aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

08/12/16 : Le Festival international du film de La Rochelle a annoncé ce soir la mort de Jean-Loup Passek, survenue le 4 décembre. Le fondateur et ancien directeur du festival avait 80 ans. Le festival salue son "indépendance totale" et sa "liberté absolue".

08/12/16 : Jérôme Cahuzac ancien ministre du budget a été condamné ce 8 décembre par le tribunal correctionnel de Paris à 3 ans de prison ferme - sans aménagement - et à 5 ans d'inéligibilité pour fraude fiscale; son ex-épouse écopant de 2 ans de prison ferme.

07/12/16 : La programmation des Francofolies 2017 est tombée : Renaud, Vianney, Christophe Maé, Julien Doré, DJ Snake, Blake M, Boulevard des Airs, DJ Kungs, Soprano, Claudio Capéo sont les têtes d'affiche.

07/12/16 : Le village de Noël de La Rochelle sera inauguré vendredi à 18 h place de Verdun. La Russie est l'invitée d'honneur de cette édition, en particulier la ville jumelle Pétrozavodsk. Le marché sera ouvert tous les jours de 11h à 20 h jusqu'au 2 janvier.

07/12/16 : « Demain l'hiver », « Je reviendrai à Montréal » ou encore « Frog Song ». Voici quelques uns des tubes de Robert Charlebois que vous pourrez venir écouter et applaudir le vendredi 9 décembre à 20h30 au Théâtre Georges-Leygues à Villeneuve-sur-Lot. Renseig

07/12/16 : 4 tués sur les routes lot-et-garonnaises en une semaine ! Le préfet demande aux forces de l’ordre d’intensifier les opérations de contrôle, en portant une attention particulière aux infractions graves liées à la vitesse et aux conduites addictives.

06/12/16 : Les stations de ski de Peyragudes et du Grand Tourmalet dans les Hautes-Pyrénées ainsi que celle de Gourette dans les Pyrénées-Atlantiques ont reporté leur ouverture au samedi 17 décembre.+ d'info

04/12/16 : Président de la Fédération de surf depuis 2005, Jean-Luc Arassus a été reconduit à l'unanimité dans ses fonctions par l’Assemblée générale de la FFS ce dimanche à Bordeaux. Les présidents de clubs ont également conforté le comité directeur sortant.

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/12/16 | Confirmation d’un foyer d’influenza aviaire H5N8 à Monbahus (47)

    Lire

    Le 2 décembre dernier, à la suite d’un début de mortalité anormale détectée dans un élevage de canards sur la commune de Monbahus, l’abattage préventif de près de 4000 animaux a été effectué (1950 provenant de l’élevage infecté du Tarn et 2000 autres élevés dans un bâtiment contigu). En même temps, toutes les mesures de gestion et de protection ont immédiatement été mises en œuvre par les services de l’Etat, afin de protéger les autres élevages avicoles du risque de contamination.

  • 07/12/16 | François Hollande inaugurera Lascaux IV samedi à 15 heures

    Lire

    François Hollande a confirmé sa venue en Dordogne pour l'inauguration du nouveau fac-similé de la grotte de Lascaux à Montignac. La cérémonie aura lieu samedi 10 à 15 heures. Le Président de la république avait fait la promesse de venir l'inaugurer après avoir coupé le ruban du fac-similé de la grotte Chauvet en 2015. Le nouveau centre international d'art pariétal de Montignac ouvre au public jeudi prochain, le 15 décembre. La billeterie en ligne est ouverte depuis trois semaines.

  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Darwin : une autre agriculture pour une autre alimentation

18/10/2016 | L'association "Les Bruits de la Rue" a abordé le thème de la précarité alimentaire et de la fragilité agricole, hier soir, à Darwin.

une

C'est à Darwin que l'équipe des Bruits de la Rue a choisi de reprendre, hier, journée mondiale du refus de la misère, le cycle de ses conférences-débats. Le thème choisi ? « Précarité alimentaire, fragilité agricole : inventer une autre agriculture ». Une rencontre qui s'inscrit dans le cadre du mouvement « Agir autrement contre les exclusions », soutenu par l'association bordelaise et dont l'intervenant était l'agronome, anthropologue et écrivain Jacques Caplat.

C'est donc à Darwin, quartier alternatif, ouvert aux idées nouvelles et très investi dans le bio, que l'équipe des Bruits de la Rue a choisi de reprendre le cycle de ses fameuses conférences-débats. Une soirée axée sur le thème « Précarité alimentaire, fragilité agricole : inventer une autre agriculture » et dont l'intervenant était l'agronome, anthropologue et écrivain Jacques Caplat ; un invité issu -et fier de l'être- du monde paysan, féru d'agriculture biologique (dont il a d'ailleurs été ancien coordinateur de la Fédération Nationale) et (notamment) co-fondateur du Réseau Semences Paysannes. Un homme de terrain -et de convictions- pour qui l'agriculture conventionnelle et son modèle "productiviste" ont vécu. "L'agriculture biologique devrait être accessible à tous. C'est possible !" précise l'auteur pour qui la question du coût est un faux problème. « Le bio devrait coûter moins cher que l'agriculture conventionnelle car à produire, il coûte moins cher », précise-t-il, invoquant « le coût des pesticides et de la dépollution de l'eau (800 à 2000 € par hectare), ainsi que la distorsion des règles de concurrence entre le bio et les produits issus de l'agriculture conventionnelle ».

Une autre agriculture pour une autre alimentation

« On fonctionne actuellement sur des cours mondiaux (à perte) et un schéma totalement artificiel hérité de l'après-guerre », poursuit-il ; précisant qu' « il y a plusieurs agricultures » ; La nôtre s'étant imposée « pour des raisons sociales (prendre le contrôle du vivant) et non pour des raisons alimentaires ». Mais de quel schéma parle-t-on ? D'un système basé sur le rendement à outrance sans tenir aucun compte de l’environnement, estime-t-il. Bref, un système totalement artificiel, construit par les agronomes et incapable de s'adapter à la moindre évolution. Problème, il aurait -en raison de l'utilisation toujours plus massive de pesticides- un lourd impact sur l'environnement et la santé humaine. Il aurait également, selon l'auteur, un impact non négligeable sur le fonctionnement de notre société. « Afin d'augmenter la productivité, on a préféré l'énergie fossile à l'énergie humaine, ce qui a entraîné du chômage, de la précarité et au final, une augmentation de la faim dans le monde », précise-t-il, soulignant au passage, le paradoxe de la situation.
Quant aux solutions proposées (car il y en a eu, ce soir là), elles sont simples et se pratiquent déjà dans certains endroits de la planète. « Les cultures associées (plusieurs plantes en même temps sur le même parcelle) donnent les moyens à l’écosystème de se régénérer et donc accentuent la fertilité des sols. Ça permet aussi de freiner le développement des maladies touchant les végétaux et d'augmenter le rendement ». La question n'est donc pas « quel produit vais-je pouvoir mettre ? » mais « quel écosystème vais-je pouvoir construire ? », poursuit-il. L'important étant de considérer l’environnement comme un allié et non comme un adversaire.

L'importance de remettre l'agriculture en ville, par le biais de jardins partagés, par exemple, a également été évoqué. « Un véritable outil pédagogique pour changer notre alimentation et notre façon de voir le monde », note Jacques Caplat. « Mais même dans un contexte extrêmement défavorable, le bio, se développe », poursuit-il, notant des basculements et une prise de conscience dans la société. « Les élus sont sensibles à la pression de la société civile. Les citoyens peuvent aussi faire bouger les choses », note-t-il, en se souvenant de la suppression des OGM en France en 2008. Une intervention visiblement appréciée par le public et que conclut Alexandra Siarri, adjointe au Maire de Bordeaux et en charge de la cohésion sociale et territoriale : « alimentation et agriculture interrogent toutes les politiques publiques en tant que problèmes de société. L'alimentation est un vrai projet politique. La vulnérabilité pourrait nous concerner tous (et pas seulement quelques uns) si on ne s'interroge pas sur les vraies questions ».

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
2356
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Dubat Jean Marc | 24/10/2016

C'est une saine philosophie que ne defend pas notre gouvernement avec le CETA!!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !