Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Dans l'antre de Starperche : frissons de haute voltige

20/01/2020 | Un magnifique plateau de perchistes était à Bordeaux samedi 18 janvier pour Starperche 2020. Meilleure performance mondiale de l'année égalée pour Renaud Lavillenie.

Marion Lotout, de dos, célèbre sa performance avec la mascotte de Starperche

Starperche, le meeting bordelais de saut à la perche, 3e étape du circuit national Perche Elite Tour, n'avait pas eu lieu depuis treize ans. Une vielle frustration vite oubliée tant le spectacle sportif était au rendez-vous ce samedi 18 janvier. Marion Lotout, organisatrice du meeting mais avant tout compétitrice, remporte le concours à 4m33 ex-aequo avec la recordwoman de France Ninon Guillon-Romarin. Renaud Lavillenie lui, assume son statut en égalant la meilleure performance mondiale de l'année avec 5m80. Récit.

18h30, Palais des Sports de Bordeaux. L'attente est déjà longue pour entrer dans l'arène et seuls quelques invités ou accrédités peuvent se faufiler à travers la queue. Les places en bord de piste trouvent rapidement preneurs : le public veut pouvoir entendre un athlète respirer. Ce sera difficile avec un stade sur-motivé, prêt à donner de la voix. Après treize ans d'attente, les puristes commençaient effectivement à ne plus y croire. Là, ils sont servis. D'un mouvement de tête, on passe d'une discussion technique entre Renaud Lavillenie et son entraîneur Philippe d'Encausse, à Jean Galfione le champion olympique de saut à la perche en 1996, qui court après ses enfants, et juste ici Damiel Dossevi et Marion Lotout, les organisateurs de l'événement, réglant les derniers détails logistiques.

Bulle mentale
A dire vrai, la seconde a surtout dans le viseur les Jeux Olympiques de cet été à Tokyo. Pour cela, il lui faut franchir 4m70 soit dix centimètres de mieux que son record personnel établi en 2013. Pas facile de se mettre dans une bulle mentale hermétique quand on connaît 90% des personnes présentes sur la piste. Marion ne sautera pas dans les meilleures conditions de concentration, mais doit ressentir une griserie démentielle. Dans ces 90%, il y a bien sûr Ninon Guillon-Romarin, la recordwoman de France de la discipline, perchée à 4m75. Les perchistes commencent à enfiler les sauts d'échauffement.

Ninon Guillon-Romarin, recordwoman de France, effectue ses réglages

Hommes et femmes, chacun a sa piste d'élan d'environ 30 mètres avec un sautoir au bout. Celle des masculins est un peu plus longue, prise de marques oblige. On vous jure que certains athlètes masculins s'élanceront presque des vestiaires, si on est un peu Marseillais. Attention aux mirages, un Lavillenie peut en cacher un autre ce soir. Ne vous y méprenez pas : Renaud est recordman du monde avec 6m16 et Valentin, le frère, suit les traces de l'aîné depuis leurs débuts au club de Cognac. Avec 5m82 l'an passé, il s'est même fait un prénom.

L'échauffement est l'occasion pour le speaker d'expliquer quelques rudiments de la discipline au public néophyte. Lui c'est Jean-François Raffalli, le fondateur du Perche Elite Tour. C'était en 1995. Déjà au micro vendredi soir pour le concours des « vieilles charrues », il assurait le show entre Stéphane Diaz, champion du monde vétéran et Jean Glafione. Ça en fait du beau monde. Jean-François Raffalli détaille un à un le palmarès de la vingtaine d'athlètes prêts à s'envoler. A l'applaudimètre et sans surprise, victoire de Damiel Dossevi, Marion Lotout, tout juste derrière Renaud Lavillenie. C'est la vie de champion olympique.

Le public tremble
Pointes acérées aux pieds, combinaisons au corps, perche en main et hauteurs en tête, les perchistes s'élancent. Yeux grands ouverts, poils hérissés, clappant des mains, le public exulte : la première athlète du concours franchit sa barre à 3m88. Côté hommes, Damiel Dossevi commence « bas », à 5m08. De toute façon, il est « là pour faire de la figuration » disait-il juste avant. Pas à en croire les encouragements du public qui le portent sur un air de Johnny Hallyday. Le DJ est innocent, c'est l'athlète qui choisit sa musique de saut. Il franchi la barre au deuxième essai avant deux échecs à 5m23. Il n'a plus qu'une chance. Le public tremble et le speaker remotive les troupes. Le Palais des Sports porte Damiel de toute sa voix, comme un cri pour qu'il ne sorte pas si vite du concours, car c'est un peu grâce à lui s'il a lieu. Il lève sa perche, lance sa foulée, l'allonge, met du rythme, plante sa perche dans le butoir, la fait plier avant de se faire propulser au-dessus de la barre. La salle se lève : c'est passé à 5m23 ! Le plaisir se prolonge donc jusqu'à 5m38, où il échoue trois fois. Mais la victoire de Damiel est ailleurs : l'ambiance de la salle constitue un nouveau record.

Damiel Dossevi remercie les 1500 spectateurs de Starperche pour leur ferveur

Sa camarade et co-organisatrice Marion Lotout entame son concours à 4m18. La barre est survolée au premier essai. Le public est stupéfait par la facilité. On monte alors de quinze centimètres et Ninon Guillon-Romarin se pointe dans la compétition. Le duel se dessine. C'est Marion qui saute la première pour tenter d'effacer 4m33. Essai manqué pour la bretonne d'origine. Pas mieux pour son adversaire de la soirée. Les deux perchistes doivent s'y reprendre une deuxième fois. Marion ajuste les réglages et passe proprement les 4m33, performance de niveau international. Ninon lui emboîte la perche et fait de même. Le public commence à avoir l'ivresse des sommets. On est pourtant encore loin des minimas olympiques pour Tokyo, perchés à 4m70.
Rajoutez quasiment un mètre de plus et vous aurez la barre d'entrée dans le concours des trois hommes forts de la soirée. Deux sont Français et portent le même nom de famille mais un troisième pourrait se mêler à la lutte : l'Italien Claudio Stecchi, finaliste des mondiaux d'athlétisme à Doha en septembre dernier. Ces trois-là démarrent donc à 5m53. Presque une formalité : il suffit d'un essai à chacun. On croit même que Renaud est à 6 mètres tant il survole la barre – en étant encore un peu Marseillais. Bis repetita à 5m63 malgré une petite faute de Stecchi. Ça chauffe dans le Palais des Sports.

Marion Lotout évoque ses performances au micro de Jean-François Raffalli
 

On se prend à rêver
La stratégie fait son entrée dans le concours féminin. Alors que Marion la joue progressive en montant simplement à 4m43, Ninon veut bousculer le concours et décide d'attendre dix centimètres de plus. On appelle ça « faire l'impasse » dans le jargon. La première engage donc sa perche mais se casse les dents à trois reprises sur 4m43. Marion Lotout est eliminée, elle a dépassé sa limite. Plutôt logique après la semaine de préparation de l'événement qu'elle a vécu. Ninon Guillon-Romarin se voit ouvrir un boulevard, elle qui a sauté 4m70 en septembre à Doha. Même sacerdoce pour la recordwoman de France, mais à 4m53 de haut. Le public pousse derrière elle, 24 ans seulement et des ambitions olympiques en tête. Malgré l'ambiance grisante, elle échoue par trois fois. Les deux femmes n'ont pas fait mieux que 4m33. Starperche offre deux vainqueurs chez les filles.

Même placement pour Valentin Lavillenie

Côté garçons, ils sont encore trois à 5m73. On se prend à rêver, les spectateurs du bord de piste ont la tête qui commence à tourner. C'est la fin de soirée et le climax n'est pas encore atteint. Renaud Lavillenie valide la barre dès son premier essai. Il en faut un de plus pour son frère qui laisse exploser sa joie en faisant sauter le maillot devant les caméras. L'Italien Claudio Stecchi emmène le public au bout du suspens. A son ultime essai à 5m73, emporté par un clapping géant, il est le troisième homme à effacer la hauteur. Difficile de rêver meilleur concours. Prochaine barre : 5m80. Dans le jargon, ça commence à causer. C'est Valentin qui s'y envole le premier, mais sans la valider. Idem pour Claudio puis pour Renaud. Exaltant. Deuxième essai et nouvelles déconvenues pour les deux premiers. Renaud s'élance alors, bondit sur seize foulées et décolle. Geste parfait, propre, fluide. Il ne touche pas encore le sol qu'il crie sa joie. Le plus grand des Lavillenie égale ainsi la meilleure performance mondiale 2020 avec 5m80. La salle comble devient comblée. Valentin et Claudio échoueront à leur dernier essai. Renaud remporte ainsi Starperche, devant son frère. Le charentais d'origine ne tentera pas de sauter plus haut, freiné par une douleur persistante à l'ischio-jambier. Les 1500 spectateurs le pardonnent volontiers, du moins s'il promet de revenir. Pourvu qu'il ne faille pas encore patienter treize ans...

 

Renaud Lavillenie s'envole à 5m80 et remporte le concours avec la meilleure performance mondiale de l'année égalée
 

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3374
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Plaquette Nord Bassin Solidarite Société | 24/11/2020

Bassin d’Arcachon : commerces et clubs sportifs main dans la main !

Opération « Urgence Froid Bordeaux » dans la Maison éco-citoyenne de Bordeaux Société | 23/11/2020

Opération « Urgence Froid Bordeaux » : carton plein pour « Les Gratuits »

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 20/11/2020

L'hôpital de La Rochelle développe un outil précurseur pour anticiper les cas graves de Covid-19

La Maison Régionale des Sports de Talence Société | 18/11/2020

Coronavirus : le mouvement sportif néo-aquitain perd 165 000 licenciés

Travailleur en situation de handicap Société | 17/11/2020

Handicap et insertion professionnelle : naissance du passeport compétences "gestes barrières"

Illustration représentant Mathilde Puges et Maud Begon Société | 13/11/2020

Mathilde Puges, l'infectiologue bordelaise contaminée par la BD

statistiques pauvreté 2018 Société | 13/11/2020

« La crise est un révélateur de pauvreté » Christophe Vénien (Secours Catholique)

Les salariés de l'Atelier Remuménage pendant une livraison Société | 13/11/2020

Reconfinement : A Bordeaux l’Atelier Remuménage va plus loin dans la solidarité

Enquête Cyberlife Société | 11/11/2020

Cyber-harcèlement au collège : L'Université de Bordeaux mène l'enquête

Hopital mobile Bayonne Société | 10/11/2020

Bayonne accueille l'hôpital mobile déployé par le CHU de Toulouse

L'arrivée du train TER en gare de Bedous Société | 09/11/2020

La régularité des TER au coeur du comité de lignes Sud Aquitaine (Béarn)

Les ateliers du Mois de l'Innovation Publique en Nouvelle Aquitaine se dérouleront à La Base à Bordeaux Société | 08/11/2020

Mois de l’Innovation Publique : imaginer le service public du futur dans nos territoires

Shop in Limoges Société | 06/11/2020

Les commerçants de Limoges ont pignon sur rue avec « Shop in Limoges »

Le TER Nouvelle Aquitaine entre La Rochelle et Bordeaux Société | 06/11/2020

Perturbations à venir sur la ligne Bordeaux-La Rochelle

Le parcours Sud Ouest du tour de France 2021 Société | 05/11/2020

Le Tour de France de retour à Libourne après 28 ans !