aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pourquoi la démographie en Aquitaine est l'une des plus dynamiques de France

21/02/2014 | La population de la région Aquitaine ne cesse de croître ces dernières années. Une démographie très dynamique due à un fort solde migratoire

L'Aquitaine est la 7e région de France la plus dynamique en terme de démographie.

La démographie, un enjeu important pour une région, une ville ou un département. En Aquitaine, la tendance est positive puisque la population ne cesse de croître. La région a ainsi gagné 600 000 habitants en trente ans selon les derniers chiffres de l'Insee (chiffres de janvier 2014). Mais comment se répartit cet accroissement démographique ? Qui gagne le plus en population ? Qui, au contraire, en perd ? Explications avec Kevin de Biasi, chargé d'études à l'Insee Aquitaine.

Le mois dernier, l'Insee Aquitaine publiait les derniers chiffres de la démographie dans notre région. Conclusion, l'Aquitaine est plus dynamique que jamais. Entre 1982 et 2011, elle a ainsi gagné 600 000 habitants soit une progression annuelle moyenne de 0,7 %. Sur ces trente dernières années, l'Aquitaine se classe en 7e position au niveau national derrière le Languedoc Roussillon (+ 1,1 % par an), la Corse (+ 0,9 %), Rhône-Alpes (+ 0,8 %), Midi-Pyrénées (0,8 %), Provence Alpes Côte d'Azur (+ 0,7 %) et Pays de la Loire (+ 0,7 %). Mais sur une période plus récente, depuis les années 2000, l'Aquitaine se classe même au 4e rang national.

L'excédent migratoire est le principal moteur de cet accroissement démographique. Les trois grandes unités urbaines de Bordeaux, Bayonne et Pau concentrent 39 % de la population en 2011. Ce sont elles qui ont le plus fortement bénéficié de l'augmentation de population.

En Aquitaine, une croissance due avant tout au solde migratoire


 

Où la croissance démographique est-elle la plus forte en Aquitaine ?

Dans tous les départements aquitains, la population augmente. Mais la progression est nettement plus sensible dans les départements du littoral. Les Landes et la Gironde sont en tête. Mais, partout, il est important de noter que l'essor démographique est le plus fort dans les périphéries des grandes villes et dans les villes isolées.



 

A Pau, dans le BAB et dans les villes de moins de 100 000 habitants, les centres se dépeuplent au profit des périphéries

Dans l'agglomération bordelaise, la progression de la population des communes de la périphérie est deux fois plus rapide que celle de la ville de Bordeaux. Cependant, depuis 2006, elle se fait au même rythme dans Bordeaux et dans les villes de banlieue (+ 0,6 % en moyenne). A contrario, dans l'agglomération bayonnaise, la banlieue porte le dynamisme démographique. L'accroissement y est quatre fois plus important qu'à Bayonne entre 1982 et 2011 et depuis 2006 la population stagne à Bayonne. Pire encore, dans l'agglomération paloise, sur trente ans, la croissance de population ne provient que des communes de banlieue. Pau perd des habitants.

Idem dans les unités urbaines de moins de 100 000 habitants, comme Agen, Périgueux, Bergerac, Dax et Mont-de-Marsan, toutes en progression depuis trente ans, le dynamisme démographique émane des communes de banlieue.

Les villes de moins de 100 000 habitants voient leur population augmenter surtout en périphérie.

 

Partout l'expansion urbaine ne cesse de gagner du terrain...

L'expansion urbaine, de plus en plus large, est un phénomène nouveau et elle est amenée à gagner du terrain. Ce qui est rural aujourd'hui ne le sera plus forcément demain.



10 000 lycéens supplémentaires en Aquitaine à l'horizon 2025

 Kevin de Biasi est à l'origine d'une vaste étude consacrée à la hausse du nombre de lycéens que va connaître l'Aquitaine dans les années à venir (étude publiée par l'Insee en novembre 2013). Une étude qui prévoit que, d'ici 2025, il y aura 10 000 lycéens supplémentaires en Aquitaine. Ce jeune chargé d'études qui oeuvre au sein de l'antenne bordelaise de l'Insee nous explique qui a commandé cette étude et quels en sont les résultats.



 La démographie, un enjeu politique

Les derniers chiffres de l'évolution de la population en Aquitaine sont tombés en janvier 2014, à quelques semaines seulement des élections municipales. Si une population municipale à la hausse est souvent brandie comme un trophée par le maire sortant, a contrario une population à la baisse est parfois vécue comme un échec. Les chiffres de l'Insee sont ainsi même de temps en temps contestés. Kevin de Biasi explique en quoi la démographie est importante pour une collectivité. 


Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Aquipresse

Partager sur Facebook
Vu par vous
1383
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Manso | 22/02/2014

Comment peut-on encore de nos jours se féliciter de la croissance de la démographie en Aquitaine, alors que celle-ci se fait au détriment de l'environnement ? Allons-nous attendre d'avoir artificialisé pratiquement toutes nos terres arables avant de prendre conscience de l'aspect mortifère de ce soit disant "dynamisme" ? Nous ferions bien d'écouter attentivement ce que propose l'association "Démographie Responsable" sur tous ces sujets.

Thierry Merger | 25/02/2014

Une croissance démographique comme celle-ci n'est pas le signe d'un dynamisme propre à la région, mais de l'arrivée de retraités sur le littoral, et peut-être de quelques déconcentrations d'entreprises à partir de Paris vers Bordeaux, pour simplifier. Pendant ce temps, "nos" jeunes continuent pour beaucoup à quitter la région, et nos territoires non littoraux se vident ou se rurbanisent. La seule ville dont le centre tient le coup face à la périphérie est Bordeaux, probablement parce que la population dite "bobo" (là encore je simplifie) y est plus nombreuse qu'ailleurs, elle qui a moins que les autres le rêve de la maison avec piscine. Je rejoins donc Manso : la situation est sombre ; malgré quelques discours publics sur l'endiguement de l'étalement urbain, ça continue de plus belle. Nous dégradons petit à petit notre environnement, et notre économie tend à devenir de plus en plus résidentielle, plutôt que productive. Mais la dégradation de l'environnement pourrait à terme faire tomber aussi l'économie résidentielle... Bon, le pire n'est jamais certain, mais il faut réagir !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !