aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | De l'armée à l'hébergement d'urgence, la cité Adrienne Bolland change de vocation

21/02/2015 | A Mérignac, l'Etat a cédé 10 pavillons de la Direction générale de l'aviation civile à Bordeaux Métropole, en faveur de l'hébergement d'urgence en direction des personnes vulnérables.

Signature de l'acte de session par le Préfet Delpuech, devant notaire, entourés des partenaireset sous l'oeil de Gérad Chausset, le

Plus qu'un symbole, la signature organisée dans les salons de l'hôtel de ville de Mérignac ce 20 février était un acte devant notaire : celui la cession de 10 pavillons mérignacais de la DGAC à la Métropole Bordelaise au vu de leur transfert au bon soin du bailleur social Gironde habitat, pour accueillir des publics en difficulté avec l'appui de l'association Emmaüs. Malgré un montage juridique un peu complexe, l'opération est remarquable à double titre : son objectif au regard de familles en difficulté et la rapidité de sa réalisation. De quoi démontrer comme l'a souligné Alain Anziani, Maire de Mérignac qu' «au fond, en matière de logement des plus pauvres, il suffit de le vouloir».

En 2011, déjà, le lotissement avait paru étrangement vide à Gérard Chausset, adjoint au Maire de Mérignac, venu frapper aux portes des pavillons dans le cadre d'une campagne électorale. Un an et demi plus tard, autre campagne électorale, mais même constat. Peu importe l'heure de la journée, dans l'après-midi comme à 7h30 du matin, la cité Adrienne Bolland de Mérignac, avait des airs de « lotissement fantôme », selon l'expression de l'élu EELV. Il décide alors par mail, de faire part au Préfet de la Gironde, Michel Delpuech, de la situation de ces logements pouvant tout autant être utilisés à des fins sociales. « Le mail dont je suis le plus fier », admet l'élu. Et pour cause, son constat interpelle le Préfet qui, dans les 10 jours qui suivent, en accord avec le Directeur général de l'aviation civile, acte le principe d'une session de ces pavillons pour une vocation sociale. Une décision d'anticipation de la loi de janvier 2013, sur la mobilisation du foncier public au profit du logement.

Dès le 26 décembre 2012, une première famille est installée dans un des pavillons, par le biais de conventionnement avec l'aviation civile. Moins d'un an plus tard les partenaires, Etat, CUB, Gironde habitat et Emmaüs signent en présence de la Ministre de l'époque, Cécile Duflot plus formellement encore, un document d'engagement à la réalisation de ce projet désormais officiellement réussi et juridiquement achevé par la cession de propriété du foncier des 10 pavillons à Bordeaux Métropole, ce 20 février. Bordeaux Métropole ayant ici, comme l'indique Jacques Mangon, son Vice président, « un rôle de passeur » auprès du bailleur social Gironde habitat en charge de la gestion des logements.

37 familles dont 69 enfants accueillisCes logements, au loyer symbolique, seront (et sont déjà grâce aux conventions qui ont été mises en place dès le début de l'opération) des logements de passerelle, non seulement du point de vue de la question de l'habitat, mais aussi de l'accompagnement social de leurs habitants par l'association Emmaüs ; l'objectif étant de stabiliser leur situation et de les préparer à réinvestir un logement pérenne. Pour l'heure, ces 10 pavillons, qui ont pu être transformés en 14 logements grâce à la réhabilitation des garages en véritable lieu de vie, ont déjà accueilli 37 familles et à travers elles 69 enfants. « Un quart de ces familles sortait de squat », précise le Préfet, et 26 ont pu par la suite être relogées dans un logement social, ajoute Isabelle Pantèbre, Directrice départementale de la cohésion sociale.

Sur les conditions de financement de cette opération, les partenaires reconnaissent volontiers que l'Etat a fortement contribué à la réalisation de ce projet. D'abord par l'accord d'une décote de 600 000€ sur le prix  de vente du terrain, cédé à 1 600 000€, puis, par le financement des Prêts locatifs aidés d’intégration (PLAI) pour un montant total de 154 000€ (dont 63 000€ accordés par le ministère à titre exceptionnel), et enfin, par une dotation de 150 000€ versée à Gironde habitat et Emmaüs, pour leur hébergement et accompagnement auprès de personnes logées. Une dernière annonce qui a particulièrement touché Pascal Lafargue, Président d'Emmaüs Gironde, particulièrement enthousiaste sur cette opération et ses délais de concrétisation.

Visite de la Cité Adrienne Bolland par les partenaires, en amont de la signature

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr et Préfecture de la Gironde

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1181
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !