Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | De Bordeaux jusqu'au siège de "Charlie Hebdo" à Paris, des lycéens bordelais marchent pour la liberté

13/01/2015 | Partis ce mardi matin depuis la Place Pey-Berland, une poignée de lycéens bordelais vont marcher une dizaine de jours jusqu'au siège de "Charlie Hebdo" à Paris.

mardi 13 janvier Place Pey-Berland, les lycéens bordelais prêts à partir vers Paris pour une marche d'une dizaine de jours

Ils s'appellent Samy, Rédouane, Zelda, Jean-Baptiste, Roxane ou Ségolène mais depuis quelques jours, ils s'appellent Charlie, eux aussi. Profondément choqués par les attentats qui se sont déroulés la semaine dernière à Paris, ces lycéens bordelais ont décidé de se mobiliser en organisant une marche entre Bordeaux et Paris pour la liberté, l'unité et le vivre-ensemble. Organisée sur le même principe que la Marche pour l'égalité et contre le racisme ou "Marche des Beurs" qui avait relié Marseille à Paris dans les année 80, cette initiative est partie d'une poignée de lycéens bordelais aussi choqués par la gravité des faits qu'inquiets pour leur liberté. Partis ce mardi matin depuis la Place Pey-Berland à Bordeaux, ils prévoient une dizaine de jours de marche avant d'arriver à Paris au siège de "Charlie Hebdo".

Ce mardi matin avant 9 heures, heure du départ, ils étaient là, Place Pey Berland à Bordeaux, certains accompagnés par leurs parents, d'autres non, en tout cas tous souriants et motivés par ce projet qu'ils ont mis en place ensemble, rapidement. Dès mercredi, jour du terrible attentat perpétré au siège de la rédaction de "Charlie Hebdo" à Paris, ils ont été choqués, abasourdis par l'information: "dès mercredi après-midi, nous avons eu besoin d'en parler, d'échanger, de se soutenir face au choc de la nouvelle et, nous nous sommes vite dit qu'il fallait faire quelque-chose, apporter notre soutien, montrer notre indignation" a alors expliqué Rédouane, lycéen en terminale S au lycée Montaigne à Bordeaux. A ses côtés, sac de randonnée  sur le dos et bonnet vissé sur la tête, Samy, élève en terminale ES au même lycée Montaignes, semblait plus motivé que jamais avant le départ mais aussi soucieux d'expliquer leur démarche: "nous avons rapidement eu l'idée de cette marche jusqu'à Paris, jusqu'au siège de "Charlie Hebdo", un but symbolique pour défendre, encore une fois, la liberté d'expression".

35 kilomètres par jour jusqu'au siège de "Charlie Hebdo" Des villes étapes, Montendre, Angoulême, Orléans... les mairies prévenues, les préfecture de police de Bordeaux et de Paris aussi, le ministère de l'éducation également. "Ils ont organisé ce projet seuls, très motivés et soucieux de faire les choses dans l'ordre. Venus nous voir dès jeudi matin pour nous faire part de leur initiative, ils nous ont demandé des conseils mais ont tout fait eux-mêmes, prévenir l'équipé éducative, contacter la préfecture pour avoir une autorisation, joindre les mairies des villes étapes pour le soir... nous les avons soutenu dès le début et sommes avec eux depuis Bordeaux", a alors expliqué Astrid Métreau, assistante d'éducation au lycée Montaigne. Dix jours de marche, 35 kilomètres quotidiens et un itinéraire étudié ensemble avec des étapes en Gironde, en Charente, en Charente-Maritime... chaque nouvelle étape étant pour "les marcheurs", comme ils se qualifient eux-mêmes par souci de ne mettre personne en avant, de faire connaître leur action et bien-sûr, d'inviter d'autres citoyens à se joindre à eux direction Paris mais aussi de recueillir des dessins à chaque arrêt afin de les faire parvenir au festival de la bande dessinée d'Angoulême fin janvier pour rendre hommage à "Charlie Hebdo", un message transmis aux différentes mairies. "Une jeunesse préoccupée par le sort de la France"Soutenus par la FIDL, le syndicat lycéen, ces jeunes bordelais souhaitent avant tout montrer combien "la jeunesse est préoccupée par le sort de la France et qu'il faut tous s'unir pour la paix et la liberté" expliquait  Zelda, élève de terminale L. Des lycéens de Montaigne donc, mais aussi du lycée Gustave Eiffel ou de Talence, le message est vite passé sur internet et , ce mardi matin, qu'il s'agisse de la quinzaine de marcheurs prêts à partir ou de ceux et celles venus les accompagner et les soutenir avant le départ, tous étaient là, concernés, unis et soucieux des valeurs de la démocratie: "même si je ne pars pas avec eux, je suis venue les soutenir et les encourager pour cette marche, c'est un très beau projet" confiait alors une lycéenne. Un site, un lien facebook, les marcheurs rendront compte de leur progression jusqu'à Paris où leur arrivée est prévue le 23 janvier. Une belle initiative à suivre, et à poursuivre...

Plus d'informations sur le projet et sur les différentes étapes de la marche sur https://www.facebook.com/marcheblanche et https://marchebordeauxparis.wordpress.com/

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
6317
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !