Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Débat à Cenon avec Aziz Senni et Rodolphe Pedro : comment réussir quand on est issu d'une banlieue ?

11/04/2009 |

A gauche, Rodolphe Pedro, à droite Aziz Senni

Le 10 avril, le Mape (Mouvement associatif des professionnels et des entrepreneurs), une association créée par une dizaine de chefs d'entreprises de la région issus des banlieues, a fait venir à Cenon, dans la salle municipale deux exemples à suivre pour les jeunes des banlieues, Aziz Senni, auteur de "L'ascenseur social est en panne, j'ai pris l'escalier" et Rodolphe Pedro, auteur de "Nous sommes une erreur statistique", aux éditions L'Harmattan. Un débat, qui a fortement intéressé les jeunes, qui sont venus nombreux les écouter attentivement dans la salle municipale.

"Le réseau est fondamental. En banlieue, on n'a rien, on n'a pas le bon nom, le bon diplôme, on est condamnés à réussir", lance Rodolphe Pedro, patron d'une société de gestion de patrimoine, la Compagnie française de conseil et d'investissement, qui gère plus de 1 milliard d'euros pour le compte de quelque 4 000 particuliers et d'une centaine d'entreprises. "Entreprendre, c'est le dernier espace de liberté qui nous reste", avance celui qui a grandi dans la banlieue parisienne, en Seine-et-Marne. Aujourd'hui, Rodolphe, qui a réussi alors qu'il a arrêté l'école à 16 ans, veut tendre la main aux jeunes et aux non diplômés. A cet égard, il envisage de créer une Université de la finance qui formerait des non diplômés aux métiers de la finance. Et, pour cela, les formateurs iraient directement dans les banlieues. Dans sa société, 80% de ses employés sont des non-diplômés qu'il a formés personnellement.

"C'est dans l'échec que l'on apprend le plus"
Pour Rodolphe Pedro, la seule porte de sortie pour les jeunes des cités est de créer leur entreprise. "N'ayez pas peur ! J'ai déposé 5 fois le bilan avant de trouver le bon filon, mais c'est dans les échecs que l'on apprend le plus". Aziz Senni, quant à lui, patron d'une entreprise de taxis collectifs, Ata, qui a passé son enfance à Mantes La Jolie, en région parisienne, incite les jeunes à cultiver leur réseau. "J'ai commencé tout seul avec ma voiture, je suis allé à des réunions avec des industriels du plastique et autres, auxquelles je n'étais pas invité pour me faire connaître et trouver des débouchés", raconte-t-il. Mais, "pour que ça marche, il faut avoir quelque chose à leur vendre", précise-t-il. Pour les aider, Aziz Senni a créé la BAC en 2005 (Business Angel des cités), au moment des révoltes dans les banlieues. Il s'agit de la première société de capital risque dédiée aux banlieues. Parmi les financeurs du fonds, on trouve d'importants mécènes, comme Claude Bébéar, le patron d'Axa. En trois ans, Aziz Senni est ainsi parvenu à lever 5 millions d'euros de fonds. De l'argent, qui permet de financer des projets de jeunes de banlieue et de donner à leur rêve une réalité.

"Tout est possible, même pour les jeunes des banlieues"
Dans la région, Mustafa Yidliz, vice-président du Mape, est lui aussi un exemple à suivre. Il a grandi dans la cité Palmer à Cenon, et aujourd'hui, après avoir décroché le prix Talent des cités en 2005, il est à la tête d'une société spécialisée dans l'électricité dans le bâtiment, qui réalise plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires. Pour autant, à moins de 30 ans, il n'a pas pris la "grosse tête" et habite toujours dans le quartier, afin d'aider les jeunes des cités à s'en sortir. "Ce sont des exemples à suivre. Ils nous montrent un chemin, que tout est possible", conclut Alain David, le maire de Cenon.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
1597
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !