Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cubjac, le village de Dordogne qui fait revivre ses commerces

23/11/2012 | La commune de Cubjac, en Dordogne, a facilité la reprise de trois entreprises artisanales en moins d'un an, avec l'aide de la Chambre de métiers et de l'artisanat.

Yohann Grellety et sa compagne ont repris la boulangerie de Cubjac au printemps

La municipalité de Cubjac, à 25 kilomètres de Périgueux, n'est pas peu fière de son tissu artisanal et commercial. Ce village de 700 habitants compte un cabinet médical, une pharmacie, un dentiste, et des artisans commerçants. La commune a su conserver son école, son bureau de poste ouvert du lundi au samedi. La population trouve sur place un garagiste, un coiffeur, une fleuriste, des professionnels du bâtiments, des commerces de bouche. En un an, la boulangerie-pâtisserie, la pizzeria, et la boucherie ont été reprises, avec l'appui de la Chambre de métiers et de l'artisanat.

Pierre Simon, maire de Cubjac, commune de 700 habitants est un homme heureux. Son village situé à 25 kilomètres  de Périgueux a su conserver un tissu commercial et artisanal dynamique. "Il y a une vingtaine d'années, les commerces étaient plus nombreux : nous avions trois boucheries, deux boulangeries, un bar tabac, une presse. Puis progressivement, plusieurs ont fermé. Aujourd'hui, la tendance s'inverse et le village regagne des habitants." Seul regret de taille : la commune n'a plus de dépôt presse depuis un an et demi et souhaiterait trouver un candidat. En un an, trois commerces ont été repris : la pizzeria, la boulangerie pâtisserie en mai, et la boucherie charcuterie en avril, avec l'aide de la chambre de métiers et de l'artisanat régionale Aquitaine section Dordogne. "Notre volonté est de contribuer au maintien et au développement de l'économie et des commune. Une de nos priorités est de lutter contre la fermeture des entreprises artisanales de proximité, en particulier en milieu rural," insiste  Didier Gouraud, vice -président de la chambre consulaire et artisan boucher. "L'exemple de Cubjac est tout à fait exemplaire dans ce domaine." Une fleuriste s'est installée, il y a quelques mois. Gaelle Migabel a repris la pizzeria il y a un  peu plus d'un an. "Auparavant, j'étais salariée à temps des précédents propriétaires, ce qui a grandement facilité la reprise. Je gère la fabrication et le service, toute seule. A plus de 80 %, ce sont des ventes à emporter. En période estivale, les gens mangent davantage sur place. Le dossier de financement a été monté avec l'aide de la chambre de métiers, et je dois dire que ce fut rapide. Cela se passe plutôt bien, et ici il y a une bonne entente entre les commerçants. Par exemple, j'invite mes clients à prendre l'apéritif au bar. Mon inquiétude concerne la hausse inévitable de la TVA, je ne pourrais pas la répercuter sur mes clients," souligne la jeune femme.

Renaissance de la boulangerieYohann Grellety ert sa compagne Vanessa  ont découvert au coeur de l'hiver dernier la boulangerie du village, fermée quelques mois. "J'avais un autre projet au départ, celui de faire mon pain sur les marchés et le vendre. Tout était prêt, je voulais débuter en auto entrepreneur. Puis Eric Boyer, de la CMARA,  a insisté pour que je visite cette boulangerie qui disposait d'un appartement, d'un laboratoire aux normes. Ce fut le coup de foudre. j'ai su que je disposais ici d'un véritable outil de travail. Le logement était bon état. Nous avons décidé d'acheter le fonds de commerce, les murs, le tout pour 150 000 euros," raconte le jeune artisan. Au terme des six premiers mois d'activité, le chiffre d'affaires annuel prévisionnel est presque atteint. Le couple a été très bien accueilli. Dans le cadre de ce dossier de reprise, le couple bénéficie d'un prêt d'honneur de Périgord initiative. Yohann Grellety a de nombreux projets : actuellement il construit un four à bois à l'ancienne pour la fabrication de son pain. "Mon objectif est de fabriquer mon pain sous les yeux des clients.  Ainsi, je compte animer le village, notamment en été."

Des bouchers venus d'ailleurs

Les nouveaux bouchers de Cubjac arrivent de la campagne berrichonne

Quelques jours avant la reprise de la boulangerie, la boucherie, implantée dans un local communal, ouvrait ses portes. Jean-Michel et Sylvie Saint Just ont trouvé ce commerce à reprendre par Internet.  Auparavant, ils étaient installés au coeur de la campagne berrichonne. "Nous sommes arrivés en février sous la neige, pour une ouverture au 10 avril. Nous sommes ravis de ces premiers mois d'activités, supérieurs à nos prévisions, observe Jean -Michel Saint Just. "Les gens sont très ouverts et sympathiques. Nous essaierons de leur faire goûter quelques spécialités d'ailleurs, poursuit Sylvie. Le couple a acquis le fonds de commerce et loue les murs à la mairie. "Nous leur proposons un loyer modeste. Il couvre les frais et les annuités. Pour la municipalité, c'est une opération blanche. Ce local commercial est un investissement que nous avions réalisé, il y a quelques années dans le cadre d'une opération Fisac. C'est notre manière concrète d'oeuvrer pour  le maintien de commerces de proximité dans les villages comme les nôtres," insiste le maire.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2621
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
gad louis | 21/01/2013

bienvenue aux nouveaux commercants cubjac les merite bien je suis cubjacois de coeur et d amour depuis 1964 mais habite la region parisienne je continue a m interesser a ce qui c y passe pour moi un des plus beau village de france je vous souhaite a tous une bonne annee 2013

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !