Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Créathon : imaginer les projets éducatifs numériques de demain

14/05/2018 | Mercredi 16 mai, à 10h, les 400 équipes du créathon commenceront à plancher sur un sujet pour imaginer des projets éducatifs numériques innovants.

Les équipes auront 24 heures pour réfléchir aux projets éducatifs numériques de demain.

La troisième édition du créathon va débuter ce mercredi 16 mai à 10 heures précises dans plus de 35 pays. Pour cette nouvelle édition plus de 400 équipes, soit 1 500 inscrits, vont tâcher de trouver et d’inventer la ressource pédagogique du futur. Ils auront 24 heures et pas une minute de plus pour présenter ce projet via une vidéo de trois minutes accompagnée d’une fiche descriptive. Cet hackaton est animé conjointement par le réseau de création et d’accompagnement pédagogique Canopé de Chasseneuil-du-Poitou (86) et le campus universitaire francophone d’Alexandrie (Egypte).

Pour Jean-Michel Perron c'est un peu le branle-bas de combat. « Ça y est la liste des inscriptions est clôturée », indique-t-il. Le directeur de recherche et du développement sur les usages du numérique éducatif au réseau Canopé a fait déjà les comptes : 400 équipes, 1 500 inscrits dans plus de 35 pays dans la monde. Un court répit avant de repartir de plus belle mercredi lors du lancement de la 3e édition du créathon : il va durer cette année 24 heures contre 12 heures les années précédentes (à cause des fuseaux horaires et pour un souci d’équité). 
 
Avant tout, il convient de revenir sur l’événement et le créathon lui-même. « En résumé il s’agit d’un hackathon particulier (NDLR : des groupes de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative. Ce processus créatif est fréquemment utilisé dans le domaine de l'innovation numérique).  On peut qualifier ce créathon de pédagogique par rapport aux hackathons traditionnels. ». Imaginer un concept pédagogique innovant donc, le tout pendant 24 heures pour des équipes de 3 à 5 personnes qui peuvent être des professeurs, des doctorants, des étudiants, tous les profils sont acceptés. Le sujet sera dévoilé à 10 heures le 16 mai, les candidats auront jusqu’au lendemain 10 heures pour rendre le résultat de leurs recherches sous une forme originale : une vidéo de 3 minutes accompagnée seulement d’une fiche explicative de leur projet. Il sera possible de suivre les avancées des équipes via le fil twitter, ou le Facebook live du créathon. 
 
 
Une dimension internationale
Depuis le début, mais encore plus cette année, le créathon revêt une dimension internationale. Au total, ce sont plus de 300 équipes inscrites dans les campus numériques francophones de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Il y a plus de 60 lieux d’accueil sur l’ensemble des continents. L’AUF met à disposition des locaux, du matériel et des « mentors » « Les équipes candidates disposent d’un accompagnement, toute la journée, assuré par des mentors au sein des campus numériques francophones (CNF). Ils les aident sur la réflexion et l’établissement des différents projets. Nous allons accueillir ces candidats pendant les heures d'ouverture des campus et on mettra à disposition tout le matériel nécessaire : connexion Internet, ordinateurs et deux mentors dans chaque campus », explique Cécile Auneau, coordinatrice de projet à l’agence universitaire de la francophonie en Europe de l’ouest. L’an dernier, sur les 6 équipes lauréates, trois étaient issues des CNF : 1 à Rabat et 2 à Madagascar. « C’est un bon ratio, commente-t-elle avec le sourire. Ensuite, on prend en charge tous les lauréats issus de CNF pour qu’ils viennent en France au campus e-éducation (C2E).
 
« Le créathon incarne le volet d’une manifestation plus large : le C2E », rappelle Jean-François Cerisier, vice-président de l’université de Poitiers. L’université est partenaire de cet hackathon. « Cette manifestation vise à engager des personnes pour agir avec le numérique. Par cet intermédiaire, nous contribuons à un éco-système régional du numérique éducatif et nous sommes partiellement responsable d’un mouvement d’intérêt scientifique dans l’e-éducation », ajoute ce dernier, particulièrement engagé dans ce domaine puisqu’il fait partie de l’un des rares laboratoires de recherches dont les thématiques portent sur l’e-éducation. Il représente, avec l’université de Poitiers, le côté expertise des produits proposés en formant des jurys qui jugeront les travaux. « Nous devrons rendre notre verdict le 18 mai. On aura jusqu’à 200 projets à étudier, il faut sélectionner les cinq plus aboutis ». Ils seront une quarantaine de personnes à former ce jury. 
 
Les lauréats présents au C2E de Poitiers
Jean-Michel Perron le rappelle, « Pour nous, le créathon est la première étape d’un processus d’innovation plus complet qui passe par l’accélération des projets sélectionnés ». Car les cinq lauréats vont être accompagnés pour développer leur produit de la mi-mai jusqu’au octobre prochain. L’objectif sera de faire mûrir leur projet et ils bénéficieront d’un soutien à distance par des mentors poitevins faisant partie du réseau Canopé. Du 8 au 12 octobre prochains, les équipes gagnantes participeront à Poitiers (le voyage sera pris en charge par l’AUF) aux ateliers d’accélérations organisés par le SPN et le réseau Canopé dans le cadre du C2E. 
 
Alors place à l’imagination pour ces professeurs, doctorants ou étudiants qui composent la plus grand majorité des inscrits et peut-être que leur future innovation aura un impact dans l’éducation et la pédagogie de demain. 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Manolo Guizar - créathon 2015

Partager sur Facebook
Vu par vous
3354
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !