Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Dordogne : Du bio et du local à la cantine

28/11/2017 | Le conseil départemental veut accentuer le recours à la production locale dans la restauration collective et notamment dans les collèges.

La remise du label écocert au collège Clos Chassaing à Périgueux

Le conseil départemental de la Dordogne affiche sa volonté politique de développer le manger bio et manger local. Une vingtaine de collèges ont actuellement entamé cette démarche en faisant appel à des producteurs locaux et/ou bio. Les 38 établissements devraient intégrer le processus d'ici la fin du mandat grâce à l'accompagnement de la collectivité. Exemple de ce type de démarche au collège Clos Chassaing de Périgueux, qui est passé en quelques semaines à 42 % de produits bio et à 38 % de produits locaux pour sa cantine qui sert en moyenne 400 repas par jour.

Chaque lundi matin, Didier Morvan, producteur en agriculture biologique à Mensignac, qui exploite 20 hectares de SAU, dont 3 ha de cultures légumières et 3,5 ha de vergers, franchit les grilles du collège Clos Chassaing de Périgueux et livre carottes, pommes de terre, potimaron, poireaux pour la cantine. " Cela fait dix ans, que je suis  inscrit dans cette démarche. J'ai débuté par approvisionner la cantine de Marsaneix, qui fut la première à être certifié bio. Je livre aussi quelques écoles communales.  Avec un collège les débouchés sont intéressants, cela représente des volumes plus importants et plus réguliers. Nous sommes dans une démarche locale positive, qui valorise notre travail à un moment où le monde agricole a des difficultés à vivre." Didier Morvan passe par une plateforme internet appelée agrilocal 24,  gratuite pour les fournisseurs et acheteurs. "Elle permet aux gestionnaires de cantines de lancer des appels d'offres et de trouver des fournisseurs en fonction des denrées recherchées. Nous sommes plusieurs producteurs à répondre sur un ou plusieurs produits. Le système est sécurisé mais parfois, nous obtenons une réponse favorable tardivement.  Nous représentons des petites exploitations pour la plupart, dans l'idéal, il faudrait recevoir l'acceptation de la commande au moins trois jours avant la date de livraison souhaitée pour une meilleure organisation, observe l'agriculteur.

42 % de produits bio à Clos Chassaing

Le collège Clos Chassaing à Périgueux a obtenu lundi sa deuxième carotte, qui correspond au niveau 2 de la certification Ecocert. Ce label compte trois niveaux d'engagement  et prend en compte les produits bio, la provenance des produits, la qualité des produits, la gestion environnementale de l'activité du restaurant. "Nous avons intégré cette démarche à la rentrée seulement.  Je suis entouré d'une équipe de quatre personnes qui ne sont pas du métier et qui se sont investies. On est passé de moins de 1 % de produits bio à 42 % aujourd'hui. 38 % de nos denrées alimentaires proviennent d'agriculteurs locaux. En tant que cuisinier, on retrouve le plaisir de travailler des produits frais et de qualité. Et le coût matières premières d'un repas n'a augmenté que de dix centimes d'euros, précise Serge Mazeau. L'établissement où plus de 80 % des élèves sont demi-pensionnaires a entamé cette démarche collective avec l'ensemble de l'équipe pédagogique conduite par le principal Serge Deveaux. La prochaine étape est de faire diminuer le gaspillage alimentaire.  

Pour favoriser le développement du bio et du local, en restauration collective, le Conseil départemental accompagne la logistique, la production agricole travaillant avec les deux plateformes  d'approvisionnement des restaurations collectives Mangeons 24  et Isle Mange bio.  La collectivité  souhaite étendre cette démarche à toutes les structures qui gèrent un restaurant collectif en direct. Elle a embauché Jean Marc Mouillac, le chef cuisinier de la première cantine bio de France à Marsaneix. Il assure du conseil et des formations auprès de ses confrères cuisiniers des collèges, établissements. Les collèges ne devraient constituer qu'une première étape en Dordogne, les maisons de retraite, les hôpitaux, les structures de formation pourraient s'investir dans ce type de démarche. La Région Nouvelle Aquitaine a entrepris le même processus pour les lycées qui relèvent de sa compétence : en décembre dernier, le conseil régional a voté une motion pour que les approvisionnements des lycées soient issus à 60 % de la production locale dont 20 % en bio. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
13491
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !