Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

11/12/18 : Les oeuvres de trois artistes amatrices des Beaux-Arts de Grand Poitiers proposent du 12 décembre 2018 au 6 février 2019 l'exposition "A Trois c'est mieux" aux Beaux-Arts de Buxerolles

11/12/18 : Le Président de la République a fait plusieurs annonces importantes. D'abord, l'augmentation du SMIC de 100 euros par mois par le biais de la prime d'activité, dès 2019, avec des heures supplémentaires versées "sans impôts ni charges, dès 2019".

10/12/18 : Enfin, le Président a souligné l'importance d'élargir le débat national qui s'annonce et a exprimé son intention de rencontrer les maires "région par région, pour bâtir le socle de notre nouveau contrat pour la nation".

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/18 | La CCI Charente débraye

    Lire

    Ce 11 décembre à l’appel d’une intersyndicale entre les différents syndicats, un débrayage a eu lieu durant une heure dans l’ensemble du réseau des CCI Charente. En cause, la loi de Finances 2019 qui est en cours de discussion et qui, selon les grévistes, "menace l’avenir des CCI avec des bouleversements annoncés qui auront un impact sans précédent sur les missions, emplois et les conditions de travail du personnel". Les salariés ont répondu à cet appel en écho à l’action menée le même jour sur Paris, devant le ministère de l'Economie.

  • 12/12/18 | Sanctions financières à l’encontre des campings de la dune du Pilat

    Lire

    Le préfet de la Gironde, Didier Lallement, a pris deux arrêtés qui sanctionnent les exploitants du Pyla Camping et Camping de la Dune, en les rendant redevables d’une astreinte journalière de 500€ au regard des aménagements réalisés sans autorisation au titre des sites classés. Ces astreintes seront levées, si et seulement si, les exploitants déposent des demandes de régularisation conformes aux exigences de l’État.

  • 12/12/18 | Limoges : "La Bfm et moi"

    Lire

    La Bibliothèque francophone multimédia (Bfm) de Limoges fête ses 20 ans d’existence. A cette occasion, elle a invité les visiteurs à participer à un concours photo sur le thème « La Bfm et moi ». Le 14 décembre, les lauréats des 2 catégories (moins de 14 ans et plus de 14 ans) seront récompensés lors d’une remise de prix dans le hall de la Bfm en présence de l’adjoint au maire en charge de la culture Philippe Pauliat-Defaye.

  • 12/12/18 | Aérocampus Aquitaine et IAS, un pas vers la fusion ?

    Lire

    Aérocampus Aquitaine à Latresne et l’Institut Aéronautique et Spatial (IAS), basé à Toulouse, spécialistes de la formation aéronautique et spatiale, ont décidé d’entrer dans une étude détaillée de rapprochement avec pour objectif de proposer une offre étendue de formation spécifique à l’international, au bénéfice de l’ensemble de l’industrie aéronautique et spatiale française. « Ce rapprochement pourrait aboutir à une fusion des deux entités », annonce la structure girondine.

  • 12/12/18 | Congrès européen AT HOME à Bègles le 14 décembre

    Lire

    Congrès européen AT HOME, le 14 décembre, de 9h30 à 16h, à l’IRFSS N-A à Bègles, consacré aux enjeux du développement des compétences des acteurs du domicile des personnes séniors organisé par l'IRFSS Nouvelle-Aquitaine, Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale de la Croix-Rouge française. Ce congrès s'inscrit dans le cadre du projet européen AT HOME visant à développer des expériences interprofessionnelles et des approches innovantes autour du maintien de la personne âgée à domicile

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Coworking, colocation de bureaux, les travailleurs indépendants se regroupent

02/03/2011 |

Coworking chartrons kaizen marketing romain didrich

« Il y a trop de distractions à la maison. » Un constat qui revient souvent dans la bouche de ces travailleurs indépendants, pigistes, auto-entrepreneurs, artistes, « freelance » qui, las de travailler seuls depuis chez eux, ont opté pour le coworking ou la colocation de bureaux. Le système est simple. Des travailleurs se regroupent sous un même toit, partagent l'espace, le loyer, les idées et la convivialité. Il s'agit pour ces indépendants souvent isolés de retrouver le cadre d'une ambiance de bureaux et parfois même de collaborer. Petit tour d'horizon de la pratique à Bordeaux.

« C'est motivant, on se recrée une petite équipe même si on travaille dans des domaines différents. » Pauline, rédactrice et journaliste de 25 ans a aménagé son bureau rue Bouffard en septembre dernier. Pour 170 euros par mois, la jeune femme dispose d'un espace de travail qu'elle partage avec cinq autres personnes, et d'un cadre. « Ce serait très difficile de retourner travailler à la maison » avoue-t-elle.

coworkingLa colocation de bureaux est en pleine expansion depuis quatre ans environ. Las d'entrecouper leur temps de travail par des séances lessive, télévision, appels téléphoniques à caractère personnel, et afin de sortir de leur isolement, de plus en plus de travailleurs indépendants optent pour le partage de bureaux. « J'ai vraiment pris cela comme un investissement, je suis beaucoup plus productif depuis que je viens tous les jours au bureau » raconte Anthony, organisateur de tournées de 31 ans, ayant pris ses quartiers rue Bouffard à la même époque que Pauline. Mais au-delà de l'aspect professionnel, c'est aussi le côté humain que viennent trouver ces travailleurs.

Dans cet ancien cabinet d'architectes, la bonne ambiance règne et il n'est pas rare que ces colocataires sortent déjeuner ensemble ou prendre l'apéritif après leur journée de travail. « Pas de requins ici » ajoute Anthony, soulignant la nécessaire compatibilité des caractères et des métiers pour la cohésion du groupe.
Nathalie est arrivée à Bordeaux il y a cinq ans. Après deux années à écrire depuis chez elle, la journaliste a ressenti le manque de l'ambiance d'une salle de rédaction. En janvier 2008 elle prend ces bureaux avec deux autres personnes. En trois ans, douze colocataires se sont succédés rue Bouffard et Nathalie considère cet endroit lumineux et chaleureux comme « une bouffée d'oxygène ».

Un espace de coworking « un peu sélect » aux Chartrons
Autre ambiance, autre lieux. Rue Darbon, au dessus de la pépinière éco-créative dans le quartiers des Chartrons, un « open space » de 54 postes dont 24 réservés aux coworkers, s'est ouvert en septembre dernier. A l'origine de cette initiative, les jeunes dirigeants de l'agence web « Kaizen marketing », spécialisée dans le contrôle de la performance des campagnes média des annonceurs. Romain Didrich et David Eymé, ont lancé leur agence en 2005 depuis chez eux d'abord puis, après divers déménagements, ils ont acquis cet espace aux enchères pour la somme de 800 000 euros, meubles compris. Leur société commerciale comprenant une vingtaine de collaborateurs, ils décident de développer dès leur arrivée aux Chartrons, une société immobilière afin de proposer un espace de coworking.

coworking chartrons

Téléphone, internet, ménage quotidien, hébergement du siège social des activités des locataires, tels sont les services offerts par Kaizen Marketing. Mais les avantages qu'y trouvent les indépendants vont bien au-delà de ces seuls aspects pratiques. Jennifer, Julien et Davy, respectivement développeurs et infographiste trouvent rue Darbon « un cadre, une synergie » nécessaire à leur efficacité. Le tout pour 350 euros par mois. « Un espace de coworking un peu sélect » de l'avis même de Romain Didrich qui met en lumière le caractère sérieux de cet espace qui « rassure les clients lorsqu'ils viennent ». Et en effet, l'espace est doté d'une salle de réunion, d'une salle de conférence et d'une ambiance studieuse. Pour faire honneur à son nom, « Kaizen », de cette théorie japonaise de l'amélioration continue, a également mis à disposition de ses collaborateurs et de ses coworkers, un espace de détente avec machine à café, canapé et babyfoot.
Avec cette initiative, Romain Didrich a devancé les associations Bordeaux coworking et coworking Bordeaux, restées injoignables, dont la CUB devait être un facilitateur de mise en place de projet.

Bientôt un nouvel espace sur Bordeaux
Les idées sont donc nombreuses, mais leur réalisation prend du temps. Trop de temps selon Claire Collet, rédactrice et journaliste pigiste de 27 ans. « Je voulais séparer ma vie privée de ma vie professionnelle » explique la jeune femme qui est retournée travailler chez elle après avoir gouter à la colocation de bureau durant huit mois. « Je souhaite retrouver un espace de coworking, mais j'ai peur d'avoir à attendre longtemps avant qu'un projet se mette en place. »

Si l'intention des associations de coworking est pour l'instant en suspens, la mairie de son côté réfléchit depuis un an à son espace de coworking. La concrétisation de ce projet se fera en mars autour de la semaine digitale (le 21 mars). Un appel d'offres sera lancé par la mairie qui laissera des locaux quartier Saint Pierre à disposition d'un opérateur privé qui aura pour mission de faire vivre le lieu. « Le choix de l'opérateur se fera en fonction des prestations et des événements proposés en sachant que cet espace de coworking sera entièrement dédié à la sphère du web » détaille le collaborateur de Michel Duchène et Josy Reissers. Affaire à suivre.

www.location-bureau-bordeaux.fr

Crédit photo : Aqui.fr

Audrey Chabal

Partager sur Facebook
Vu par vous
1105
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !