18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Dix ans après la canicule de 2003, les périodes de grande chaleur sont mieux gérées

22/07/2013 | Prévention, dispositifs d'alerte et plan d'urgence : depuis 2003, les épisodes de grande chaleur sont pris très au sérieux par les pouvoirs publics.

Michèle Delaunay en visite à l'Ehpad "Résidence d'Aquitaine" à Mérignac

A chaque période de grande chaleur estivale, le spectre de la canicule de 2003 resurgit. Des records de température avaient été battus dans de nombreuses régions françaises et environ 15 000 personnes, selon les estimations de l'Inserm (Institut national de santé et de la recherche médicale), étaient décédées lors de cette catastrophe. Si le thermomètre monte en ce mois de juillet, on ne peut pas encore parler de canicule. Pourtant, les dispositifs sont prêts en cas d'urgence. Dix ans après 2003, comment gère-t-on les épisodes de grande chaleur et de canicule?

Entre 36 et 36,1° : ce dimanche 21 juillet, deux communes de Gironde, Le Temple et Cazaux, figuraient parmi les valeurs maximales relevées par Météo France. La canicule n'est pas encore là mais les dispositifs sont prêts. Si le gouvernement avait été critiqué pour la lenteur de sa réaction lors de canicule de 2003, des plans d'urgence et de vigilance, ainsi que des campagnes de prévention, sont mis en place chaque été depuis cet épisode meurtrier. "Le Plan Canicule 2013 actualise les niveaux d'alerte en fonction des quatre zones de la météo", explique Coraline Vastra, attachée de presse de Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie.

Quatre niveaux

Le niveau 1, qui correspond à une carte verte de Météo France, est mis en place du 1er juin au 31 août. "Il s'agit de la phase de prévention", précise Michel Laforcade, directeur de l'ARS (Agence Régionale de Santé) d'Aquitaine. Le niveau 2 (carte jaune de Météo France), "avertissement chaleur", débute lorsque les seuils permettant de parler de canicule sont presque atteints. "L'indicateur est souvent le chef-lieu. Par exemple, en Gironde, les seuils de température minimale nocturne et maximale diurne se situent entre 21 et 35 degrés à Bordeaux", explicite Mahmoud Ada-Hanifi, adjoint au Service Interministériel de Défense et de Protection Civile (S.I.D.P.C.). Lorsque les seuils sont dépassés pendant plus de trois jours, le niveau 3 (carte orange de Météo France) peut être enclenché par le Préfet, en collaboration avec l'ARS. Celui-ci prend alors toutes les mesures nécessaires : campagnes de prévention à grande échelle, mobilisation des services d'urgence ou lancement des "plans bleus" dans les EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), qui fixent les modalités d'urgence et les rôles de chacun en cas de situation de crise. Si une canicule intense persiste, le niveau 4 (carte rouge de Météo France) est activé et une cellule de crise est mise en place par l'Etat.

Le rôle-clé de l'ARS

Si de nombreux acteurs sont concernés au niveau national (ministères, agences de sécurité sanitaire, associations, etc.) ou local (conseils généraux et régionaux, établissements de santé, mairies, etc.), les Agences Régionales de Santé jouent un rôle décisif dans la prévention et la gestion des périodes de grandes chaleurs et de canicules, en appuyant les Préfets. "La préparation et la mobilisation a aussi lieu en plein hiver", décrit Michel Laforcade. S'assurer que les registres des communes, qui répertorient les personnes fragiles et isolées, sont bien tenus, vérifier la mise en place des "plans bleus" et l'installation des pièces rafraîchies dans les EHPAD, analyser les risques et conseiller le Préfet sur le déclenchement des différents seuils du Plan Canicule : les missions à remplir ne manquent pas.

Pièces rafraîchies dans les EHPAD

Les établissements pour personnes âgées sont également plus attentifs depuis la canicule de 2003. Lors de la visite du 22 juillet de Michèle Delaunay à l'EHPAD "Résidence d'Aquitaine" de Mérignac, le personnel de soins a évoqué les changements depuis cet épisode meurtrier : "Il y a dix ans, il n'y avait pas de climatisation, c'est beaucoup mieux maintenant avec les deux espaces rafraîchis". Tout en regrettant que ce dispositif ne soit pas étendu à plus de pièces. La directrice de l'établissement, Anne Baunez, détaille les dispositifs mis en place : "L'ensemble du personnel est sensibilisé, le personnel de soin mais aussi les animateurs ou les cuisiniers. Régulièrement, nous proposons aux résidents de s'hydrater et leur chambre est systématiquement aérée le matin. Nous les invitons aussi à se rendre dans les pièces climatisées". Pour Georgette et Francette Mancini, qui vivent dans l'établissement, "les soignants font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont et, pour le moment, la chaleur est supportable" : celle-ci ne les empêche pas de faire chaque matin leur promenade de deux kilomètres dans le parc! Malgré les dispositifs mis en place, il reste un "maillon faible", selon les mots de Michèle Delaunay : les personnes seules et non-identifiées comme fragiles, qui restent vulnérables lors des épisodes caniculaires.

Philippine Robert
Par Philippine Robert

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1155
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Vicky | 04/09/2013

Des ehpad climatisés, c’est quand même un effort de taille pour la protection des seniors surtout en ce qui concerne les ehpad à Gironde où le plus haut pic de température a été relevé.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !