Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quand les Universités de Bordeaux et Chicoutimi planchent sur l'éthique et le développement durable...

22/02/2014 | Pour Ian Segers et David Tremblay, le développement durable est «une stratégie de transition. Ce n'est pas une finalité.»

Conférence-Débat 18.02.2014

La Chaire UNESCO(1) sur la formation des professionnel(le)s du développement durable de l'Université Bordeaux Montaigne organisait ce mardi 18 février à l'Hôtel de Région une conférence-débat, animée par Elisabeth Hofmann, responsable de la chaire, sur le thème «Ethique et développement durable : Des outils pour renouveler les relations entre les humains et la nature, aux Nords comme aux Suds». L'occasion pour deux éco-conseillers et professionnels de la recherche à l'Université du Québec à Chicoutimi(2), Ian Segers et David Tremblay, de partager leur vision concernant la place de l'éthique appliquée dans la transition vers un développement durable sans frontière et pour la philosophe et directrice du Conseil de Développement Durable (C2D) de la CUB, Fabienne Brugère, de la mettre en perspective.

Les acteurs du développement durable étaient au cœur des échanges de la séance plénière dédiée à la place de l'éthique appliquée dans la co-construction d'une transition vers un développement durable sur l'ensemble de la planète. Les acteurs sont aujourd'hui considérés, selon Ian Segers et David Tremblay, soit comme des acteurs forts soit comme des acteurs faibles. Figurent parmi les acteurs forts, les êtres humains, les humains contemporains et les pays du Nord ; auxquels on oppose respectivement la nature et les autres êtres vivants, les générations futures et les pays du Sud. 

Un développement durable entre raison et altruismeFace à cette opposition binaire des acteurs, comment «redéfinir collectivement les valeurs adaptées à la complexité d'aujourd'hui et prendre les meilleures décisions ?» La construction d'un «avenir commun sans opposition drastique entre acteurs forts et acteurs faibles» revendiquée par David Tremblay nécessite d'intégrer tous les acteurs et les réflexions – scientifique, technique, citoyenne, éthique - dans la construction de la transition. Dans cette nouvelle ère géologique qu'est l'Anthropocène - caractérisée par l'influence majeure de l'Homme sur l'environnement terrestre - Ian Segers soulève deux points essentiels : d'une part, la nécessaire reconnaissance de l'altérité car «la diversité culturelle cultive la diversité de nos pensées.» D'autre part, l'importance de «donner du sens aux connaissances scientifiques pour les orienter vers une dimension éthique». Comprenons que c'est sur ces éléments éthiques que nous devrions fonder nos actions en faveur d'une démocratie participative.

L'homme, en tant qu'être pensant, supposé conscient de ses responsabilités, a «le devoir d'assurer la pérennité de la vie». C'est sur cette conscience d'une responsabilité envers tout autre être vivant que les deux éco-conseillers fondent le développement durable. Fabienne Brugère, elle, doute de cette vertu et n'oublie pas de faire référence à Adam Smith, pionnier du libéralisme, pour rappeler que «la nature humaine est tout autant altruiste qu’égoïste.»

Une nécessaire transversalitéLes deux éco-conseillers rappellent que depuis les années 70, les concepts de responsabilité sociale des entreprises, d'économie verte, de gouvernance qui gravitent autour du développement durable, adopté lors de la Conférence de Rio en 1992, ont progressivement intégré de nouveaux acteurs : gouvernements, scientifiques, ONG, entreprises et plus récemment les consommateurs. Il s'agit d'étapes vers un «développement durable intégré». Ian Segers qualifie cette expression de pléonasme dû à la «mécompréhension du terme, trop souvent associé à l'environnement» et laissant de côté d'autres dimensions nécessaires à la transversalité du concept. Pour les deux professionnels de la recherche, «l'intégration doit se faire à tous les niveaux, en considérant l'ensemble des dimensions impliquées»; ils proposent ainsi un modèle de développement durable qui n'inclue pas seulement les trois dimensions conventionnelles – l'économique, le social et l'environnemental – mais aussi trois dimensions complémentaires – l'éthique, «comme moyen de se relier aux autres humains et à la nature», l'équité intra et intergénérationnelle et la gouvernance. 

Développer une démocratie participativeLa Chaire, porteuse de la Licence professionnelle «Chargé-e de projets en solidarité internationale et développement durable» mène depuis deux ans une réflexion sur l'enseignement des approches participatives aux acteurs du développement durable. Dans cette perspective qui suppose une responsabilité collective, Fabienne Brugère fait une proposition: que la politique joue son rôle d'impulsion de l'action citoyenne. Parallèlement, Ian Segers, met en garde contre «l'effet démobilisateur de la participation» lorsqu'elle ne confère aucun pouvoir de décision aux citoyens. 

Les échanges, marqués par la pensée philosophique, se sont poursuivis sur l'inertie politique mais aussi citoyenne, liée, selon une auditrice, à la dimension soit-disant future des enjeux du développement durable. Or, les conséquences de nos actes sont déjà perceptibles et malgré la disponibilité et l'accessibilité des technologies qui permettent d'entreprendre et d'évaluer nos actions en faveur de cette transition, Ian Segers déplore la «résistance profonde à {engager cette nécessaire} transition».

(1)Voir Chaire UNESCO Bordeaux et Chaire UNESCO Bordeaux Montaigne
(2)Voir Chaire en éco-conseil de l'UQAC

Aude Lucas
Par Aude Lucas

Crédit Photo : Aude Lucas

Partager sur Facebook
Vu par vous
1725
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !