Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Deux médecins espagnoles pour lutter contre le désert médical dans le Nord Dordogne

15/10/2013 | Un dentiste, arrivé du sud de la France et deux médecins espagnoles, viennent d'intégrer la nouvelle maison médicale de Piégut, projet financé par la commune.

Maria José Martin Medina est le nouveau médecin de Piégut, elle arrive de Malaga

A Piégut-Pluviers, chef lieu de canton de 1300 habitants du Nord Dordogne, situé à une heure de route du premier hôpital, il y avait urgence en matière de démographie médicale. Cet été, il ne restait plus qu'un médecin pour 6000 habitants. Pour pallier ce manque de généralistes, la municipalité a mis la main au porte monnaie et a créé une maison médicale. Il y a mois, un dentiste du Sud de la France ouvrait son cabinet. Il a été rejoint début octobre par le docteur Maria Josée Martin Medina, originaire du Sud de l'Espagne. Une deuxième consoeur espagnole s'installe dans quelques jours.

Plus de médecins généralistes pour un canton de 6 000 habitants, situé à une heure de route de l'hôpital le plus proche. C'est ce que redoutait la commune de Piégut Pluviers, 1 300 habitants. Ce secteur a l'un des taux de densité médicale le plus bas de toute la région Aquitaine. Contrairement aux autres départements de la région, le Lot-et-Garonne et la Dordogne sont particulièrement touchés par le phénomène de désertification médicale. En Dordogne, 50 % des généralistes sont âgés de plus de 50 ans. Les départs à la retraite s'accélèrent et les nouvelles installations ne suffisent pas à enrayer la tendance. Conscients de ce problème majeur, la municipalité de Piégut a planché pendant des mois pour trouver une solution. "Nous avons acquis deux pavillons que nous avons transformé en maison médicale. Notre volonté était de réunir toutes les conditions pour qu'un jeune médecin généraliste puisse s'installer. Il était essentiel aux yeux de toute l'équipe municipale, qui s'est fortement mobilisée sur ce dossier, de garantir l'accès au soin sur notre territoire rural," explique Didier Vignal, le maire de Piégut. La municipalité a acquis le bien immobilier pour un montant de 210 000 euros, auxquels s'ajoutent les aménagements intérieurs et l'acquisition du matériel. Le médecin n'avait qu'à poser ses valises. "Pour trouver un médecin, on a beaucoup galéré. Nous avons passé plus de 700 annonces, dans la presse professionnelle, par internet... Nous avons eu peu de candidats. Nous avons travaillé en partenariat avec le conseil de l'ordre et la sécurité sociale."

De bonnes conditions de travailC'est finalement une agence spécialisée qui a mis en relation la mairie et deux jeunes médecins espagnoles. Depuis le 7 octobre, Maria Jose Martin Médina, 33 ans, est le nouveau généraliste du village. Avec ses deux filles de 3 ans scolarisées à l'école de la commune, elle arrive d'Andalousie. Pour s'installer, elle a reçu l'aval du Conseil de l'ordre. "En Espagne, les médecins exercent sous statut salarié. Avec la crise économique, un médecin ne peut pas gagner correctement sa vie. J'ai exercé à Barcelone mais les salaires sont très bas. J'avais envie de changer de vie. L'accueil a été chaleureux. La Dordogne, je ne connaissais pas du tout mais ici ce sont de très bonnes conditions qui m'ont été proposées," indique t'elle s'exprimant dans un Français quasi parfait.
La commune a mis à sa disposition le cabinet et aussi un logement communal. Elle est exonérée de loyers pendant un an. La première semaine, la jeune femme a reçu sept patients, c'est peu. La deuxième semaine se déroule beaucoup mieux : les patients arrivent peu à peu, mais il faudra du temps pour fidèliser la patientelle. La jeune femme a encore des difficultés avec les aspects administratifs.  Elle est aidée par une secrétaire médicale. Il lui faudra du temps pour se familiariser avec le territoire. Durant les trois premiers mois d'exercice, elle sera exemptée de garde.

Maria Jose Martin Medina devrait être bientôt rejointe par une jeune consœur, maman de deux enfants, déjà scolarisés sur Piégut. "C'est une question de jours, précise Didier Vignal. La municipalité qui a considérablement investi dans ce dossier espère que les deux jeunes femmes resteront. Mais rien ne les y oblige. "Nous voulons croire en cette maison de santé : le carnet de rendez vous du dentiste, originaire des Hautes Alpes et installé depuis un mois, ne désemplit pas. 
Pharmacien de profession et soucieux des questions de santé publique, le maire souhaite voir d'autres projets aboutir sur ce territoire rural : le recours à la télémédecine ou encore la création d'une antenne du SMUR à Nontron, à un quart d'heure de route de Piégut.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1817
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !