Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Desertification médicale : un nouveau zonage qui rebat les cartes

30/07/2018 | Le nouveau zonage médecin de l'ARS Nouvelle-Aquitaine privilégie notamment la Dordogne (148 communes) et le Lot-et-Garonne.

Zonage médecins ARS

Après la volonté exprimée par Emmanuel Macron à Versailles le 9 juillet dernier de "réformer en profondeur le système de santé" et avant les premières mesures à l'automne, l'Agence Régionale de Santé a dévoilé le 23 juillet dernier le nouveau zonage régional pour les médecins. Ce nouveau dispositif "incitatif" répartit en fait les aides dont ces derniers pourront bénéficier dans les zones les plus en manque de professionnels. Sans surprise : la ruralité est la plus concernée, mais cette nouvelle couverture à la hausse des territoires s'oppose aussi à un récent rapport parlementaire sur le coût des aides à l'installation.

Nouvel indicateur

Après avoir adopté, le 17 juillet dernier, son nouveau Projet Régional de Santé, l'ARS (Agence Régionale de Santé) de Nouvelle-Aquitaine a dévoilé le 23 juillet dernier le nouveau dispositif de zonage pour les médecins sur les douze départements de la région, après avoir reçu un avis favorable de la CRSA (Conférence Régionale de la Santé et de l'Autonomie). On peut tirer plusieurs informations importantes de cette nouvelle cartographie, en premier lieu dans le renouvellement de sa méthode. En effet, l'ARS a dégainé un nouvel indicateur au doux nom d'APL (pour Accessibilité Potentielle Localisée...). Samuel Pratmarty, directeur de l'offre de soins et de l'autonomie à l'ARS Nouvelle-Aquitaine, nous en dit plus : "cet indicateur permet de mesurer de manière objective et transparente l’offre de soin en médecins généralistes disponibles dans un secteur donné. C’est un indicateur qui tient compte à la fois du nombre de médecins, de l’activité des médecins en question (nombre de consultations par an) et de la structure d’âge de la population pour tenir compte des différents besoins entre les plus jeunes et les plus âgés. C’est un outil récent permettant de mieux mesurer la situation par rapport aux outils qui existaient précédemment". Il est donc élaboré en tenant compte "des besoins exprimés par la population" ou encore les délais d'attente pour obtenir un rendez-vous chez un généraliste, des critères préférant oublier les débats ayant animé les rangs des députés en janvier autour de la limitation des installations de médecins.

Nouvelles zones

Non, ici, on préfère parler en zones. Deux catégories de zones sont identifiées, autant au niveau national que régional. Les premières zones s'appellent ZIP ou Zone d'Intervention Prioritaire et représentent, comme le précise l'ARS, "les territoires les plus durement touchés par le manque de médecins". On peut par exemple citer le nord de la Corrèze, du Lot-et-Garonne et de la Creuse, Les Deux-Sèvres (Mauléon, Cerizey et Nueil les Aubiers sont, par exemple, trois communes accolées situées en ZIP), l'est et l'ouest de la Charente, la Haute-Vienne ou encore le nord et le sud de la Dordogne. "Toute la Région est concernée dans des proportions différentes", tient à souligner Samuel Pratmarty. "Il y a effectivement un certain nombre de départements dans lesquels la situation est plus délicate que dans d’autres comme la Dordogne, la Creuse, la Corrèze, les Deux-Sèvres ou le Lot-et-Garonne. C’est un peu moins le cas en Gironde bien qu’il y ait tout de même quelques zones en difficulté. Ce zonage concerne principalement les zones rurales, du moins excentrées des villes, mais pas exclusivement : il y a des zones urbaines où l’on rencontre des difficultés comme à Guéret dans le Creuse. Dans la commune même, il y a moins de difficultés, mais il y en a dans les environs immédiats".

Zonage médecins ARS

"En moyenne", continue le responsable, "il y a une augmentation importante du nombre de territoires qui peuvent bénéficier des aides conventionnelles. Au niveau de la Région Nouvelle-Aquitaine, on passe de 7% à 10,8% de la population couverte par ces aides (en ZIP), aides dont le niveau a en même temps augmenté". Car cette nouvelle cartographie ne sert pas uniquement, bien entendu, à colorier des zones en rouge sur une carte : de la classification des communes dans chaque département dépend le montant des aides attribuées pour favoriser l'installation des médecins.

Pour les ZIP, on parle des dispositifs conventionnels d'aide à l'installation et au maintien de l'assurance maladie (contrats comme le CAIM ou CSTM pour Contrat de Solidarité Territoriale Médecin), exonération fiscale sur les revenus de permanence de soins ambulatoires, mesure d'engagement de l'ARS comme le CESP ou Contrat d'Engagement Service Public et des aides des collectivités locales, une aide financière de 1200 euros  sous forme de bourse pour de futurs médecins en échange d'une volonté d'installation dans une zone en désestification médicale pendant au moins deux ans (les députés souhaitent d'ailleurs porter cette aide à 1500 euros) Pour les ZAC (Zones d'Action Complémentaires), seules les aides de l'ADEME et des collectivités locales sont maintenues. En tout, les deux zones cumulées représentent 54% de la population de Nouvelle-Aquitaine : 10,8% en ZIP et 43,2% en ZAC. Et pour les 46% restants ? "Dans les zones qui ne sont pas couvertes par le zonage, il n’y a pas de possiblité d’attribuer ni les aides conventionnelles de l’assurance maladie ni celles du Pacte Territoire Santé. En revanche, toutes les autres catégories d’aides peuvent être attribuées, par exemple des aides au financement des maisons de santé pluridisciplinaires, nous continuerons d’allouer des aides dans ces zones", précise Samuel Pratmarty.

Nouveaux débats

C'est qu'au vu du coût de l'opération, mieux vaut miser sur les chevaux les plus en difficulté. "Des médecins qui hésitaient à venir s’intaller seront désormais incités à le faire en bénéficiant des aides en question. Il peut donc y avoir un effet immédiat qu’il est difficile de mesurer à ce stade mais ça peut faire basculer le choix des médecins qui hésitaient dans le bon sens. (...) On mesure régulièrement l’évolution des effectifs de médecins, on espère que ça va permettre un déclic à l’installation dans ces zones. On constate globalement que ça marche, même si le niveau des aides n’est évidemment pas le seul facteur pour les médecins qui souhaiteraient s’installer : la qualité de l’environnement, la difficulté pour leur conjoint de trouver un travail font partie des éléments", termine le responsable de l'ARS. Il est sûr que les aides financières ne sont pas les seules capables de faire pencher la balance.

Pourtant, c'est bien elles, et surtout leur coût, qui ont été dénoncés ce jeudi 26 juillet par un rapport parlementaire pas vraiment tendre sur la question : des parlementaires y dénoncent un coût trop élevé de ces aides (225 millions d'euros par an) par rapport aux bénéfices qu'elles apportent. Le rapport, qui ne propose pour autant pas leur supression, en critique les "effets d'aubaine" par l'intermédiaire de son rapporteur, le député Philippe Vigier (UDI). "Les dispositifs incitatifs, qui ont fait la preuve de leur insuffisance, s'avèrent en outre coûteux", ajoute-t-il. En plus d'une augmentation du CESP, le rapport propose également une exonération des médecins en cumul emploi-retraite de toutes les cotisations à l'assurance vieillesse. Et pour lutter contre le manque de médecins, il est conseiller d'autoriser les pharmaciens et les infirmières à vacciner et à prescrire certains traitements. En attendant de savoir si ces souhaits seront ou non pris en compte, le nouveau zonage va, globalement, porter cette politique d'aides (et les territoires devant en bénéficier) à la hausse : 18% de la population contre 7% précédemment.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Atlerfines

Partager sur Facebook
Vu par vous
8433
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !