Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/19 | Le Grand Pavois s'exporte en Chine

    Lire

    L'organisation du Grand Pavois et le Département de Charente-Maritime sont allés décrocher un partenariat avec la ville côtière de Qinhuangdao (province du Hebei). Le deal? Les Français accompagnent le développement du port de plaisance de la cité chinoise, notamment à travers des formations de moniteurs de voile et à la gestion d'un port dédié au nautisme. Qinhuangdao devrait accueillir également une version locale du Grand Pavois en 2020.

  • 19/09/19 | La Rochelle : 40 sites ouverts pour les journées du patrimoine

    Lire

    A La Rochelle, près de 40 sites seront ouverts au public ce week-end, avec plus de 50 RDV, comme l'exposition hommage à Georges Simenon, les 30 ans du Relais nature La Moulinette, la 1re ouverture de l’ancien hôpital Aufrédi, de la Banque de France, du Parc et du Château de La Faucherie et des Hôtels Poupet, Leclerc et Weiss. Le chantier l’Hôtel de Ville sera exceptionnellement ouvert à la visite, gratuite mais sur inscriptions sur le site de la ville, en attendant sa réouverture le 6 décembre.

  • 19/09/19 | Conférences sur l’art à Brive

    Lire

    Du 16 octobre au 18 mars de 18h30 à 19h45 sur le Campus Universitaire de Brive, le musée Labenche organise 6 séances de conférences d’histoire de l’art. Ouverte à tous, cette initiation donnera les principales clés de compréhension pour décoder l’oeuvre qui sera abordée lors de la séance. Ce cycle 2019/2020 aura pour thématique le bestiaire. Les inscriptions sont possibles dès le 20 septembre à l’accueil du Musée.

  • 19/09/19 | Game of Niort aux couleurs du Patrimoine

    Lire

    Dans le cadre des journées du patrimoine, le Département des Deux-Sèvres, l’agglomération de Niort mais aussi le CAUE de la Charente-Maritime organisent le Game of Niort. Ce 20 septembre, deux classes de 6ème du collège Rabelais de Niort répartis en 6 équipes visitent le donjon de Niort. Demain, ils devront concevoir et réaliser une maquette d’une île habitable autour du donjon. A l’issue de la présentation des projets, une remise des prix aura lieu.

  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Dans le village des irréductibles anti-G7

23/08/2019 | Le campement auto-géré du contre-sommet s'organise. Les militants se préparent à l'action

Albert, dit "toto", découpe un panneau de signalisation

Les militants anti-G7 ont été autorisés par la préfecture des Pyrénées-atlantiques à occuper un terrain sur la Corniche basque, à Hendaye. Depuis lundi, une population diverse, variée et bariolée, campe sur ce terrain de campagne bordant le littoral atlantique protégé. Dans ce centre de vacances désaffecté, appartenant jadis au groupe Nestlé, les militants anti-G7 viennent de partout. Ça parle anglais, allemand, basque. Ils ne se connaissent pas et s'organisent par leurs propres moyens. L'ambiance baba-cool-baby-foot est trompeuse. Sur le campement, es travailleurs bénévoles s'activent.

Lorsque les nouveaux militants arrivent, ils posent leur sac à dos et leur tente, avant de se présenter au bureau de la plateforme associative G7 EZ ou celle des Gilets jaunes. « Qu'est ce que je peux faire ? » Anouk, 22 ans, originaire de Grenoble (Isère), organise le planning. « Il y a souvent des trous ! C'est une chaîne autogérée, qui n'est pas toujours utopique ! » D'un côté, G7 EZ, plateforme composée d'une multitude d'associations, mouvements populaires, politiques et syndicaux. De l'autre, les Gilets jaunes. « On organise notre propre village, mais nous sommes tous là pour défendre la chose. Il n'y a pas de tension, car nous avons le même combat », explique Myriam, Bayonnaise de 68 ans. Les Gilets jaunes ont leur buvette, leur cantine, leur snack, leurs conférences et leur boutique. « Contrairement à ce que dit le gouvernement, nous ne sommes pas des chômeurs alcooliques. Nous avons tous un métier. Nous sommes des professionnels qui travaillont dans toutes les branches d'activité. C'est pour cela que nous sommes très bien organisés ».

 

Jano, responsable de la quincaillerie, met son stock à dispositionJano, responsable de la quincaillerie, met son stock à disposition 

Alain, gilet jaune d'Aubenas (Ardèche), a longtemps travaillé dans le secteur de la restauration. Jeudi soir, il cuisinait les frites qui accompagnaient les moules. Christian, quant à lui, s'occupe des vélos en libre service. Jano, responsable de la quincaillerie, met son stock d'outils à disposition.100 mètres carrées de matos.

 

"Fâché mais pas facho"

Les bénévoles fabriquent essentiellement des panneaux de signalisation. « Les voisins nous les arrachent, parce qu'ils craignent que le village reste après le sommet », explique Jano. A côté de lui, Noé prépare les banderoles pour la manifestation. « Faché, mas pas pas facho » est sa première réalisation. Elle termine : «  Que l'obscurité reste à ça place » (SIC). Gilet jaune de Castres, crête sur la tête, lunettes à écailles et jupe en tartan, Noé assume l'écriture phonétique. « Tout le monde doit pouvoir s'exprimer dans ce monde. C'est la biodiversité ! »

 

Noé, gilet jaune de Cahors, assume l'écriture phonétiqueNoé, gilet jaune de Cahors, assume l'écriture phonétique

La jeune militante punk participe à son premier G7. Elle a pris conscience qu'il fallait s'unir contre le capitalisme pour sauver le climat. « L'humain doit réapprendre à s'aimer. Il reste beaucoup de travail. Alors, tout le monde est le bienvenu. » De l'autre côté de l'atelier, une vive discussion éclate entre une jeune femme et Jean-Luc, 60 ans, Gilet jaune de la première heure. « Je n'ai pas besoin de toi. Je veux apprendre toute seul, t'as compris. Si tu veux me donner des conseils, tu demandes ! » Jean Luc, plombier bordelais de métier, vient d'installer la buvette et de réparer le lavoir. Il voulait donner un coup de main. «  Rien à voir avec le patriarcat, je voyais qu'elle s'embêtait avait la scie à métaux, c'est tout... »

« On discute, on débat et on assiste à des conférences », explique Michel, gilet jaune de 56 ans. Jusqu'à vendredi, les militants anti-G7 installent leur campement. C'est le temps de la réflexion. « A partir de samedi, c'est le début du G7, on passe à l'action. »

Au programme : samedi 24 août, pour le lancement du G7 à Biarritz, manifestation à Hendaye. Le lendemain, dimanche 25 août, "désobéissance civile pacifiques" autour de Biarritz, à Bidart, Anglet et Bayonne, en formant une zone "arc-en-ciel" sur les rond-points de la Cité de l’Océan à Biarritz, de Barroilhet à Bidart (sortie d’autoroute), de Maignon à Anglet, mais aussi devant les mairies d’Anglet et de Bayonne et enfin sur la place des Cinq-Cantons et sur la plage de la Chambre d’Amour, à Anglet.

 

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2589
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !