Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | Sénatoriales en Gironde : des confirmations et une première pour EELV

    Lire

    Le résultat des élections sénatoriales en Gironde vient de tomber. Cinq des six sortants ont été élus. Ainsi Nathalie Delattre(MR), Laurence Harribey(PS), Florance Lassarade (LR), Alain Cazabonne (MoDem), Hervé Gillé (PS) retrouveront donc la chambre haute. C'est Monique De Marco, l'écologiste ex Vice-Présidente du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine qui hérite du sixième siège. C'est la première fois qu'un sénateur écologiste est élu en Gironde.

  • 27/09/20 | Sénatoriales en Haute-Vienne: le sortant sanctionné au profit du PS

    Lire

    Carton plein en Haute-Vienne pour les deux candidats PS Isabelle Briquet, ex maire du Palais sur Vienne, et Christian Redon Sarrazy, maire de Meuzac, qui sont élus au deuxième tour avec respectivement 480 voix et 408 voix. Le maire de Limoges Emile Roger Lombertie (LR) échoue avec 380 voix. Quant au sortant Jean-Marc Gabouty (DVC), il ne totalise que 232 voix...

  • 27/09/20 | Dans les Deux-Sèvres, la droite reste au Sénat

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, le sénateur sortant Philippe Mouiller(LR) est arrivé en tête au premier tour avec 753 voix sur 1101 voix exprimées (il en fallait 551 pour être élu). À l'occasion du second tour, c'est l'actuel président du Conseil départemental Gilbert Favreau (LR) qui a été choisi par les grands électeurs, avec 424 voix, soit 39 voix de plus que son adversaire socialiste Nathalie Lanzi.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Creuse, la gauche conserve ses 2 sièges

    Lire

    Ce 27 septembre, les grands électeurs creusois n'ont pas fait durer les suspens pour le sénateur sortant socialiste, et ancien président du Conseil départemental Jean-Jacques Lozach, assuré de sa réélectio, d'une courte tête, dès le 1er tour avec 50.74% des voix. Il aura fallu en passer par le second tour pour finalement voir l'autre sénateur sortant Eric Jensannetas également reconduit pour un nouveau mandat avec 43,5% des voix.

  • 27/09/20 | Elections sénatoriales en Charente: le PS ne réussit pas son pari

    Lire

    C'était joué dés le premier tour pour la sénatrice socialiste Michèle Bonnefoy, qui, raflant 60,5% des voix repart ce 27 septembre pour un 3ème mandat. Suite à la défection de l'autre sénateur sortant PS Michel Boutant, c'est finalement le candidat François Bonneau, divers droite, qui s'est imposé (50,4% des voix) et occupera désormais le second fauteuil de sénateur du département, qui voit de ce point de vue là son équilibre politique bousculé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Covid 19 : la situation en Dordogne

25/03/2020 | Marchés de plein air, mesures de confinement, aides aux personnes fragiles, le préfet de la Dordogne a fait le point de la situation dans le département.

e marché de Périgueux a été maintenu mais non pas sous sa forme habituelle

Lors d'une conférence audio avec la presse, Frédéric Périssat, le préfet de la Dordogne, a fait le point sur le renforcement du confinement avec deux éclairages particuliers sur les marchés de plein air qui ont pu être maintenus, et sur les contrôles, sur les entreprises qui ont fait appel à une demande de chômage partiel. Il a insisté sur la nécessité de venir en aide aux personnes les plus fragiles, âgées et/ ou en situation de handicap, notamment à travers la plateforme covid19.reserve-civique.gouv.fr/.

Au cours d'un point presse audio, Frédéric Périssat, le préfet de la Dordogne a fait le point de la situation dans le département, appelant "tout un chacun à respecter le renforcement des mesures de confinement", même si la Dordogne n'est pas un des départements les plus touchés, et à faire preuve de solidarité vis à vis des plus fragiles et isolées. En Dordogne, il y aurait selon le dernier relevé datant du 22 mars 13 personnes atteintes du coronavirus. Les relevés de l'Agence régionale de santé sont désormais hebdomadaires ( le prochain sera communiqué ce vendredi), le nombre de cas indiqués ne sont pas le reflet de la réalité. Seuls les cas les plus graves et hospitalisés sont comptabilisés.  
Comme sur l'ensemble du territoire national, les Périgourdins vivent désormais au rythme du durcissement des certaines mesures de restriction liées à l'activité physique (limitée à une heure et dans un rayon d'un kilomètre autour du domicile, aux marchés et aux rendez vous de santé ( pour les urgences, pour les affectations de longue durée, dialyse).  Une nouvelle attestation dérogatoire de déplacement a été mise en ligne. 

Peu de verbalisations

En Dordogne, plus de 32000 contrôles ont été effectués avec une moyenne de 4500 par jour depuis mardi dernier.  230 membres des forces de l'ordre  sont mobilisés sur le terrain pour cette mission. Les Périgourdins sont plutôt civiques, respectant les consignes  : moins de 60 verbalisations sont dressées par jour. Frédéric Périssat précise que l'on doit être en principe seul dans son véhicule : "si on fait les courses pour une personne âgée, on les fait pour elle. Les exceptions relèvent du bon sens : "dans le cas où un parent n'a pas la possibilité de faire garder son enfant et étant trop jeune pour rester seul ou si on conduit une personne vulnérable à un rendez-vous de santé qui ne peut être différé. "L'accès à la voie verte de la Vallée de l'Isle est interdit, et les parcs et jardins dans les villes sont fermés, ainsi que les cimetières sauf évidemment pour les inhumations. Seul le maire de Bergerac a pris un arrêté de fermeture des commerces à 20 h, mais aucune commune n'a pris de mesure de couvre-feu. 

Certains marchés maintenus

Suite aux annonces du Premier ministre, les marchés  sont annulés mais des exceptions sont possibles après une demande de dérogation aux préfets. Il faut pour cela que le marché respecte plusieurs consignes et assure un écart conséquent entre les étals. A la date de ce mercredi 25 mars, 26 communes ont fait une demande de dérogation. Frédéric Périssat a signé huit dérogations : à Bergerac (marché de l'église Notre-Dame mercredi matin et samedi matin, et halle du marché couvert de 7h30 à 13h toute la semaine) ; à La Douze (dimanche matin), à Hautefort ( mercredi matin), à Monpazier ( jeudi matin), à Périgueux ( marché de la Clautre et place du Coderc (mercredi et samedi matins), Saint-Saud Lacoussière (vendredi matin), la Tour blanche et Cercles ( mercredi matin), la Coquille (jeudi matin). Des instructions sont en cours pour les marchés de Beaumont-en-Périgord (mardi matin et samedi matin)  ; de Bourdeilles (dimanche matin) ; de Cubjac Auvézère Val d'Ans (vendredi matin) ; d' Excideuil (jeudi matin) ; d' Eyraud-Crempse-Maurens (vendredi après-midi) ; de La Force (jeudi matin et samedi matin) ; de Lalinde (jeudi matin) ; de Mareuil (mardi matin) ; de Milhac-de-Nontron (mardi matin) ; de Neuvic (mardi et samedi matin) ; de Nontron (samedi matin) ; de  Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (dimanche matin) ; de  Saint-Pardoux-la-Rivière (jeudi matin et dimanche matin) ; de Sanilhac (dimanche matin)  ; de Sarliac-sur-l'Isle (jeudi après-midi) ; de Savignac-les-Eglises (mardi matin et dimanche matin) ; de Thenon (mardi matin) ; de Trémolat . 

2000 salariés au chômage partiel

Actuellement, en Dordogne, 135 entreprises de toute taille ont fait appel à à des mesures de chômage partiel, cela concerne 2000 salariés. Des mesures immédiates de soutien ont d'ores et déjà été prises, notamment la possibilité pour toutes les entreprises d'accéder à l'activité partielle en faisant la demande en ligne https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/.
Le ministère du travail a décidé d’accorder un délai de 30 jours pour déposer les demandes, avec effet rétroactif. En Dordogne, les services de la DIRECCTE peuvent être contactés au 05 53 02 88 12, du lundi au vendredi de 9h à 11h30 ; ou par courriel, à l’adresse na-ud24.activite-partielle@direccte.gouv.fr. Un premier contact par courriel est souhaitable en laissant vos coordonnées pour que les agents de la DIRECCTE puissent vous recontacter rapidement. Pour toute autre question relative à l’impact du coronavirus sur l’activité des entreprises et des salariés, le service renseignement « législation droit du travail » est également disponible par :  téléphone, au numéro unique 08 06 000 126 du lundi au vendredi de 9h à 11h30 ;  courriel, à l’adresse :  na ud24.renseignements@direccte.gouv.fr. Les personnes mises en chômage partiel par leur entreprise peuvent aller travailler dans des exploitations agricoles qui ont ont besoin de main d’œuvre pour ramasser les fruits et légumes. 
Le gouvernement a  également ouvert dimanche une plateforme en ligne pour recenser les bénévoles voulant aider des personnes âgées, isolées ou démunies, en lien avec les réseaux associatifs, en cette période de crise du coronavirus. En Dordogne, huit structures dont Femmes solidaires ont fait appel à la plateforme  et elle recense à ce jour 17 bénévoles. Les Restos du cœur de la Dordogne ont réussi à trouver de nouveaux volontaires en remplacement de certains bénévoles âgés via d'autres biais et ont repris la distribution depuis lundi. 

 

 

 

La rédaction
Par La rédaction

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
16547
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !