Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

  • 22/10/21 | Renouvellement de la flote SNCM : une 1ère étape à Gujan-Mestras

    Lire

    Mercredi 20 octobre à Gujan-Mestras (33), le Chantier Naval Couach a procédé à la mise à l'eau du premier NSH1 (Navire de Sauvetage Hauturier de type 1) de la nouvelle flotte des Sauveteurs en Mer de la SNSM dont l'identité visuelle est signée Philippe Starck. Le navire entre désormais en phase d'essais en mer avant sa livraison à la station SNSM de l'Herbaudière (85) en décembre 2021. Objectif de ces essais : confirmer les performances (vitesse, manœuvrabilité, équipement et sécurité) et ses qualités générales du navire.

  • 22/10/21 | Un herbicide alternatif au glyphosate à Layrac

    Lire

    Innovi, dans le Lot-et-Garonne, est un laboratoire d'expérimentation qui intervient dans l'ensemble des écosystèmes ayant une influence sur la santé. Il a développé, au cours de ces dernières années, ses compétences dans le domaine de la nutrition des plantes, et souhaite aujourd'hui développer un herbicide naturel qui pourrait se substituer au glyphosate. Pour l'aider dans son développement, il bénéficie du soutien de la Région et de BPI France.

  • 22/10/21 | Lormont passe à 30 km/h

    Lire

    A Lormont, dès le mois de novembre, la vitesse de circulation ne dépassera pas les 30 km/h sur la quasi totalité de la commune, à l’exception des grands axes structurants maintenus à 50 km/h. Objectif selon la municipalité: "renforcer la sécurité, donner plus de place aux autres modes de transports, limiter les accidents et de ce fait, améliorer le confort de tous les usagers". Les panneaux de signalisation verticaux vont être supprimés, laissant place à un marquage au sol sous forme d’ellipses 30 et 50. Un bilan sera réalisé à l’issue de la première année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Fêtes de Bayonne avec péage extra muros

25/07/2018 | Pour la première fois, les non Bayonnais s'acquitteront de 8 euros pour passer le week-end aux célèbres Fêtes qui débutent ce mercredi. Le prix de la sécurité

1

Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray n'aura pas pris sa population en traître. Le sujet avait été déjà mis sur la table lors de conseils municipaux: un accès payant pour célébrer dans la liesse pendant cinq jours et pas d'heure le Roi Léon qui trône depuis des lustres sur le balcon de l'hôtel de Ville. Malgré un recours "très politique" de son opposition au tribunal administratif de Pau, la décision a été entérinée et 21 000 contribuables bayonnais, -"la moitié de la population", s'est réjoui le maire, est allée chercher gratuitement son bracelet-pass - 10 000 ont été achetés en ville et 8000 via internet.

Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne, entouré d'Yves Ugalde, adjoint à la culture, et de Christian Millet-Barbé, adjoint chargé de la sécurité, avaient choisi le superbe belvédère de la rue du Bastion Royal, au-dessus des rives de la Nive pour présenter  le programme de ces fêtes new-look dans la mesure où extra-muros, il faudra s'acquitter de 8 euros pour accéder, dès le vendredi 13 heures et jusqu'au dimanche de clôture. Des Fêtes payantes donc afin que les seuls Bayonnais ne portent pas, le poids financier des mesures sécuritaires drastiques pour cette nouvelle édition. Car le budget de ces fêtes 2018, c'est 2,9 Millions d'euros contre 2,2 Millions l'an dernier. Les seuls coûts de la sécurité atteignent 570 000 € contre 170 000 en 2017.

La mise en place des structures de ces fêtes payantes nécessitant les salaires de 600 agents des sécurité coûtera 550 000 euros. Mais sur l'autre plateau de la balance, si les recettes atteintes l'an dernier  culminaient à 700 000 euros, les bracelets devraient générer un montant de recettes de 1,2 à 1,9 millions d'euros. Mardi, jour de la conférence de presse, le nombre des bracelets payants via les points de vente s'élevaient à 9 000 et via internet, à 8 000.  Ce système payant va-t-il peser sur la fréquentation des fêtes, sur ce million de festayres à Bayonne...? Jean-René Etchegaray, doit y penser aussi se référant aux chiffres des lendemains de l'attentat de Nice il y a deux ans. "Nous avons enregistré une baisse de 20%, mais elles ont été des fêtes inoubliables..."

Effectivement, Jean-René Etchegaray, avec la sous-préfète de l'époque Catherine Seguin avaient relevé le défi de les maintenir avec une sécurité renforcée. Fêtes solidaires et patriotiques qui s'étaient conclues le dimanche soir de clôture  par une foule chantant la Marseillaise sous le balcon du roi Léon...

Chargé de la sécurité, Christian Millet-Barbé a décliné pour sa part les dispositions sécuritaires et d'hygiène pendant ces fêtes. Ainsi,  la Ville sera quadrillée de dix points d'accès et de filtrage, mais aussi de caisses pour obtenir le sésame protégé, de 165 plots de protection de bétons et 82 visées de vidéoprotection, 5000 barrières disposées sur 15 kilomètres autour du site. Ainsi qu'une scène à laquelle les festayres se sont habitués, des militaires de l'opération sentinelles postés sur le toit de la mairie. 300 agents municipaux seront pour leur part mobilisés pour "l'entretien" du site.
En outre l'adjoint à la sécurité a invité les Festayres à éviter de se présenter avec des sacs  à dos. "Ce sont des festayres qui nous l'ont demandé. Dans le contexte de peur des actes terroristes, des personnes sont venues nous sensibiliser car ces sacs à dos leur inspiraient de l'inquiétude."

Dans la foulée, les dispositions de la sous-préfecture

Ce n'était évidemment pas fortuit, à la partie festive présentée par la Ville de Bayonne a succédé dans la foulée celle de la sous-préfecture par le sous-préfet Hervé Jonathan qui n'a pas lésiné sur les chiffres. Ainsi entre 800 et 1000 fonctionnaires de police seront mobilisés dont quatre compagnies de CRS. 11 départements viendront épauler la sécurité publique jusque... la frontière. avec un avertissement du sous-préfet de Bayonne Hervé Jonathan "Les forces de police ne sont pas là pour gérer des situations crées par les municipalités." Le message est clair.
Les Fêtes de Bayonne payantes vont d'une certaine manière faire jurisprudence et être observées par les proches voisines landaises.

Assurément il s'agit d'un tournant dans ces Fêtes que certains aborderont le cou ceint d'un foulard noir pour l'ouverture, comme le conseiller régional  et municipal Mathieu Bergé qui qualifie cette métamorphose de contresens de l'histoire. "Alors cette année, je ressortirai mon foulard militant noir à liseré rouge d’Aupa Paquita, relique de 20 ans, en espérant que dans l’avenir il rougisse à nouveau de bonheur, quand ceux qui manient les symboles avec légèreté se résoudront à faire payer les usages et non un droit à la fête bien périlleux".
 D'autres troqueront le Tshirt blanc ou rouge contre un noir en signe de deuil... A voir, ce soir pour  l'ouverture depuis le balcon de la mairie et la semaine prochaine.... à l'heure des comptes. Le dicton assure pour sa part que quand on aime, on ne compte pas...

Le programme et l'actu des Fêtes de Bayonne sur: www.fetes.bayonne.fr

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7406
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !