Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | De gros nuages au dessus des paillottes basques

22/04/2015 | Quatre d'entre elles, 2 à Guethary et 2 à Anglet seraient menacées. Le sous-préfet de Bayonne a confirmé ce tweet de France3 Pays basque. Le maire d'Anglet attend le jugement avec sérénité

Eric Gautier

Alors que lundi soir les cabanes du littoral, comme on les appelle à Anglet, faisaient le plein sous un soleil estival, un Tweet émanant de France3 Pays basque rafraichissait l'ambiance: le préfet Durand faisait savoir que ces estaminets, lieu de rendez-vous convivial très apprécié des touristes et des locaux, étaient non conformes à la loi littoral et risquaient de disparaître. Les Angloys Erick Gautier, Kostaldea situé au dessus de la fameuse falaise de la Chambre d'Amour et Jean-François Cordobes attendent la suite avec sérénité. Ils ont deux alliés: leur clientèle et... Claude Olive, le maire de la ville.

Le tweet envoyé par France 3 Pays basque lundi en fin d’après-midi a fait le même effet à Anglet et Guethary que la violente averse de grêle qui s’est abattue sur la Côte basque samedi matin : une douche froide. On pouvait y lire le rappel à l’ordre du préfet des Pyrénées Atlantiques, Pierre-André Durand concernant les paillotes ou cabanes qui font le charme estival de cette ville de 40 000 habitants qui offre 4,5 kms de plages sans discontinuer jalonnées de paillotes et restaurants. Deux sont particulièrement visées par le dépôt d’un déféré auprès du tribunal administratif par le préfet pour demander l’annulation de leurs permis de construire. Patrick Dalennes, le sous-préfet de Bayonne a confirmé l’information : Kostaldea, tenu par Erick Gautier, (en chemise blanche sur notre photo) situé sur l’esplanade Yves-Brunaud au sommet de la falaise de la Chambre d’Amour et la seconde Lagunak, tenue par Paul et Jean-François Cordobes, en contrebas, à proximité du VVF et en bordure de la plage de la Petite Chambre d’Amour.

À la fin de la saison, au moment de démonter leurs établissements fin octobre, les deux propriétaires avaient été informés par Claude Olive que l’État lui avait demandé, quelques mois après son élection, de se mettre en conformité avec la loi et de déposer un permis de construire pour ces deux établissements. « C’est ce que j’ai fait et ce permis a été accordé par la Ville le 7 mai 2O14, nous a-t-il déclaré mardi après-midi, en conformité avec le Schéma d’aménagement de cohérence architecturale et le Plan local d’urbanisme voté en 2013 par mon prédécesseur Jean Espilondo. Je n’avais aucune raison d’annuler ces permis. Ce revirement me surprend un peu, voire me fait un peu sourire. Je me souviens de l’inauguration en grande pompe le 19 juin 2013 des travaux de rénovation de la Petite Chambre d’Amour. J’étais à l’époque le chef de file de l’opposition et avait partagé avec le préfet Durand, les petits fours en haut à Kostaldea et écouté les discours en bas, en face de Lagunak. Ce jour-là je n’ai pas entendu, lors des discours une seule réserve sur ces lieux. »

Arguments avancés : la zone UC4 où se trouve Kostaldea qui « défigurerait le paysage naturel ». Or sur cette zone spécifique, on peut autoriser une extension limitée de l’urbanisation. Quant à Lagunak qui ne respecterait pas le principe de la bande des 100 mètres exigée par la loi littorale, il se trouve dans une zone urbaine. Claude Olive se dit tout à fait serein avant la décision du tribunal administratif à laquelle il se conformera évidemment, ce qui ne veut pas dire qu’il reste pour autant les bras croisés. « Tout d’abord, ces paillotes sont bien dans l’esprit convivial de la ville et alors que l’on envisageait de construire en dur, pour moi, il n’en a jamais été question. Kostaldea comme Lagunak, comme tous les points de restauration du littoral ce sont aussi des emplois saisonniers ou à l’année qui permettent à des familles de vivre ici. Avant Lagunak, il y avait une concession qui n’a jamais posé question. Mais je n’ai pris en aucune manière offense de ce déféré préfectoral, j’attends la décision du tribunal administratif. Avec sérénité. Les propriétaires des paillotes sont confiantsEn ce mardi soir, sur l’esplanade Brunaud, les paillotes affichaient leurs alliés habituels : une copieuse clientèle et un beau coucher de soleil. Les premiers accoudés au comptoir open le plus long d’Aquitaine. “Je suis un peu étonné que cela sorte dans la presse maintenant, en plein début de saison”, commentait Eric Gautier, le créateur de la paillote de l’esplanade. “C’est dommage, je voulais faire une fête pour célébrer nos six ans d’existence, poursuit-il. Je reste optimiste et nous savons que nos élus nous ont accompagnés et ont parfaitement compris notre démarche pour animer la ville. Pour cet habitué biarrot les choses sont simples : ‘Vous voyez là-bas en bas, la cabane de Lagunak. Que voit-on a sa gauche ? Le VVF ! A-t-on envisagé de le démolir pour respecter la loi des 100 mètres ?’

Jean-François Cordobes Kostaldea avec Vincent EtchetoLe succès de Kostaldea où se mêlent tout ce que compte la société de chefs d’entreprises, employés, joueurs de rugby et peoples, comme il y a deux ans Pamela Anderson de passage à Biarritz a conduit Eric Gautier à créer l’été dernier un Kostaldea 2, "O Kosta", un restaurant pizerria dans le secteur de la Chambre d’Amour qui ouvrira ce jeudi, les pieds au sec loin de la bande des 100. "Je viens de le transformer en pizzeria. Au total ma saison, c’est aussi la création de 28 emplois saisonniers." En contrebas à Lagunak il y a la foule aussi chez Paul et Jean-François Cordobes. Parmi ces locaux, l’entraîneur bayonnais de l’Union Bordeaux-Bègles, Vincent Etcheto venu en famille. C’est aussi le lieu où l’ont conclut entre collègues la semaine par un apéro tapas. "Ces cabanes ont aussi une vocation sociale, comme les cafés du village ou de quartiers à Anglet. Cela permet de refaire le monde, mais aussi dans un cadre sympa avec le coucher du soleil, de se parler. Je me demande si la bande des 100 mètres ne va pas faire disparaître le casino de Biarritz", plaisante-t-il.

À propos de Biarritz, Kostaldea et Lagunak, après les fameuses 100 Marches, de la Côte des Basques auront permis à Anglet de se décomplexer de la prestigieuse voisine. Là où l’on a pas la même lecture de la bande des 100 mètres et la même notion du paysager.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3535
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !