aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Dordogne : des expériences inédites pour protéger les enfants

18/09/2016 | Laurence Rossignol, ministre de la famille, était en visite en Dordogne vendredi pour se rendre compte des expérimentations menées dans le département.

Laurence Rossignol, ministre de la famille, était en Dordogne pour évaluer sa loi sur la protection de l'enfance

La nouvelle loi du 14 mars 2016 sur la protection de l'enfance vise à renforcer la prise en compte des besoins de l'enfant. La ministre de la famille, de l'enfance et du droit des femmes était en visite en Dordogne pour se rendre compte des expériences innovantes en matière d'accompagnement menées par le Département. Après avoir inauguré le matin, l'extension de la maison de l'enfance de Castelnaud-la Chapelle, elle a participé à une table ronde avec les travailleurs sociaux et les services de protection judiciaire. Le but était de faire le point avec les acteurs de terrain sur cette loi.

Renforcer la prise en compte des besoins de l'enfant, tel est l'un des objectifs de la nouvelle loi du 14 mars 2016 sur la protection de l'enfance. Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l'Enfance et du droit des femmes était en Dordogne vendredi pour se rendre compte de comment était vécu sur le terrain ce nouveau cadre législatif. La nouvelle loi invite les acteurs de protection de l'enfance à élaborer de nouveaux modes de prise en charge des enfants, placés sous protection administrative ou judiciaire. La Dordogne dispose de cinq maisons de l'enfance à caractère social ;  compte 354 accueillants familiaux et a la particularité d'accueillir de nombreux mineurs d'autres départements ( 44 %) et des mineurs étrangers isolés. Le Département a aussi fait le choix depuis plusieurs années, de prolonger la prise en charge au delà de l'âge de 18 ans, ce qui est loin  d'être le cas partout en France, où la majorité est vécue comme un couperet.. La prise en charge se poursuit jusqu'à 21 ans et parfois jusqu'à 25 ans, en cas de poursuite d'études supérieures ou de formation professionnelle. Le contrat peut comporter une aide éducative, une aide financière, le financement de l'hébergement. Ce dispositif concerne 80 jeunes majeurs par an. 

Un service de placement à domicile
En matière de politique de protection de l'enfance, le département mène plusieurs expérimentations inédites. Un des objectifs est de favoriser le maintien des liens avec les parents, la famille, tout en assurant la protection des mineurs. Philippe Lessenne, directeur  de la Maison de l'enfance Notre Dame à Port-Sainte-Foy, a ainsi créé avec l'aval du Département et de la Direction territoriale de protection judiciaire de la Jeunesse, un service de "placement à domicile". "La séparation avec les parents peut être vécue comme un traumatisme par les enfants. C'est pourquoi, nous avons imaginé cette expérience. "Le mineur est confié par ses parents à l'ASE. Il reste à son domicile et poursuit ses activités dans un cadre ordinaire. La maison de la l'enfance assure un suivi éducatif régulier, et quasi quotidien de l'enfant et de sa famille. En cas de difficulté ou de situation d'urgence, il bénéficie à tout moment d'une place à l'internat. Cette solution permet d'éviter les placements de longue durée, souvent mal vécus, par les enfants et d'éviter la rupture avec la famille." Philippe Lessenne, soulève la problématique de l'allocation de rentrée scolaire qui n'est pas pas versée aux parents dans le cas de placement. La loi prévoit que les sommes vont sur un compte bloqué dont l'enfant pourra disposer à sa majorité. "C'est un point que nous n'avons pas vu à la rédaction de la loi. Nous allons regarder comment faire évoluer le cadre réglementaire sans passer par un amendement pour que dans ce cas précis du "placement à domicile", les parents puissent continuer de percevoir cette allocation, a précisé Laurence Rossignol. 

L'accueil des mineurs étrangers

Le Département de la Dordogne a une autre particularité, d'accueillir un nombre croissant de mineurs étrangers non accompagnés.  Ils sont actuellement 140 et il s'agit en général de grands adolescents âgés entre 16 et 17 ans. Les relations parents enfants ou les apprentissages de base ne sont pas pour eux la question essentielle mais plutôt de se construire, un projet personnalisé qui doit favoriser l'apprentissage de la langue, leur insertion professionnelle et sociale, l'acquisition d'un métier. Le foyer des 3 F à Bergerac expérimente depuis le début septembre un service intitulé Odyssée. Il se compose de deux appartements où vivent deux garçons dans l'un, deux filles dans l'autre et une maison soit  7 places au total. Ces logements sont situés en centre ville  et permettent à ses jeunes de s'intégrer dans la vie sociale." Ces jeunes sont  en apprentissage, soit au lycée. Ceux qui n'ont pas la possibilité de suivre ces cursus bénéficient de l'accueil de jour où ils peuvent suivre notamment des cours de français pour étranger.  Ils doivent gérer seuls leur emploi du temps, ont l'obligation d'aller en cours ou au travail, gèrent leur budget, puisqu'ils bénéficient d'une allocation. Ils sont en permanence suivis par une équipe d'éducateurs,  poursuit le directeur du Foyer des 3 à Bergerac. Il soulève le souci la question de la régularisation de ces jeunes dès l'obtention de leur majorité et a proné un partenariat accru avec les services préfectoraux. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4125
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !