Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/10/20 | Pont de l'île de Ré : pas de tarif préférentiel pour les Charentais-Maritimes

    Lire

    Arlésienne du territoire, la question de faire un tarif préférentiel pour les habitants du 17 est revenu sur la table lors de la session d'automne du Département ce lundi, suite aux revendications d'une association locale. Le vice-président Lionel Quillet a mis un terme au débat en rappelant que la question avait été tranchée il y a quelques années par le Conseil constitutionnel: le pont n'étant pas financé par les impôts, et par soucis d'équité, le tarif doit être le même pour tout le monde.

  • 27/10/20 | Un Challenge Positif en Charente

    Lire

    La technopole Eurekatech et Grand Angoulême lance la 1ère édition du Challenge Positif qui a pour but de faire émerger des projets innovants à impact positif pour le territoire. Gratuit et ouvert à tous, ce challenge s’adresse aux entreprises et à tous ceux et celles qui ont une idée de projet mais aussi à tous ceux qui souhaitent contribuer en proposant leurs compétences. Le projet retenu bénéficiera d’une dotation de 5 000 €. Les projets sont à déposer avant le 12 novembre sur le site d'Eurekatech

  • 27/10/20 | Covid-19 : la Charente-Maritime bientôt en vulnérabilité élevée

    Lire

    "Nous avons dépassé la semaine dernière la barre critique des 70 cas pour 100 000", a annoncé le préfet 17 ce 26 octobre. Selon l'ARS, le taux de positivité progresse : 5,1 la semaine du 12 au 18 octobre contre 2,8 quinze jours plus tôt. Une quarantaine de personnes seraient actuellement hospitalisée pour cause de Covid-19. Il ne resterait que 5 lits de réanimation disponible. S'il reste le moins touché de Nouvelle-Aquitaine, le département devrait passer sous peu en "vulnérabilité élevée".

  • 27/10/20 | Limoges et sa métropole veulent accueillir un nouvel établissement pénitentiaire

    Lire

    Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole et Emile Roger Lombertie ont adressé un courrier commun au Ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, pour lui proposer d’accueillir un nouvel établissement pénitentiaire sur le territoire. Actuellement, la Maison d’Arrêt de Limoges dispose de 58 places... pour un taux d’occupation de 150 %. Ils proposent donc au ministre la mise à disposition de foncier susceptible d’accueillir une telle opération.

  • 27/10/20 | La Région investit dans la détection du Covid19 dans les eaux usées

    Lire

    En juillet, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une enveloppe de 200 000 euros pour accompagner les laboratoires départementaux dans l’investissement de matériel pour la réalisation d’analyses dans les eaux des stations d’épuration en zone touristique. Pour permettre la poursuite de ces travaux, une aide de 27 412 euros vient d’être allouée en faveur du syndicat mixte Qualyse de Champdeniers dans les Deux-Sèvres afin de leur permettre l’achat d’une ultracentrifugeuse et d’un agitateur.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Des citoyens donnent leurs idées d’avenir pour la Gironde

01/07/2020 | Comment agir ensemble dès maintenant face aux changements environnementaux et sociétaux ? Voilà le défi nouveau panel citoyen girondin.

Panel citoyen

Peu de temps après la remise des travaux de la conférence citoyenne sur le climat, la Gironde vit une initiative comparable, menée à l'échelle locale. Quarante girondines et girondins ont été sélectionnés en décembre pour travailler avec le département de la Gironde sur la thématique « Comment agir ensemble dès maintenant face aux changements environnementaux et sociétaux ? » notamment en période de crise sanitaire. Un travail fructueux qui redonne une place privilégiée à la participation citoyenne.

Depuis décembre dernier, une initiative locale démocratique et politique a été mise en place par le Département de la Gironde. Environ quarante citoyens, tous habitants de la Gironde, ont été recrutés pour participer à quatre rencontres qui ont eu lieu entre décembre et juin. Ce panel citoyen a pour but de nourrir la réflexion des élus concernant les pistes d’actions départementales à mettre en œuvre pour accompagner le processus de prise de conscience et d’adaptation en matière d’environnement. Le panel a dégagé des thématiques prioritaires qui ont été abordées pendant les diverses séances. Les citoyens ont donc pu parler de l'agriculture, de la santé, de l'alimentation, de l'éducation, de l'éco-psychologie, des changements de comportements, du logement et du transport. Cette initiative remet le débat citoyen au cœur de la politique locale et les girondines et girondins ont pu partager leurs réclamations tout en apprenant beaucoup de ces différentes réunions. Le travail qui a été fait sera ensuite présenté à l’assemblée départementale lors d’une séance plénière. 

Une expérience citoyenne positive

Ce panel citoyen se compose d’un groupe de personnes recrutées par l’IFOP et indemnisées. « Pour ma part j’ai été recruté grâce au bouche-à-oreille et c’est l’IFOP qui m’a appelé pour me demander si j’étais partant », raconte François Chauveau, un girondin qui a pris part à cette expérience inédite. Ces girondines et girondins, venant de tous les coins du territoire, se réunissaient tous un week-end par mois pour mener des réflexions, débattre et mettre des mots sur les grandes problématiques actuelles. « Avant de me lancer dans cette aventure, j’ai trouvé cela très intéressant et courageux de la part du Département même si j’avais une réserve quant à la proposition un peu utopique de pouvoir faire des suggestions aux élus qui allaient être vraiment prises en compte, confie François Chauveau. Mais pour moi cela valait la peine d’essayer. Finalement, le panel citoyen a été très bien pensé et parfaitement organisé. Nous avons eu l’impression d’être vraiment écouté et notre avis comptait vraiment. »

Panel citoyen

De grands thèmes, qui sont au cœur de l’actualité, étaient au centre des différentes discussions. Lorsque l’IFOP a recruté les citoyens et a expliqué que ces réunions allaient traiter de problématiques environnementales et sociales, les réactions ont été plutôt positives. « Le sujet écologique m’intéresse énormément notamment la préservation de l’environnement et les mesures sociétales prises pour que le monde change, indique François Chauveau. Je me sens aussi extrêmement bien dans mon département donc j’ai tout de suite eu envie de participer ». Evelyne Signac, une autre participante à ce panel, a ressenti la même chose. « Cette idée de panel citoyen m’a intéressée parce que j’aime beaucoup donner mon opinion et échanger avec les autres et la thématique de l’écologie m’a aussi interpellée », explique t-elle. L’équipe de citoyens est donc très vite passée à l’action. « Il y avait beaucoup de thèmes à traiter donc nous avons travaillé en entonnoir pour ne pas partir dans tous les sens. C’est vrai que très vite, nous avons voulu changer le monde, plaisante François Chauveau. Mais on a été cadré pour donner des idées qui pouvaient relever de la compétence du Département uniquement. Il faut que les idées puissent être suivies par des actions. Par exemple, beaucoup de citoyens se sont plaints des camions qui traversent sans cesse le département et envahissent les rocades. Malheureusement, ce type de problème ne relève pas de la responsabilité du département. Pour autant, le Département nous a assuré qu’il pouvait être porte-parole sur ce genre de problème. » Evelyne Signac, elle, faisait partie du groupe de discussions qui s’intéressait spécifiquement à l’entraide et à la solidarité. « Nous avons soulevé l’idée qu’il fallait développer plus de cohésion sociale entre les girondines et girondins et éviter d’agrandir la fracture sociale car avec la crise elle risque d’être exacerbée », explique t-elle.

Redonner du sens au mot « citoyen »

C’est aussi une manière pour les habitants de la Gironde de mieux connaître les institutions et leurs rôles. « Il y avait plein de choses que je ne connaissais pas sur la gestion de notre département et sur le rôle du conseil départemental, raconte Evelyne Signac. J’ai pu constater que le Département a beaucoup de missions très diverses ». Pour cette girondine, ce rendez-vous a aussi été une occasion pour apprendre et pour mieux comprendre la politique locale et ses enjeux. L’exercice de chercher des propositions concrètes qui peuvent être développées ensuite par les élus, rappelle que la participation citoyenne est primordiale dans une démocratie. Pour François Chauveau, cette expérience qu’il a pu vivre pendant plusieurs mois lui a permis de se conforter dans ses choix de vie. « Cela a aussi été un plaisir de voir que des gens plus sceptiques à un mode de vie responsable ont fait un travail pendant la période Covid-19, ajoute t-il. Ce moment particulier de crise a été un peu comme une caisse de résonance qui a amplifié notre action au sein du panel citoyen ». 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : © Département de la Gironde

Partager sur Facebook
Vu par vous
3591
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !