Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Béarn, la vigne des mousquetaires table sur le numérique

26/08/2016 | Dans le vignoble de jurançon, le domaine du Cinquau se découvre tablette numérique en main

En 1620, on produisait déjà du jurançon ici

A Artiguelouve, la vigne pousse depuis 400 ans sur le domaine du Cinquau. Les cépages gros et petit manseng ainsi que le petit courbu y donnent naissance à des vins doux et secs que récompensent parfois des médailles. L’une d’entre elles, en or, a été décernée lors du dernier Concours général agricole à un jurançon moëlleux baptisé « L’Esprit 2014 » qui sera commercialisé l’année prochaine. En attendant, jusqu’à la fin septembre, un parcours de découverte du domaine est proposé aux visiteurs qu’une tablette numérique guide dans leur balade. Celle-ci leur parle de nature, de Béarn mais aussi de mousquetaires. Il est vrai que ces grands amateurs de cape et d'épée sont là chez eux.

Tout le monde ne le sait pas forcément : le véritable d’Artagnan, autrement dit Charles de Batz de Castelmore, est né dans ce qui allait devenir un jour le département du Gers. Par contre, les personnages dont Alexandre Dumas s’est inspiré pour dépeindre ses compagnons dans le célèbre roman « Les trois mousquetaires » portent bel et bien les couleurs du Béarn.

Aramis, autrement dit Henry d’Aramitz, exerçait jadis les fonctions d’abbé laïc. Il arrivait d’un village situé dans la vallée du Barétous. Porthos, ou plutôt Isaac de Portau, a pour sa part vu le jour à Pau au sein d’une famille protestante. Quant à Athos, comprenez Armand de Sillègue, il doit son nom à un village niché sur les berges du gave d’Oloron. Son cousin n’étant autre que M. de Tréville, lui aussi Béarnais et promu capitaine de la fameuse Compagnie des mousquetaires du roi. Quatre fiers tempéraments.

En 1620, au moment où la plupart de ces personnages s’apprêtaient à se servir de leurs rapières, le domaine du Cinquau, produisait déjà du jurançon en bordure du chemin de Saint Jacques de Compostelle. Ses propriétaires actuels auraient eu grand tort de ne pas profiter d'une telle histoire. D’autant plus qu'un de leurs ancètres a  également été fait chevalier par Louis XIII. L’intéressé aurait, dit-on,  rendu quelques services au père du monarque, le bon roi Henri IV.

Deux circuits pour découvrir et s'amuserDepuis l’année dernière, une course au trésor et la recherche de pièces d’or symboliques perdues par les mousquetaires dans le vignoble fournissent donc le prétexte à un jeu permettant de découvrir, tablette numérique en main,  le Béarn et ses traditions vigneronnes.

A chaque étape, un mousquetaire vous guide grâce à la tablette, et une question vous est posée

Deux circuits, l’un d’une heure, l’autre de deux, amènent les promeneurs à faire le tour du domaine en plusieurs étapes. Il s’agit le plus souvent de familles invitées au fil de leur balade  à répondre à des questions simples qui ne portent pas que sur la viticulture.

 Il y est par exemple question des animaux que côtoient les vignerons, de la vraie nature du baptême béarnais, de l’indispensable ressource en eau ou encore des étapes de la fabrication d’un vin doux. Et l'on en passe.

Une dégustation (jurançon pour les adultes, jus de fruit pour les enfants) termine le parcours. L’occasion peut ensuite être saisie pour pique-niquer sur les gradins d’un théâtre de verdure, ou encore découvrir les chais et les salles de réception du domaine qui ouvre également ses portes à de nombreux mariages et événements festifs.

Le sentier découverte , qui est ouvert tous les jours sauf le dimanche, est payant : 5 € pour les adultes, 3 € pour les enfants . En raison de réceptions fréquentes, une réservation est conseillée le samedi (05 59 83 10 41).

En Jurançonnais, l’initiative est toutefois originale. Produisant ses vins sur 10 hectares, le domaine du Cinquau, qui fait partie du réseau des Vignerons indépendants, souhaite en effet « développer une activité oenotouristique accessible à tous ».

« Le plus grand plaisir, pour un vigneron, est d’accueillir les amateurs chez lui pour leur faire découvrir son travail et son produit » explique Pierre Saubot, le propriétaire des lieux, qui a passé voici quelques années le relais à son fils Hadrien. Un passionné, persuadé que la tradition n’empêche pas la modernité.

Pour en savoir plus : http://www.vins-jurancon.fr/producteurs.php?prodid=41

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
4621
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !