Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Covid-19 : Un cluster découvert, après des obsèques, en Dordogne à Eglise-Neuve-de-Vergt

09/05/2020 | L'ARS Nouvelle-Aquitaine a fait un point de situation ce samedi sur les cas groupés de coronavirus à Eglise-Neuve-de-Vergt, en Dordogne. (article M à J le 10 mai).

C'est à Eglise Neuve de Vergt qu'un nouveau foyer de coronavirus est apparu en Nouvelle Aquitaine

Il y a quelques jours, un foyer de plusieurs cas de coronavirus a été détecté en Dordogne, à Eglise-Neuve-de-Vergt. Ce cluster fait suite à des obsèques d'une personne non décédée du Covid. Quelques jours après l'enterrement, un proche du défunt a été testé positif au Covid 19. Cette situation a conduit l'Agence régionale de santé, avec l'appui technique de l'équipe de la maison de santé de Vergt, à lancer une vaste campagne de dépistage dans son entourage familial et professionnel. Sur 127 personnes dépistées, neuf cas se sont révélés positifs dont deux sont asymptomatiques.

Un foyer de coronavirus a été détecté dans la commune d'Eglise-Neuve-de-Vergt, il y a quelques jours. Ces cas groupés ne sont pas une situation inédite en Nouvelle-Aquitaine. L'Agence régionale de santé a déjà enregistré et maîtrisé 29 cas groupés (hors établissements médico-sociaux) depuis le début de l'épidémie. Une personne âgée d'une cinquantaine d'années est décédée dans le village d'Eglise-Neuve-de-Vergt. Son décès n'a aucun lien avec le virus. Son enterrement a eu lieu le 24 avril. Lors des obsèques, vingt personnes auraient été présentes à l'église et plusieurs dizaines de personnes se seraient retrouvées au funérarium et pour la réunion de famille dont deux membres venaient de Suisse et une personne du Portugal.
Un des proches du défunt, présentant les symptomes, s'est rendu le 30 avril chez un médecin de la maison de santé pluridisciplinaire de Vergt, qui a prescrit un test revenu positivement. Le 1er mai, cinq personnes de l'entourage familial sont testées positivement au Covid.


« À partir de ce jour-là, nous avons déclenché la procédure habituelle de dépistage. » À partir du premier malade, les autorités ont cherché à retrouver les personnes qui avaient été en contact avec lui et qui avaient pu être contaminées. « Nous avons employé les méthodes qui jusqu'à ce jour nous ont permis de maîtriser les clusters. Une recherche la plus engagée possible des cas-contacts », a détaillé le directeur de l'ARS, Michel Laforcade. « Nous avons débuté par le cercle familial, puis professionnel et les employés des pompes funèbres, ainsi que le personnel du service de l'hospitalisation à domicile. »

« À ce jour, 127 personnes ont ainsi été dépistées avec 103 résultats. Les derniers résultats seront connus d'ici quelques heures. Sur ces 103 retours, on dénombre neuf cas positifs dont huit concernent le cercle familial du premier malade », précise Michel Laforcade. Le neuvième cas est une personne travaillant dans la même entreprise que lui. Sur ce foyer, on n'enregistre aucune forme grave, aucune hospitalisation, aucun décès. Sur les 9 cas, sept sont symptomatiques. Ces 9 personnes ont été placées chez elles à l'isolement. « Jeudi prochain, 12 personnes qui ont été dépistées avec des résultats négatifs seront à nouveau testées, puisque le dernier contact avec la première personne positive date à moins de sept jours », précise le directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine. 43 résultats étaient attendus ce dimanche. Ils sont tous négatifs.

Une situation maîtrisée

La gestion de ce cluster, détecté en Dordogne, correspond à ce qui se fait habituellement en pareille situation : un travail personnalisé des médecins de l'Agence régionale de santé, basé sur la pédagogie et la confiance. L'objectif prioritaire est bien sûr de casser la chaîne de transmission. Le directeur régional a tenu à préciser que dans ce cas  « la situation a été maîtrisée en moins d’une semaine grâce à la réactivité des acteurs, particulièrement du médecin de MSP (NDLR Maison de Santé Pluridisplinaire) de Vergt ». Le docteur Stéphane Buhadj, le médecin périgourdin a  souligné que « c'est l'ensemble de la maison de santé qui a travaillé, notamment l'infirmière coordinatrice. Tout ce qui a été fait a été réalisé dans le respect des personnes et du secret médical. Il ne s'agit pas non plus de stigmatiser une population particulière, comme on a pu l'entendre dire. Les infirmières libérales du secteur ont été préalablement formées au prélèvement. Nous avons travaillé en étroite collaboration dans la gestion de cette crise avec l'ARS locale et régionale sur les remontées des cas positifs avec les localisations. Notre chance a été de bien connaître notre patientèle et on a pu travailler en confiance ». 

Un département peu concerné par le Covid

Malgré ce cluster, la Dordogne reste peu concernée par le virus, dans une région qui est beaucoup moins touchée que d'autres. À ce jour, 237 personnes ont été testées positivement au Covid 19 depuis le début de la crise. Actuellement, une seule personne demeure en réanimation et 27 personnes sont hospitalisées. 23 patients sont décédés du virus. L'ARS Nouvelle-Aquitaine, comme l'a fait le préfet de Dordogne dès vendredi, s'appuie sur ce nouveau foyer pour appeler à ne pas se relâcher, notamment dans le cadre des premières mesures de déconfinement dès lundi. « On sait qu'à partir du moment où la première phase du déconfinement va démarrer, tout ce qui est respect des règles barrières va avoir encore plus d'importance qu'avant », a insisté Michel Laforcade. « Le respect des bonnes pratiques va devenir fondamental, a-t-il rajouté. Il ne faut pas que cette première étape de confinement amène un relâchement, il faut au contraire se concentrer d'avantage sur les gestes barrières»

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Commune d'Eglise Neuve de Vergt

Partager sur Facebook
Vu par vous
5781
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !