Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Des Fêtes de Bayonne sous haute surveillance

25/07/2019 | L'ouverture hier soir depuis le balcon d'une édition très surveillée à la gloire de l'Aviron bayonnais.

Ouverture Fêtes Bayonne 2019 Aviron

Quatre compagnies de CRS, au total 600 personnels de l'État, des fouilles plus poussées aux entrées du centre-ville, 300 agents de la Ville, mais aussi 500 agents privés de sécurité, de nouvelles barrières pour arrêter l'assaut d'un camion bélier en renfort des plots en béton armé, Bayonne n'a pas lésiné sur les moyens pour fêter Saint-Léon cette année. Enfin des bracelets à 8 euros pour les "estrangers" de la ville. Léon, depuis le balcon de la mairie peut dormir tranquille. Mais hier soir, ceux qui étaient en première ligne pour l'ouverture étaient...les joueurs de l'Aviron bayonnais qui ont lancé les clés de la Ville.

Quand, il y a deux ans, les milliers de Festayres en rouge et blanc, agglutinés sous le balcon de la mairie avaient repéré des tireurs d'élite sur le toit de la mairie, c'est comme un froid qui avait traversé la foule. Mais voilà le 14 juillet meurtrier de Nice était passé par là. Et les incontournables Fête de Bayonne auraient très bien pu passer en cette année 2016 à la trappe. Mais un courage certain du maire Jean-René Etchegaray avec l'écoute du ministre de l'Intérieur, le soutien du préfet Pierre-André Durand, et de la sous-préfète de l'époque Catherine Seguin, après avoir effectué quelques coupes sombres sur le programme, les avait maintenues.
Leçon de cette période, l'exigence sécuritaire aurait un coût qui ne pouvait grever outre mesure le budget de la Ville et le maire décida l'an dernier de faire payer leur accès (du vendredi matin 10 heures au dimanche 22h) aux non Bayonnais afin de limiter les frais mais aussi d'établir un premier filtre. Un filtre matérialisé par un bracelet à 8 euros. Que l'on peut se procurer à l'entrée des accès du cœur de la ville. Ce bugdet sécuritaire qui atteignait trois millions d'euros auparavant a ainsi été ramené à 300 000 euros.

600 personnels de l'Etat,  300 agents de ville et 550 privés mobilisés

On ne peut dire que cette année l'étau sécuritaire relâchera ses mâchoires pour la protection du million de Festayres attendus -et espérés- même si l'an dernier ce chiffre n'a pas été atteint. 600 personnels de l'Etat seront mobilisés dont 4 compagnies de CRS et des militaires de la gendarmerie nationale. En outre Christian Millet-Barbé, adjoint chargé de la sécurité a réquisitionné 300 agents municipaux, employé 550 agents privés de la société Privilège. Comme 150 indispensables bénévoles de la Croix Rouge et de la Protection civile. A ce dispositif viennent en renfort des caméras de surveillance réparties sur la zone.

Habitué qu'il est des réunions du prochain G7 de Biarritz, le sous-préfet Hervé Jonathan a établi des périmètres de sécurité - Comme les fameuses zones biarottes pour le G7- Ce dispositif disposera de trois volets: un premier périmètre "clos aux accès contrôlés et interdit aux véhicules à certaines heures. Un second qui sera surveillé par les polices nationale et municipale. Et enfin un dernier cercle de Bordeaux à Hendaye qui intéressera les routes, -et autoroutes- d'accès et les gares entre Bordeaux et Hendaye.
Enfin, c'est la nouveauté, de nouveaux blockstop, sur roulette, barrières amovibles anti-véhicules assassins (BVAA) ont fait leur apparition au premier cercle de sécurité et pouvant stopper un camion de 18 tonnes..
 Pour le sous-préfet Hervé Jonathan, "ce dispositif ne peut fonctionner que si chaque festayre est responsable de sa propre sécurité. Chacun doit être respectueux de lui-même et autrui."
Ce mercredi sur les coups de 23 heures, une première réunion se tenait au Poste de commandement interservices, à la Maison des associations de Bayonne. 

Les joueurs de l'Aviron accueillis en stars

Festayres

On aurait pu penser que la présence de Patrick Bruel à l'Hôtel du Palais la veille aurait conduit le chanteur à effectuer du rab et gagner le balcon pour lancer, comme traditionellement une des trois clés. En fait, comme l'an dernier, Bayonne et Henri Lauqué et le Comité des Fêtes ne font plus dans le bling bling. A l'exception de quelques happy few locaux dans son salon ce soir-là pour une coupe, trois cacahuettes et surtout un selfie depuis le balcon pour épater... leur galerie sur les résdeaux sociaux. Cette année après un hommage à une association sportive et caritative, c'était place des Grands hommes: ceux de l'Aviron bayonnais. Qui sont remontés en Top 14 et qui ont eu l'honneur d'envoyer depuis le balcon les trois clés symboliques représentant les trois quartiers de Bayonne: le président Philippe Tayeb, l'entraineur miracle venu du Stade Toulousain Yannick Bru et le capitaine Antoine Battut et son lieutenant de campagne Peyo Muscarditz.

Voilà, c'est parti pour quatre jours et nuits de fêtes légendaires en rouge et blanc, comme les parapluies qui trônent dans une rue de peñas, ces associations sportives et festives qui ont apporté leur cachet au bon Roi Léon.


FOCUS sur le bilan sécuritaire de la première nuit des fêtes :
La première nuit des fêtes de Bayonne s'est déroulée dans une ambiance très calme. Aucun incident majeur n'a été déploré. La fréquentation est équivalente à celle de l'an dernier, toutefois beaucoup de festayres se sont dispersés plus tôt dans la soirée. 696 contrôles ont été effectués dont 43 se sont révélés positifs : 32 contraventionnels et 11 délictuels qui ont necessité 11 suspensions de permis. En outre, 20 dépistages de stupéfiant ont été effectués par la gendarmerie dans le périmètre des Fêtes dont aucun ne s'est révélé positif.

Le programme complet des Fêtes de Bayonne se trouve sur: www.fetes.bayonne.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
6051
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
La ligne D du tramway a de forts enjeux politiques Société | 26/11/2020

Mobilités à Bordeaux Métropole : quand la jeunesse s’en mêle

Julien et Myriam Cruege, propriétaires du restaurant Julien Cruege à Bordeaux Société | 25/11/2020

Face à la crise, les restaurateurs se réinventent

Plaquette Nord Bassin Solidarite Société | 24/11/2020

Bassin d’Arcachon : commerces et clubs sportifs main dans la main !

Opération « Urgence Froid Bordeaux » dans la Maison éco-citoyenne de Bordeaux Société | 23/11/2020

Opération « Urgence Froid Bordeaux » : carton plein pour « Les Gratuits »

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 20/11/2020

L'hôpital de La Rochelle développe un outil précurseur pour anticiper les cas graves de Covid-19

La Maison Régionale des Sports de Talence Société | 18/11/2020

Coronavirus : le mouvement sportif néo-aquitain perd 165 000 licenciés

Travailleur en situation de handicap Société | 17/11/2020

Handicap et insertion professionnelle : naissance du passeport compétences "gestes barrières"

Illustration représentant Mathilde Puges et Maud Begon Société | 13/11/2020

Mathilde Puges, l'infectiologue bordelaise contaminée par la BD

statistiques pauvreté 2018 Société | 13/11/2020

« La crise est un révélateur de pauvreté » Christophe Vénien (Secours Catholique)

Les salariés de l'Atelier Remuménage pendant une livraison Société | 13/11/2020

Reconfinement : A Bordeaux l’Atelier Remuménage va plus loin dans la solidarité

Enquête Cyberlife Société | 11/11/2020

Cyber-harcèlement au collège : L'Université de Bordeaux mène l'enquête

Hopital mobile Bayonne Société | 10/11/2020

Bayonne accueille l'hôpital mobile déployé par le CHU de Toulouse

L'arrivée du train TER en gare de Bedous Société | 09/11/2020

La régularité des TER au coeur du comité de lignes Sud Aquitaine (Béarn)

Les ateliers du Mois de l'Innovation Publique en Nouvelle Aquitaine se dérouleront à La Base à Bordeaux Société | 08/11/2020

Mois de l’Innovation Publique : imaginer le service public du futur dans nos territoires

Shop in Limoges Société | 06/11/2020

Les commerçants de Limoges ont pignon sur rue avec « Shop in Limoges »