Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Créathon : imaginer les projets éducatifs numériques de demain

14/05/2018 | Mercredi 16 mai, à 10h, les 400 équipes du créathon commenceront à plancher sur un sujet pour imaginer des projets éducatifs numériques innovants.

Les équipes auront 24 heures pour réfléchir aux projets éducatifs numériques de demain.

La troisième édition du créathon va débuter ce mercredi 16 mai à 10 heures précises dans plus de 35 pays. Pour cette nouvelle édition plus de 400 équipes, soit 1 500 inscrits, vont tâcher de trouver et d’inventer la ressource pédagogique du futur. Ils auront 24 heures et pas une minute de plus pour présenter ce projet via une vidéo de trois minutes accompagnée d’une fiche descriptive. Cet hackaton est animé conjointement par le réseau de création et d’accompagnement pédagogique Canopé de Chasseneuil-du-Poitou (86) et le campus universitaire francophone d’Alexandrie (Egypte).

Pour Jean-Michel Perron c'est un peu le branle-bas de combat. « Ça y est la liste des inscriptions est clôturée », indique-t-il. Le directeur de recherche et du développement sur les usages du numérique éducatif au réseau Canopé a fait déjà les comptes : 400 équipes, 1 500 inscrits dans plus de 35 pays dans la monde. Un court répit avant de repartir de plus belle mercredi lors du lancement de la 3e édition du créathon : il va durer cette année 24 heures contre 12 heures les années précédentes (à cause des fuseaux horaires et pour un souci d’équité). 
 
Avant tout, il convient de revenir sur l’événement et le créathon lui-même. « En résumé il s’agit d’un hackathon particulier (NDLR : des groupes de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative. Ce processus créatif est fréquemment utilisé dans le domaine de l'innovation numérique).  On peut qualifier ce créathon de pédagogique par rapport aux hackathons traditionnels. ». Imaginer un concept pédagogique innovant donc, le tout pendant 24 heures pour des équipes de 3 à 5 personnes qui peuvent être des professeurs, des doctorants, des étudiants, tous les profils sont acceptés. Le sujet sera dévoilé à 10 heures le 16 mai, les candidats auront jusqu’au lendemain 10 heures pour rendre le résultat de leurs recherches sous une forme originale : une vidéo de 3 minutes accompagnée seulement d’une fiche explicative de leur projet. Il sera possible de suivre les avancées des équipes via le fil twitter, ou le Facebook live du créathon. 
 
 
Une dimension internationale
Depuis le début, mais encore plus cette année, le créathon revêt une dimension internationale. Au total, ce sont plus de 300 équipes inscrites dans les campus numériques francophones de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Il y a plus de 60 lieux d’accueil sur l’ensemble des continents. L’AUF met à disposition des locaux, du matériel et des « mentors » « Les équipes candidates disposent d’un accompagnement, toute la journée, assuré par des mentors au sein des campus numériques francophones (CNF). Ils les aident sur la réflexion et l’établissement des différents projets. Nous allons accueillir ces candidats pendant les heures d'ouverture des campus et on mettra à disposition tout le matériel nécessaire : connexion Internet, ordinateurs et deux mentors dans chaque campus », explique Cécile Auneau, coordinatrice de projet à l’agence universitaire de la francophonie en Europe de l’ouest. L’an dernier, sur les 6 équipes lauréates, trois étaient issues des CNF : 1 à Rabat et 2 à Madagascar. « C’est un bon ratio, commente-t-elle avec le sourire. Ensuite, on prend en charge tous les lauréats issus de CNF pour qu’ils viennent en France au campus e-éducation (C2E).
 
« Le créathon incarne le volet d’une manifestation plus large : le C2E », rappelle Jean-François Cerisier, vice-président de l’université de Poitiers. L’université est partenaire de cet hackathon. « Cette manifestation vise à engager des personnes pour agir avec le numérique. Par cet intermédiaire, nous contribuons à un éco-système régional du numérique éducatif et nous sommes partiellement responsable d’un mouvement d’intérêt scientifique dans l’e-éducation », ajoute ce dernier, particulièrement engagé dans ce domaine puisqu’il fait partie de l’un des rares laboratoires de recherches dont les thématiques portent sur l’e-éducation. Il représente, avec l’université de Poitiers, le côté expertise des produits proposés en formant des jurys qui jugeront les travaux. « Nous devrons rendre notre verdict le 18 mai. On aura jusqu’à 200 projets à étudier, il faut sélectionner les cinq plus aboutis ». Ils seront une quarantaine de personnes à former ce jury. 
 
Les lauréats présents au C2E de Poitiers
Jean-Michel Perron le rappelle, « Pour nous, le créathon est la première étape d’un processus d’innovation plus complet qui passe par l’accélération des projets sélectionnés ». Car les cinq lauréats vont être accompagnés pour développer leur produit de la mi-mai jusqu’au octobre prochain. L’objectif sera de faire mûrir leur projet et ils bénéficieront d’un soutien à distance par des mentors poitevins faisant partie du réseau Canopé. Du 8 au 12 octobre prochains, les équipes gagnantes participeront à Poitiers (le voyage sera pris en charge par l’AUF) aux ateliers d’accélérations organisés par le SPN et le réseau Canopé dans le cadre du C2E. 
 
Alors place à l’imagination pour ces professeurs, doctorants ou étudiants qui composent la plus grand majorité des inscrits et peut-être que leur future innovation aura un impact dans l’éducation et la pédagogie de demain. 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Manolo Guizar - créathon 2015

Partager sur Facebook
Vu par vous
3671
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !