Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Eau Vive : la solidarité coule de source

03/07/2017 | Depuis trente ans, l’ONG Eau Vive Internationale se démène pour multiplier les points d’eau potable et les équipements d’assainissement en Afrique de l’Ouest. Ses bénévoles viennent de se réunir en Béarn.

Madeleine Yameogo et Zakari Bouraima, présidente et directeur d'Eau Vive au Burkina Faso

Dans le monde, près de deux milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Elles ne bénéficient pas non plus d’un réseau d’assainissement leur permettant d’écarter la menace des maladies. Cette réalité touche de manière particulière l’Afrique subsaharienne. Une zone recouvrant des pays qui figurent parmi les plus pauvres du monde tels le Burkina-Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal ou encore le Togo. Depuis 30 ans, l’association Eau Vive Internationale se mobilise pour aider leurs population à disposer d’une ressource vitale sans laquelle rien n’est possible tant en matière de santé, d’emploi ou encore d’éducation. Ce long combat a été évoqué ces jours derniers lors d’une rencontre nationale organisée par cette ONG citoyenne dans les Pyrénées-Atlantiques.

La chose est difficile à imaginer dans nos sociétés nanties. Chaque jour des fillettes et des femmes, dont c’est la tâche dans certains pays africains, effectuent une marche de 6 heures pour aller puiser de l’eau au puits le plus proche. Une exigence qui, outre son aspect extrêmement contraignant, empêche bon nombre d’enfants d’aller à l’école. Donc d’avoir l’espoir d’améliorer un jour leur condition.

« L’eau est une clé qui ouvre toutes les portes » rappellent Zakari Bouraima et Madeleine Yameogo, directeur et présidente d’Eau Vive au Burkina Faso, en posant un regard mi-figue mi-raisin sur les paysages verdoyants des Pyrénées-Atlantiques où ils ont été accueillis pour quelques jours.

Créée en 1978, l’ONG «citoyenne, non partisane et non confessionnelle » qui les emploie a déjà aidé des centaines de milliers de personnes à avoir accès à cette ressource essentielle dans leur pays. « Des forages sont réalisés et des systèmes d’adduction d’eau simples sont mis en place pour installer des bornes fontaines dans les communes. Dans le même temps, des latrines sont installées dans les écoles et les lieux publics pour aider les gens à préserver leur environnement ».

Des équipements qui, pour les populations locales, constituent une barrière efficace contre des maladies comme le choléra ou la dysenterie. Sans parler des perspectives qu’ils offrent sur le plan alimentaire et, d’une manière générale,  économique. Car qui dit eau potable dit aussi nouvelles ressources. « Auparavant, il était par exemple impensable de voir des légumes pousser au Sahel. Or, cette année, dans une région où la base de l’alimentation est constituée de mil, on va même récolter des tomates ».

Tous responsables

Pas question pour autant d’assistanat. Les principes d’Eau Vive tiennent en quelques mots : accompagner, encourager, responsabiliser.

Dans chaque pays où elle est installée, l’ONG dispose d’une trentaine de spécialistes : ingénieurs, économistes, sociologues, financiers etc. Ces derniers amènent les habitants des communes où ils  interviennent à se prendre en charge. Ce qui passe par la formation  d’hygiénistes, de maçons, d’artisans réparateurs qui vont édifier et entretenir les installations. Mais aussi par la création d’associations d’usagers de l’eau chargées de veiller au bon usage et à la maintenance des installations.

L’action d’Eau Vive ne s’arrête pas là. « De plus en plus, nous essayons d’aider les gens à développer des comportements citoyens » explique Zakari Bouraima. « En milieu rural par exemple, des enfants peuvent voir le jour sans que leurs parents songent à établir un extrait de naissance. Un document qui sera pourtant nécessaire par la suite pour les scolariser, passer des examens ou tout simplement avoir une existence légale. »

Coups de main tous azimuts

D’autres initiatives consistent à épauler les populations dans leur manière de produire et de donner une plus-value au fruit de leur travail. « Par exemple en transformant le lait en fromage ou en caillé. Ou encore en pratiquant le séchage des légumes. Certaines femmes burkinabés parviennent ainsi à exporter leurs produits vers les USA ! ».

Dans le même esprit, un soutien est apporté aux communautés afin de leur permettre de s’organiser et  de faire face à leurs propres besoins. Tandis que les habitants sont sensibilisés à l’importance de ne pas jeter leurs déchets dans la nature.

Bref, de multiples coups de main qui, mis bout à bout, portent leurs fruits. Alors que 50% des ressources en eau sont menacées d’ici la fin du siècle en Afrique subsaharienne, l’ONG estime que « un dollar investi pour l’accès à l’eau potable rapporte 2 dollars via les économies de santé et les gains de productivité ».

« Nous progressons à petits pas » disent Zakari Bouraima et Madeleine Yameogo avant d’indiquer qu’Eau Vive, qui reçoit des soutiens de l’Europe, des agences de l’eau françaises et de bénévoles, vient également de s’installer au Tchad. « Nous ne voulons pas nous étendre pour nous étendre. L’idée est d’ancrer une présence là où le besoin s’en fait sentir ».

Cet or qui rend les autres riches

Une nouvelle piste de travail  émerge également. Elle consiste à veiller au respect des droits de l’homme sur les sites d’orpaillage où des enfants travaillent dans des conditions très pénibles. Sans parler des problèmes d’environnement posés par le recours à des produits comme le mercure et le cyanure.

Le Burkina Faso, dont bon nombre de mines sont exploitées par des sociétés étrangères, est en effet le 4e producteur mondial d’or. Dans le même temps, il figure parmi les pays les plus pauvres du monde en se classant au 181e rang sur 187. Cherchez l’erreur.

Pour en savoir plus : http://www.eau-vive.org/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5457
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !