Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | CREPS de Bordeaux : une flèche lancée vers les JO 2024

19/01/2020 | Le nouveau complexe intérieur/extérieur dédié au tir à l'arc a été inauguré ce vendredi 17 janvier au CREPS de Bordeaux. Le site pourrait préparer les athlètes de 2024.

Les jeunes pensionnaires du Pôle France Relève Tir à l'Arc avec Virginie Arnold en rouge, Jérôme Auraix leur entraîneur en blanc et Alain Rousset à droite

Après un an de travaux et une livraison en avril 2019, la structure remarquable, baptisée « Complexe Virginie Arnold », a dû attendre un peu pour son inauguration officielle. Ce nom vous dit quelque chose ? C'est celui de la médaillée de bronze des Jeux Olympiques de Pékin 2008 en tir à l'arc par équipe. L'ex-licenciée du club de Saint-Médard-en-Jalles et du Pôle France de Talence était présente pour l'occasion, accompagnée du président de la région Alain Rousset, et du directeur du CREPS Gérard Baudry entre autres. Tous ravis de cette inauguration, aucun n'a pu nier avoir Paris 2024 dans le viseur.

« J'espère que cet espace formera des futures champions et championnes » glisse Virginie Arnold, regard tourné vers les jeunes archers attentifs. Six pensionnaires du Pôle France Relève Tir à l'Arc de Talence étaient présents pour cette matinée inaugurale, sous l’œil bienveillant de leur entraîneur Jérôme Auraix. Rien de déstabilisant pour les jeunes espoirs, le nouveau complexe est déjà leur outil d'entraînement depuis le printemps dernier. « Il nous permet d'avoir un meilleur travail technique » affirme Christophe, junior au Pôle France Relève Tir à l'Arc. Devant représentants territoriaux et personnels sportifs, lui et ses camarades enchaînent les flèches à travers les fenêtres ouvertes, en toute décontraction. Car l'atout du complexe Virginie Arnold est ici : pouvoir tirer des flèches sur une cible placée en extérieur à 70 mètres – distance olympique oblige – depuis les pas de tir de la salle couverte. Les archers envoient leurs projectiles à travers des fenêtres type meurtrières, comme au Moyen-âge. Les équipements ont en revanche bien changé.

 

Christophe, jeune membre du Pôle France Relève Tir à l'Arc, vise une cible à 70 mètres

Partenaires particuliers

« Mentalement quand nous allons à l'entraînement, on sait que ce sera plus agréable » confie Julia, elle aussi membre du Pôle France talençais. Plus besoin de se soucier des conditions climatiques houleuses de l'hiver, qui obligeaient parfois les archers à annuler leurs séances. En plus de ce refuge couvert, le groupe de Jérome Auraix a dû apprivoiser un nouvel élément scrutant de près les moindres faits et gestes des jeunes tireurs. Comme dans le football professionnel, la vidéo fait ainsi son entrée dans le tir à l'arc. Dès sa flèche tirée, l'archer constate sur l'écran son geste et sa performance. Une technologie qui permet d'affiner la technique de chacun. Il fallait bien ça pour être à la hauteur de leurs ambitions. « On vise tous les trois les championnats d'Europe cette année » jure Iban, absolument déterminé. Des infrastructures rendues possibles par le concours d'une alliance d'acteurs territoriaux et internationaux. « Le projet a été initié il y a cinq ans. Ce bâtiment a été co-construit » rappelle Julien Gadrat, l'architecte du complexe. Le bâtiment de 1200m² a été financé à hauteur de 1 140 000 euros par la région Nouvelle-Aquitaine, plus gros investisseurs sur le projet. Le CREPS de Bordeaux de son côté a engagé 160 000 euros, et la Fédération française de tir à l'arc, 40 000. La surprise vient d'outre-atlantique avec la Easton Sports Development Foundation, filiale du philanthrope du sport James L. Easton, qui a financé l'aménagement extérieur pour 80 000 euros.

 

Tir à l'arc symbolique pour Patrick Bahègne, directeur régional de la Jeunesse et des Sports, Carl Greene d'Easton Sports Development Foundation, Valérie Barlois-Leroux et Alain Rousset (de gauche à droite)

Le complexe accueille d'autres disciplines

Une ambition collective, aux financements privés et publics, acquise depuis que l'état a transféré la propriété des CREPS aux régions. « Sans cette décentralisation, les projets ne seraient pas allés aussi vite » reconnaît Gérard Baudry, directeur du CREPS de Bordeaux. Le transfert de compétences a eu lieu en 2016 et représente à ce moment-là une opportunité pertinente pour les pôles régionaux et nationaux à huit ans des Jeux Olympiques de Paris. La possibilité de réunir des acteurs de tous horizons, pour se donner les moyens d'atteindre les ambitions fixées pour 2024, a été saisie par le CREPS de Bordeaux. Trois tranches de travaux sont maintenant prévues : la création d'un gymnase pour les sport collectifs, d'un nouveau bâtiment d'hébergement et la réfection du restaurant. Valérie Barlois-Leroux, présidente du Conseil d'Administration du CREPS de Bordeaux, a par ailleurs annoncé que le site serait candidat pour être pôle de préparation pour les JO de Paris. Logique quand on sait que le complexe Virginie Arnold fait désormais des envieux chez les autres entraîneurs des Pôles France. Les archers talençais se montrent accueillants, en tout cas avec les Pôles Espoirs de leur CREPS. En effet, dans les couloirs du nouveau complexe, footballeurs, pratiquants de BMX et de baseball se côtoieront avant et après les séances. Car si d'un sportif à l'autre, la discipline n'est pas la même, les têtes sont toutes tournées vers un seul objectif : participer aux Jeux Olympiques de Paris à l'été 2024.

 

Iban, Christophe, Mélanie et Julia ont les JO 2024 en tête

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3498
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !