Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Depuis la rentrée, les enfants autistes ont leur classe à Trélissac

05/12/2019 | A l'occasion de la journée des personnes en situation de handicap, l'inspecteur d'Académie a fait le point sur l'inclusion des enfants en milieu scolaire.

Jacques Caillaud et la députée Jacqueline Dubois, visitent l'unité d'enseignement autisme de Trélissac

Depuis la rentrée, la maternelle de l'école des Maurilloux à Trélissac accueille six enfants, âgés entre 3 et 5 ans, atteints de troubles autistiques sévères. L'objectif est d'inclure dès le plus jeune âge dans un parcours scolaire afin de favoriser leur développement. En trois mois, cette unité d'enseignement porte déjà ses fruits. La Dordogne, malgré la baisse de démographie scolaire, veut faire office de bon élève en matière de scolarisation des enfants en situation de handicap. On dénombre deux unités d'enseignement maternelle autisme en Dordogne : la première a ouvert à Bergerac en 2015.

Depuis  septembre, six élèves de maternelle, atteints de troubles du spectre autistique (TSA)  sont scolarisés à l’école des Maurilloux à Trélissac. C’est la deuxième unité d’enseignement en maternelle autisme (UEMA) à ouvrir en Dordogne. La classe va accueillir un septième élève d'ici quelques semaines. La création de cette unité spécialisée est le résultat d'un appel à projet lancé par l'Inspection académique, et l'Agence régionale de santé, l'an dernier,  auquel la Fondation de l'Isle a répondu et porté ce projet. Il s'agit  donc d'une classe presque comme les autres avec différents espaces dont un réservé à l'accompagnement paramédical de ces enfants, âgés entre 3 et 5 ans. Ces jeunes élèves utilisent aussi la salle motricité de l'école.  Pour accompagner ces élèves aux besoins particuliers,  des moyens ont été mis en place. Une enseignante de l'éducation nationale, trois éducateurs spécialisés, un psychomotricien, une orthophoniste et un psychologue à temps partiel s'occupent des enfants. Deux AESH  (accompagnants d'élèves en situation de handicap) à temps partiel complètent l'équipe. 

Seul département avec la Gironde à avoir deux UEMA

"Un des buts recherchés est aussi de faciliter la vie des familles afin d'éviter qu'elles courent à différents rendez-vous et d'alléger l'emploi du temps des enfants, en permettant un accès aux soins sur place", précise Jacques Caillaud, directeur des services départementaux de l'Education nationale qui a visité la classe, accompagné de la députée Jacqueline Dubois, aussi présidente de la commission parlementaire sur la scolarisation des enfants en situation de handicap et le bilan de la loi de 2005, et des personnels chargés du handicap au sein de l'Inspection d'Académie. L'objectif est d'inclure progressivement ces enfants dans l'école et les accompagner si possible vers un parcours scolaire ordinaire. Les services départementaux de l'inspection d'Académie, depuis deux rentrées, souhaitent montrer les efforts faits dans le domaine de la scolarisation des enfants en situation de handicap, avec des objectifs ambitieux. "Nous sommes le seul département de l'Académie, avec celui de la Gironde, à avoir deux UEMA. Il y en a une en Lot-et-Garonne. La première, portée par l'association des Papillons blancs,  a ouverte à Bergerac en septembre 2015. Cela nécessite un accompagnement fort de ces enfants, avec un adulte pour un élève. Ce résultat est le fruit d'une bonne collaboration entre l'équipe départementale qui suit les enfants en situation  de handicap et les différents partenaires, que ce soit le secteur médico social, ou l'agence régionale de santé et la municipalité" souligne Jacques Caillaud.
Le bilan au terme des trois premiers mois est déjà positif :"les deux plus jeunes ont beaucoup progressé", précise Christelle Griffoul, leur enseignante qui a suivi deux formations spécifiques pour pouvoir accompagner ces jeunes élèves. Pour les familles concernées, ces unités, qui impliquent chacune un budget de fonctionnement de 280 000 euros, constituent un vrai espoir de voir leurs enfants évoluer favorablement.
Plus tôt on intervient, plus vite les petits progressent et plus les chances d'une poursuite de scolarité en milieu ordinaire sont réelles, c'est ce que montre la première étude réalisée en 2017 sur la mise en oeuvre des premières unités d’enseignement en maternelle autisme en France.
Cette visite fut l'occasion d'évoquer le nouveau plan autisme du gouvernement dont la mise en oeuvre est prévue en 2020. Il a notamment pour objectif de favoriser des diagnostics plus précoces sur tout ce qui concerne les troubles neuro développementaux (dont les troubles du spectre autistique font partie) chez les 0-6 ans avec la création d'une plateforme d'orientation en projet en Dordogne, de favoriser des interventions précoces, et enfin de s'assurer de la continuité de la prise en charge de ces enfants.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : R.R

Partager sur Facebook
Vu par vous
8259
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !