aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Des lycéens dans la peau de députés européens

19/05/2017 | Mercredi après-midi se tenait une simulation d'une séance du Parlement européen par des lycéens et des étudiants dans les locaux du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine.

Simulation du Parlement européen par des lycéens à l'occasion du "Joli mois de l'Europe" et Nouvelle-Aquitaine

A l'occasion du « Joli mois de l'Europe », organisé par la région Nouvelle-Aquitaine, et avec la collaboration de l'association Eurofeel de Sciences Po Bordeaux, des lycéens de Bordeaux, Pau, Bayonne ou encore Libourne ont endossé le temps d'une journée le rôle de député européen. Reportage dans l'hémicycle de l'Hôtel de Région où se sont tenus les votes et débats des eurodéputés en herbe.

La séance s'est ouverte sur une visio-conférence avec l'eurodéputé Jean Paul Denanot, qui a accepté de répondre aux questions des élèves, sur son métier ou les thèmes abordés actuellement en séance, après avoir explicité ses fonctions au sein du Parlement Européen.

La séance parlementaire tournait autour du « respect de la vie privée et de la protection des données à caractère personnel dans les communications électroniques. ». Les apprentis eurodéputés ont accepté de se donner à l'exercice parlementaire et ont pu mettre en scène leurs propres idées.

Un protocole rigoureux

Pour débattre sur ce thème, les étudiants ont du composer avec un protocole strict : les votes s'effectuaient dans les conditions réelles, à main levée: pour, contre et abstention sont comptabilisés, en plus d'une tenue vestimentaire et d'un langage appropriés. Un langage souvent ponctué de remarques ou expressions plus jeunes : chasser le naturel, il revient au galop ! Les étudiants se prennent au jeu au fur et à mesure, et n'hésitent pas à s'exprimer. C'est donc dans une ambiance légère mais studieuse que les jeunes ont partagé leurs opinions et pris la parole pour les justifier.

Simulation du Parlement européen par des lycéens à l'occasion du Une séance dans les conditions réelles

Une Présidente du parlement fictif préside la séance. Elle donne la parole tour à tour aux étudiants, et dirige les votes. La séance se déroule dans la salle qui accueille les vraies séances du Conseil Régional. Chaque article soumis à une modification est lu, présenté et des avis favorables et non favorables sont entendus. A la suite de quoi, les apprentis eurodéputés sont amenés à voter pour ou contre l'adoption de la modification, de l'ajout ou de la suppression de l'article en question.

Chaque étudiant entre dans la peau d'un eurodéputé et défend les idées de son parti politique. Ainsi, lorsque certains prônent une campagne de prévention pour que le consommateur soit mis au courant de la libre circulation de ses données informatiques telles que les cookies, d'autres privilégient l'idée que le consommateur doit être le seul décideur et être en mesure de se protéger de la diffusion de ses données. Quelques avis sortent de l'ordinaire, comme le fait de laisser aux individus la possibilité de choisir le degré de surveillance des forces policières sur leurs réseaux internet sur portable, tablette ou ordinateur. De plus, les thèmes abordés sont très actuels : plusieurs eurodéputés défendent l'idée que les entreprises devraient avoir accès aux casiers judiciaires des individus avant de les embaucher, ce qui serait appliqué automatiquement pour les fichiers S. Ces débats permettent alors de questionner les droits des individus, en fonction de leur sécurité, ou de la sécurité générale.

Au total, ce sont 17 amendements, créés par les jeunes qui ont été discutés, adoptés ou refusés. Après les avoir défendus ou attaqués durant un peu plus de deux heures, ils ont finalement voté le texte de loi à l'unanimité. 

Carole Le Goff
Par Carole Le Goff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
30275
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !