Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Des rues de négriers renommées symboliquement par des collégiens

31/05/2019 | Suite à une visite guidée dans le Bordeaux esclavagiste, les jeunes ont souhaité expliquer aux passants l'histoire des noms de leurs rues.

les élèves du collège Goya rebaptisent des rues portant des noms de négriers

En cette fin d'après-midi, au-dessus des rues Paul Broca et David Gradis, le ciel s'est arrêté de lâcher des trombes d'eau. L'accalmie permet aux élèves du collège Goya de révéler la plaque explicative sur laquelle ils ont travaillé. A l'angle des deux rues portant les noms de négriers, les mots qu'ils ont co-écrits interpellent les passants sur leur devoir de mémoire.

Accompagnés du directeur de l'établissement, de leur professeure d'histoire-géographie et de l'artiste rédisente du collège, la vingtaine d'élèves se massent autour de l'affiche qui sera dévoilée aux passants dans quelques minutes. Mais d'abord, l'instant est au recueillement et Karfa Diallo de l'association "Mémoires et Partages" témoigne de sa gratitude à l'assemblée. "Nous sommes au lendemain de la commémoration de l'esclavage en Guadeloupe. La fin de l'esclavage est célébrée le 10 mai en France, mais le décret a mis un mois à arriver sur le territoire et, là-bas, la journée est fériée. Il n'en est pas de même en France mais votre initiative remet les choses à leurs places. Vous êtes là non pas par intérêt scolaire mais grâce à votre sensibilité qui prouve l'envie de davantage de fraternité. Je vous en remercie."

Une mémoire réveillée par l'avenir...

C'est en effet suite à la visite guidée qu'ils ont suivie dans le cadre du programme scolaire autour du Bordeaux négrier que l'idée est venue de ces élèves de 4ème. "Une élève habitant rue Gradis avait fait un compte-rendu de la visite que nous avons fait en présence de Karfa dans les quartiers sucriers. Avec Emmanuelle Samson, l'artiste en résidence au collège, nous avons tiré le fil de ces mots indignés et en sont nés des personnages fictifs auxquels les élèves ont donné une vie dans le quartier", explique Charlotte Mesure, professeure d'histoire-géographie. Après des explications plus poussées sur un passé qu'ils considéraient comme lointain, ils ont souhaité l'expliquer à leur tour à des passants qui souvent ne connaissent pas l'histoire des noms des rues qu'ils habitent. "Nous avons donc recontacté Karfa Diallo avec l'idée de poser une plaque explicative symbolique à l'angle de ces deux rues qui portent des noms de négriers et il a eu envie de nous accompagner dans la démarche", poursuit-elle. 

les élèves du collège Goya rebaptisent des rues portant des noms de négriers

La plaque interpelle le passant et questionne un passé mal ou méconnu des bordelais. "Sais-tu combien d'esclaves ont été déportés dans ce navire appelé le Patriarche-Abraham armé par David Gradis en 1730 ? Ils étaient en moyenne entre 280 et 300 esclaves à faire la traversée dans des conditions atroces. (...) Et connais-tu Paul Broca ? Mais oui, cet anthropologue qui mesurait les crânes humains, pionnier de l'anthropologie physique, considérant alors que les différences de tailles pouvaient permettre de soutenir les théories selon lesquelles les Noirs comme les femmes étaient moins "capables" que les hommes blancs ? Comment pouvait-on croire une chose pareille ? En tout cas certains l'ont cru", peut-on y lire. 

... pour que le passé ne redevienne pas futur

Après lecture de la plaque explicative par les élèves, Moshee, Pêche, Silver, Mémilo et leurs camarades se dirigent à l'angle des deux rues pour apposer le chevalet devant le panneau "stop", comme un symbole supplémentaire face à la barbarie. Nilo, 13 ans porte le lourd sous-verre à pleines mains : "c'est important de montrer aux gens !" lance-t-il. Karfa Diallo déclame "minerai noir", poème de l'haïtien René Depestre, puis interpelle les élus : "j'espère sincèrement que la ville de Bordeaux continuera dans cette voie, on ne peut renommer les rues mais les plaques explicatives sont un commencement pour le travail de mémoire".

Et l'importance de ce travail de mémoire via la signalétique urbaine laisse place aux questionnements sur un présent migratoire. Un fond bleu qui rappelle un océan funeste pour nombre d'âmes qui périrent en mer, mais aussi, couleur d'un ciel d'espoir sous lequel se dressent ces jeunes, avides de mémoire pour ne pas renouveler le douloureux passé.

Sabine Taverdet
Par Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
3489
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !