chez Synlab Aquitaine et responsable du laboratoire d’analyses de biologie médicale des Hauts de Garonne à Cenon…

@qui ! : Qu’observez-vous au sein de votre laboratoire depuis ces derniers jours ?
Antoine Busse :
La semaine dernière nous avons été confrontés à la psychose de la population. Beaucoup souhaitait être dépisté sans même ressentir les symptômes du Covid-19. Les gens avaient besoin d’être rassurés. Ils nous posaient un grand nombre de questions, s’ils pouvaient continuer de vivre aux côtés de leurs enfants par exemple. Le confinement renforce d’autant plus cette angoisse ambiante.

@ ! : Comment réagit le personnel de santé que vous accueillez ?
A. B. :
Le personnel de santé commence, lui aussi, à être inquiet. Nous recevons des médecins, des infirmiers, du personnel soignant…, bref tous les professionnels du secteur. Certains viennent nous voir car ils ressentent les premiers symptômes. Ils se demandent alors s’ils peuvent retourner exercer et mettre en danger la vie de leurs patients en cas de contamination. Eux aussi s’inquiètent fortement.

@ ! : En quoi consiste concrètement le test PT-PCR ?
A. B. :
Ce test que je réalise quotidiennement consiste à prélever des cellules nasales profondes à l’aide d’un écouvillon spécifique que j’insère dans les cavités nasales. Une fois effectué, ce test est envoyé dans un laboratoire à Paris. Si aujourd’hui, le délai pour obtenir les résultats est assez court, 24h en moyenne, demain il en sera tout autrement très certainement car le nombre de cas risque d’augmenter significativement.

@ ! : Comment faites-vous pour éviter la contamination entre vos patients et vous-même ?
 A. B. :
J’ai mis en place un drive. Les patients sont dans leur voiture, sur le parking et je les dépiste par la fenêtre. Vêtu notamment de gants, d’une blouse et de sur-lunettes je prélève ainsi les cellules nasales nécessaires pour diagnostiquer ou non le Covid-19. Certes cela prend du temps mais c’est indispensable pour assurer la sécurité de tous.

« Même le 15 m’envoie des patients »
@ ! : Quels sont les patients sur lesquels vous effectuez ce test actuellement ?
A. B. :
Je réalise ce test sur tous les personnels de santé, mais également toutes les personnes à risque pouvant développer des formes sévères comme les femmes enceintes (3ème trimestre), les personnes touchées par des maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique...), des insuffisances respiratoires chroniques (mucoviscidose), des insuffisances cardiaques toutes causes, des maladies des coronaires, des antécédents d’accident vasculaire cérébral, de l’hypertension artérielle, des insuffisances rénales chroniques dialysées, les diabètes de type 1 insulinodépendant et diabète de type 2, les personnes avec une immunodépression, les pathologies cancéreuses et hématologiques, les transplantations d’organe et de cellules souches hématopoïétiques, les maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur, les personnes infectées par le VIH, les malades hépatiques chroniques avec cirrhose et les personnes touchées par l’obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.

@ ! : Quotidiennement, vous réalisez une quarantaine de tests et vous êtes le seul laboratoire sur toute la Métropole à pouvoir le faire. Pourquoi ?
A. B. :
Il est vrai que je suis le seul à réaliser ces tests. Et du reste, la semaine dernière, j’ai contacté les autres laboratoires pour qu’ils m’épaulent dans cette mission. Apparemment, ils n’étaient pas encore tout à fait prêts, certains biologistes ont même exercé leur droit de retrait. Mais bon, aujourd’hui, c’est en train de s’organiser et j’ai bon espoir. Car c’est vrai, je suis dépassé par la situation. Dès le début de l’épidémie j’ai informé les personnels de santé que j’étais en capacité à effectuer ce test de dépistage. Depuis, c’est l’affluence au sein de mon laboratoire. Même le 15 m’envoie des patients.

@ ! : Qu’attendez-vous concrètement aujourd’hui pour ne plus être seul ?
A. B. :
Nous, nous avons su réagir. Tous les laboratoires du groupe Synlab Aquitaine que ce soit chez moi à Cenon, ou à La Réole, Libourne, Castillon-la-Bataille, Bergerac et Montpon-Ménestrol, nous dépistons tous. Je souhaite que nos confrères en fassent de même afin de pouvoir répondre à toutes les demandes et éviter de prioriser notre patientèle. Egalement, accueillant quotidiennement un très grand nombre de médecins, je les forme et leur remet des kits de test de dépistage afin qu’il fasse de même auprès de leur patientèle.

Rappel - Conduite à tenir Vous avez des symptômes (toux, fièvre) qui vous font penser au Covid-19 : restez à domicile, évitez les contacts, appelez un médecin avant de vous rendre à son cabinet (vous pouvez également bénéficier d’une téléconsultation). Si vos symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et des signes d’étouffement appelez le 15 et ne vous déplacez surtout pas chez votre médecin ou aux urgences.Le numéro vert national pour toutes questions non-médicales : 0800 130 000 (appel gratuit)
La source de référence pour des informations fiables sur la situation : site du Gouvernement : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
18190
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !