13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Des "communautés" de professionnels de santé pour améliorer l’accès aux soins

02/02/2022 | Les médecins ont témoigné sur la création des communautés professionnelles territoriales de santé. Face au manque de médecins, 47 de ces communautés ont été créées en 2021 en Nouvelle-Aquitaine.

Les médecins ont témoigné sur le création des communautés professionnelles territoriales de santé

C’est une innovation qui commence à changer la vie des patients parfois éloignés des professionnels de santé. Quarante-sept communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) ont été constituées en Nouvelle-Aquitaine en deux ans. Elles peuvent améliorer l’accès et la qualité des soins sur le territoire. Leur déploiement se poursuivra avec 14 CPTS de plus d‘ici fin 2022 qui couvriront 90 % de la population soit deux fois plus qu’aujourd’hui. L’association Agora’lib va accompagner leur déploiement.

En Nouvelle-Aquitaine, l’offre de soins de premier secours ne couvre pas tous les besoins. De nombreux médecins généralistes vont partir à la retraite, 31 % ont plus de 60 ans, leur nombre a baissé de 2,2 % soit 91 pour 100 habitants ce qui situe la région au-dessus de la moyenne nationale (86 pour 100 hab.). Pour autant, le déploiement des CPTS apparaît donc comme une priorité pour une région à la population vieilllissante, avec un impact en termes de prise en charge.

La démarche semble simple mais pas si facile à mettre en place sur les territoires. Il s’agit de développer un mode d’exercice coordonné entre les professionnels de santé volontaires et leurs partenaires sur la base d’un projet commun sur une zone donnée. L’accès aux soins sera ainsi facilité pour les populations parfois éloignées. Le parcours de soins des patients sera alors amélioré et accessible à tous les professionnels souhaitant exercer ensemble, avec des établissements de santé et des médico-sociaux dans l’optique d’une coopération plus efficace.

Faire de l'excercice médical coordonné, une norme

La Nouvelle-Aquitaine est la 3ème région la plus dynamique en termes de créations de médecins spécialistes (249) et au 1er rang pour le déploiement de centres de santé (30). La télé-santé connaît aussi un développement important. Mais ces bons résultats ne sauraient suffire comme l’explique Benoît Elleboode, directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine. «Il faut s’appuyer sur les progrès techniques et prendre en compte les nouvelles attentes des professionnels de santé. Suite au Ségur de la santé, l’objectif est que l’exercice coordonné devienne une norme. L’une des solutions est la création de CPTS, à l’initiative de professionnels de santé de ville sur tous les territoires, sans zone blanche. » En Nouvelle-Aquitaine, le message a été bien reçu : « malgré la pandémie, le nombre de CPTS a doublé tous les ans, passant de 12 en 2019 à 25 en 2020 puis 47 finalisées ou en cours de finalisation en 2021 et 14 en projet. Si nous tenons ce rythme, 90 % de la population sera couverte en fin d’année contre 46 % actuellement. »

Ces communautés vont répondre à quatre missions prioritaires. Il s’agit d’améliorer l’accès aux soins, de trouver un médecin traitant avec une ligne dédiée et des plages de soins pour des rendez-vous non programmés. Le but est aussi de renforcer le parcours de santé autour du patient, par exemple, pour les visites à domicile des infirmières ou les téléconsultations. Les CPTS permettront d’améliorer les actions de prévention comme le dépistage des cancers, de participer à la gestion de crise sanitaire (centres de dépistage et vaccination). Deux missions optionnelles pourront être menées à savoir, faire progresser la qualité et la pertinence des soins et favoriser l’installation de professionnels de santé. Pour créer un CPTS, l’ARS peut accorder une aide de 15 000 €. Une subvention de fonctionnement sera ensuite versée par l’Assurance maladie variant de 220 000 € à 450 000 € par an selon le nombre d’habitants.

A l’Est de la Gironde, on crée une plateforme téléphonique

Basée autour de Cenac, la CPTS « Entre-deux-mers » compte 80 450 habitants répartis sur 526 km². Sur ce territoire rural et semi-rural, la couverture médicale est faible (0,44 médecins pour 400 hab.) avec des inégalités de soins, un problème de déplacements pour une partie des habitants, une iniquité d’accès aux technologies modernes pour les téléconsultations par exemple. Malgré ces handicaps, cinq maisons de santé et une équipe de soins primaire assurent un exercice coordonné dynamique. Des actions ont été entreprises comme le souligne Alexandre Perez, co-président. « Notre objectif est de faciliter la coopération entre tous les acteurs concernés, dont les élus et les associations, pour améliorer l’accès aux soins, par exemple, un centre Covid a été déployé. Une réflexion est en cours autour du déploiement du service d’accès aux soins via une plateforme téléphonique locale . » Autre objectif, la délégation de tâches entre professionnels de santé permettrait, par exemple, de proposer un accès direct des kinésithérapeutes pour la prise en charge des entorses et lombalgies afin de désengorger les urgences. 

 Benoît Elleboode, directeur général de l’ARS, estime que 90% de la population sera couverte fin 2022 Benoît Elleboode, directeur général de l’ARS, estime que 90% de la population sera couverte fin 2022 - Crédit : ARS Nouvelle-Aquitaine

 

Au Nord-Est de la Haute-Vienne, on a un rendez-vous en 24 h

La CPTS « L'Occitane » regroupe 38 668 habitants sur 1 197 km². Sur ce vaste secteur, un médecin sur quatre a 60 ans et les spécialistes, gynécologues, ophtalmologues, dermatologues notamment, se font rares. Le territoire dispose d’un hôpital et d’une clinique de santé mentale. Pour les consultations en urgences et la maternité, les habitants doivent rallier Limoges à 30 ou 45 minutes de là pour les 3/4 d’entre eux. « Un groupe de médecins généralistes bénévoles a été créé pour traiter et orienter des demandes de soins non programmés explique le Dr Pierre-Jean Baudot, depuis mai 2021 des créneaux de consultation sont dédiés pour les patients sans médecin traitant déclaré, soit 7% des gens, ou si celui-ci n’est pas disponible. » Un médecin est d’astreinte sur la journée, en semaine, pour répondre à ces demandes, soit une à quatre par jour. « Nous leur donnons une réponse dans la journée ou dans les 24 h précise-t-il, la régulation se fait par les médecins, les pharmaciens et le centre 15. »

A Thouars, on repense la prise en charge des pathologies chroniques

Au nord de la Nouvelle-Aquitaine, la CPTS du Thouarsais regroupe 42 730 habitants en zone semi-rurale autour de Thouars sur 846 km². La désertification médicale est amorcée, avec les deux tiers des médecins généralistes qui seront à la retraite l’an prochain, et la disparition des spécialistes annoncée en 2025, le tout accentué par un éloignement du CHRU situé à 90 km. L’exercice isolé de la médecine représente un handicap d’où la création d’une communauté professionnelle. La population vieillissante et isolée souffre de poly-pathologies dans une situation de précarité agrandissante. « Nous avons repensé l’exercice coordonné pour la prise en charge des pathologies chroniques et des situations complexes par l’équipe autour du médecin traitant qui comprend des assistants médicaux, des infirmières de santé publique AZALEE avec les équipes de soins primaires, infirmières libérales, pharmaciens, para-médicaux », explique le directeur le Dr Thierry Charpentier. « Le but est d’anticiper les ruptures de parcours des patients complexes qui conduisent à des passages aux urgences et à des hospitalisations longues, ce que nous pouvons éviter par des prises en charge au domicile . »

Un programme de téléconsultations avec les infirmières à domicile est en cours de développement car les visites à domicile constituent l’un des maillons faibles de la prise en charge. Le résultat est d’ores et déjà positif. « Nous avons beaucoup moins de passages aux urgences et d’hospitalisations, constate-t-il, celles-ci sont programmées ce qui réduit leur durée et permet de mieux organiser le retour à domicile. » Cette nouvelle prise en charge pourrait soulager la pression sur les hôpitaux et l’engorgement des services gériatriques. « L’une des réponses à la crise hospitalière viendra de la capacité des CPTS à s’organiser estime-t-il, on met toujours plus de moyens sur l’hôpital, je pense qu’il faut les redistribuer pour donner au soin primaire sa vraie place. On a une intelligence de territoire à proposer. »

 Le Dr Simon préside l’association Agora Lib’ sans équivalent en France.Le Dr Simon préside l’association Agora Lib’ sans équivalent en France. - Crédit : ARS Nouvelle-Aquitaine

Une association Agora Lib’ a été créée afin d’accompagner le développement de ces communautés de professionnels. Sans équivalent dans l’Hexagone, elle regroupe l’ensemble des unions régionales de professionnelles de santé, soit une par profession de santé. « Cette démarche a poussé toutes les professions à se rassembler, constate son président, le Dr Didier Simon. On va se mettre au service du déploiement des CPTS, grâce à une subvention d’un million de l’ARS, nous recrutons des chargés d’accompagnement, un par département et deux en Gironde, et un superviseur régional pour être opérationnel au 1er trimestre. Agora Lib’ est un bel outil de dynamique collective. » Elle s’est fixée cinq missions, définir l’écosystème des soins de proximité, faire émerger de nouvelles coopérations, favoriser le déploiement de CPTS sur l’ensemble de la région, sensibiliser les professionnels de santé et fédérer autour d’un projet territorial.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : ARS Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
3732
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Du 14 au 29 mai 2022, opération Chaussez vos bottes Société | 13/05/2022

« Chaussez vos bottes », des idées de sorties pour découvrir et fêter l'agriculture !

Messieurs Layan, Picard et Bedecarrax lors de la présentation du Groupe Soïkos à la presse. Société | 11/05/2022

Logement : Soïkos, la nouvelle maison commune du Toit Girondin et de Mésolia

L’association « Mes mains en or », et des jeunes de l'association Trisomie 21 ont été récompensée le 7 avril par le Trophée de l’engagement solidaire Société | 09/05/2022

Le Trophée de l’engagement solidaire décerné à un livre rédigé par des déficients intellectuels

domofrance medef Société | 09/05/2022

Logement : Domofrance et le MEDEF unis pour répondre à la demande dans un contexte tendu

Le centre de soins et de formations de Peyrat-le-Château sera sans équivalent en Haute-Vienne Société | 05/05/2022

Un appel aux dons pour construire un centre de soins sans équivalent à Peyrat-le-Château

Stéphanie Ioan, directrice de Bordeaux Mécènes Solidaires. Société | 04/05/2022

Bordeaux Mécènes Solidaires, « le Meetic entreprises-associations »

Nathan et Etienne s’élanceront de Biarritz le 5 mai pour tenter de rallier Marrakech pour la 25ème édition  du 4 L Trophy au volant d’une Clan GTL. Société | 04/05/2022

Le 4L Trophy de l'espoir pour Nathan greffé d'un rein

alex Société | 26/04/2022

Cancer et retour à l'emploi : l'Institut Bergonié teste la plateforme « Alex pour 1000 patients »

Jérémie Combelles, ses deux collègues Pompiers Solidaires et un intervenant polonais sur place. Société | 21/04/2022

Solidarité Ukraine : Jérémie Combelles, Pompier Solidaire raconte son intervention en Pologne

Le festival attire chaque année quelque 70 000 visiteurs Société | 14/04/2022

Quatre bonnes raisons d’aller au festival du cerf-volant de Chatelaillon

Jean-Claude Laprie, déclaré mort par erreur en compagnie du député Jean Pierre Cubertafon Société | 12/04/2022

Déclaré décédé par erreur, le périgourdin est bien vivant et dans les ennuis

Danielle, une bénévole, Camille, Zoé et Benoîte, au départ du projet Société | 07/04/2022

A Thiviers, un lieu utile aux autres et à la planète

Le château de Commarque aux Eyzies de Tayac (24) Société | 05/04/2022

Tourisme : Découvertes inédites de la vie de château en Dordogne et en Lot-et Garonne

Les résultats sont publiés sur le réseau de surveillance Obépine. Société | 30/03/2022

La traque des variants du Covid-19 se poursuit dans les eaux usées de Limoges avec l’arrivée du BA2

Limoges recevra les meilleurs nageurs français du 5 au 10 avril à l’Aquapolis Société | 29/03/2022

Limoges replonge dans le Championnat de France de natation du 5 au 10 avril