aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Droit à l'oubli numérique : Google peine à appliquer l'arrêt européen

10/10/2014 | Réunis lors d'une conférence organisée par le Forum Montesquieu à l'ENM, Google France et certains universitaires se sont retrouvés pour discuter du droit à l'oubli.

Débat sur le droit à l'oubli organisé par le Forum Montesquieu à l'ENM

Des propos engagés sur un blog, une photo gênante en soirée, un like douteux sur Facebook... Voilà autant de boulets qui peuvent resurgir face à un employeur fouillant votre passé numérique. Bonne nouvelle : depuis le 13 mai 2014, il est possible d'en faire table rase en se rachetant une conscience 2.0. C'est ce qu'a fait un citoyen espagnol dont le nom était systématiquement rattaché à une histoire de perquisition datant de 1998. Fatigué de voir l'histoire tourner sur le web, il a saisi la cours de justice européenne qui lui a donné un arbitrage favorable et a rendu un arrêt consacrant le « droit à l'oubli ». Aujourd'hui, n'importe quel ressortissant communautaire peut solliciter une demande auprès des moteurs de recherche. Si la nouvelle semble révolutionnaire, son application est bien plus complexe à mettre en place...

« La demande doit se faire auprès de chaque moteur séparément, rappelle Christophe de Saint Pau, directeur de l'Institut des sciences criminelles et de la justice. S'ils décident d'y répondre favorablement, le déréférencement supprime le lien entre un nom et une page web depuis la barres de recherche ». Pour les principaux intéressés, l'enjeu est majeur et inattendu : « nous sommes tombés de notre chaise, déplore Maria Gomri, directrice des affaires juridiques de Google France. Ça a été un véritable cataclysme au sein l'entreprise dans le monde entier ». Pour la filiale européenne du mastodonte d'internet, il a fallu recruter une centaine de juristes qui, tous les jours, gèrent environs 1000 requêtes d'internautes. Soit 475 000 demandes de « droit à l'oubli » depuis le mois de mai.

Des décisions difficiles à rendre« Et les critères qu'on nous impose sont très subjectifs, rappelle Maria Gomri. Ils concernent les contenus ''inadéquats, excessifs, pas ou peu pertinents''... ». Dès lors, à la charge des différents moteurs de décider s'ils accèdent ou non à une demande. « Quand il s'agit d'une photo compromettante pour un particulier, c'est très simple, mais si le formulaire concerne un élu, le choix est bien plus dur car cela remet en cause notre rôle d'informateur ». Le profil de la personne, le type de site web et la date de publication sont alors examinés de près. Pour François Pellegrini, de la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), le changement relève plus « de la différence entre le chalutage et la pêche au harpon : si le lien entre le nom et les sites web est supprimé par les moteurs de recherche, l'URL existe toujours, et l'information reste accessible sur les sites concernés. Elle est juste plus dure à trouver ».

Du côté de Google, on craint surtout le risque d'une dégradation du contenu face à de nombreux déréférencements partout en Europe. Si environ la moitié des demandes sont satisfaites, l'arrêt s'applique en Europe seulement et ne concerne pas le ".com" et toutes ses déclinaisons mondiales.

Maxence Peigné
Par Maxence Peigné

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
791
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !