Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | De gros nuages au dessus des paillottes basques

22/04/2015 | Quatre d'entre elles, 2 à Guethary et 2 à Anglet seraient menacées. Le sous-préfet de Bayonne a confirmé ce tweet de France3 Pays basque. Le maire d'Anglet attend le jugement avec sérénité

Eric Gautier

Alors que lundi soir les cabanes du littoral, comme on les appelle à Anglet, faisaient le plein sous un soleil estival, un Tweet émanant de France3 Pays basque rafraichissait l'ambiance: le préfet Durand faisait savoir que ces estaminets, lieu de rendez-vous convivial très apprécié des touristes et des locaux, étaient non conformes à la loi littoral et risquaient de disparaître. Les Angloys Erick Gautier, Kostaldea situé au dessus de la fameuse falaise de la Chambre d'Amour et Jean-François Cordobes attendent la suite avec sérénité. Ils ont deux alliés: leur clientèle et... Claude Olive, le maire de la ville.

Le tweet envoyé par France 3 Pays basque lundi en fin d’après-midi a fait le même effet à Anglet et Guethary que la violente averse de grêle qui s’est abattue sur la Côte basque samedi matin : une douche froide. On pouvait y lire le rappel à l’ordre du préfet des Pyrénées Atlantiques, Pierre-André Durand concernant les paillotes ou cabanes qui font le charme estival de cette ville de 40 000 habitants qui offre 4,5 kms de plages sans discontinuer jalonnées de paillotes et restaurants. Deux sont particulièrement visées par le dépôt d’un déféré auprès du tribunal administratif par le préfet pour demander l’annulation de leurs permis de construire. Patrick Dalennes, le sous-préfet de Bayonne a confirmé l’information : Kostaldea, tenu par Erick Gautier, (en chemise blanche sur notre photo) situé sur l’esplanade Yves-Brunaud au sommet de la falaise de la Chambre d’Amour et la seconde Lagunak, tenue par Paul et Jean-François Cordobes, en contrebas, à proximité du VVF et en bordure de la plage de la Petite Chambre d’Amour.

À la fin de la saison, au moment de démonter leurs établissements fin octobre, les deux propriétaires avaient été informés par Claude Olive que l’État lui avait demandé, quelques mois après son élection, de se mettre en conformité avec la loi et de déposer un permis de construire pour ces deux établissements. « C’est ce que j’ai fait et ce permis a été accordé par la Ville le 7 mai 2O14, nous a-t-il déclaré mardi après-midi, en conformité avec le Schéma d’aménagement de cohérence architecturale et le Plan local d’urbanisme voté en 2013 par mon prédécesseur Jean Espilondo. Je n’avais aucune raison d’annuler ces permis. Ce revirement me surprend un peu, voire me fait un peu sourire. Je me souviens de l’inauguration en grande pompe le 19 juin 2013 des travaux de rénovation de la Petite Chambre d’Amour. J’étais à l’époque le chef de file de l’opposition et avait partagé avec le préfet Durand, les petits fours en haut à Kostaldea et écouté les discours en bas, en face de Lagunak. Ce jour-là je n’ai pas entendu, lors des discours une seule réserve sur ces lieux. »

Arguments avancés : la zone UC4 où se trouve Kostaldea qui « défigurerait le paysage naturel ». Or sur cette zone spécifique, on peut autoriser une extension limitée de l’urbanisation. Quant à Lagunak qui ne respecterait pas le principe de la bande des 100 mètres exigée par la loi littorale, il se trouve dans une zone urbaine. Claude Olive se dit tout à fait serein avant la décision du tribunal administratif à laquelle il se conformera évidemment, ce qui ne veut pas dire qu’il reste pour autant les bras croisés. « Tout d’abord, ces paillotes sont bien dans l’esprit convivial de la ville et alors que l’on envisageait de construire en dur, pour moi, il n’en a jamais été question. Kostaldea comme Lagunak, comme tous les points de restauration du littoral ce sont aussi des emplois saisonniers ou à l’année qui permettent à des familles de vivre ici. Avant Lagunak, il y avait une concession qui n’a jamais posé question. Mais je n’ai pris en aucune manière offense de ce déféré préfectoral, j’attends la décision du tribunal administratif. Avec sérénité. Les propriétaires des paillotes sont confiantsEn ce mardi soir, sur l’esplanade Brunaud, les paillotes affichaient leurs alliés habituels : une copieuse clientèle et un beau coucher de soleil. Les premiers accoudés au comptoir open le plus long d’Aquitaine. “Je suis un peu étonné que cela sorte dans la presse maintenant, en plein début de saison”, commentait Eric Gautier, le créateur de la paillote de l’esplanade. “C’est dommage, je voulais faire une fête pour célébrer nos six ans d’existence, poursuit-il. Je reste optimiste et nous savons que nos élus nous ont accompagnés et ont parfaitement compris notre démarche pour animer la ville. Pour cet habitué biarrot les choses sont simples : ‘Vous voyez là-bas en bas, la cabane de Lagunak. Que voit-on a sa gauche ? Le VVF ! A-t-on envisagé de le démolir pour respecter la loi des 100 mètres ?’

Jean-François Cordobes Kostaldea avec Vincent EtchetoLe succès de Kostaldea où se mêlent tout ce que compte la société de chefs d’entreprises, employés, joueurs de rugby et peoples, comme il y a deux ans Pamela Anderson de passage à Biarritz a conduit Eric Gautier à créer l’été dernier un Kostaldea 2, "O Kosta", un restaurant pizerria dans le secteur de la Chambre d’Amour qui ouvrira ce jeudi, les pieds au sec loin de la bande des 100. "Je viens de le transformer en pizzeria. Au total ma saison, c’est aussi la création de 28 emplois saisonniers." En contrebas à Lagunak il y a la foule aussi chez Paul et Jean-François Cordobes. Parmi ces locaux, l’entraîneur bayonnais de l’Union Bordeaux-Bègles, Vincent Etcheto venu en famille. C’est aussi le lieu où l’ont conclut entre collègues la semaine par un apéro tapas. "Ces cabanes ont aussi une vocation sociale, comme les cafés du village ou de quartiers à Anglet. Cela permet de refaire le monde, mais aussi dans un cadre sympa avec le coucher du soleil, de se parler. Je me demande si la bande des 100 mètres ne va pas faire disparaître le casino de Biarritz", plaisante-t-il.

À propos de Biarritz, Kostaldea et Lagunak, après les fameuses 100 Marches, de la Côte des Basques auront permis à Anglet de se décomplexer de la prestigieuse voisine. Là où l’on a pas la même lecture de la bande des 100 mètres et la même notion du paysager.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3310
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !