Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Éco-quartier Ginko : le balcon qui fait tâche...

05/08/2015 | Un balcon s'est écroulé dans l'éco-quartier Ginko dans le courant de l'après-midi de mardi. Aucun blessé n'est à déplorer, mais l'incident fait réagir.

Le balcon du quatrième étage s'est effondré sur celui du deuxième

Ce 4 août, aux alentours de dix-sept heures trente, les habitants de la rue André Reinson, en plein coeur de l'éco-quartier Ginko, ont eu une sacrée frayeur. Le balcon du numéro 13 de la résidence Saint-Exupéry, situé au quatrième étage, s'est effondré et a atterri sur celui du deuxième étage, en épargnant celui-ci. Aucun blessé n'est à déplorer, mais cet accident pose question, tandis que l'éco-quartier flambant neuf a été inauguré il y a à peine deux ans. Les résidents ne sont pas rassurés, et le sujet prend même une tournure politique.

Après l'accident, les questions. Comment le balcon d'un immeuble a-t-il bien pu s'effondrer comme un simple morceau de plastique ? A l'heure où des experts en assurance doivent examiner les lieux prochainement, les résidents sur place sont assez inquiets. Beaucoup d'entre eux tournent autour de la résidence Saint-Exupéry. Sur place, quelques riverains curieux prennent le bâtiment en photo. Jacqueline, commerciale retraitée, habite le quartier depuis un an et demie. "Ca fait un peu peur, on se dit que ça peut arriver à n'importe quel balcon". Le plus terrible, c'est que ce n'est pas forcément la faute du constructeur, c'est plutôt celle de l'entreprise qui a mis le balcon en place", confie Claude, un promeneur originaire de Bruges. "Inquiétant" aussi pour Joëlle, retraitée de la fonction publique. Dans le quartier, le fameux balcon semble être devenu le principal sujet de conversation. A la boulangerie "Secret de Pains", située à quelques dizaines de mètres de la résidence, Lucie, jeune employée, semble avoir un avis tranché sur la question. "Des amis habitent dans le coin, on se dit que ce n'est pas forcément rassurant, ça aurait pu tomber sur des gens. Ca ne va peut être pas pousser les résidents à déménager, mais ça peut en dissuader beaucoup de s'y installer", confie-t-elle. 

Fronde politiqueTrès rapidement, le fait divers s'est transformé en fronde politique. Trois élus socialistes ont attaqué les choix immobiliers de la municipalité d'Alain Juppé : Sandrine Doucet, députée, Corinne Guillemot et Philippe Dorthe, conseillers départementaux. Ce dernier n'a pas craint d'aller jusqu'à demander "un moratoire sur tous les programmes immobiliers de Bordeaux" dans un récent communiqué. " Prendre la décision de laisser sa ville en pâture à la spéculation immobilière, essentiellement axée sur le profit au détriment de la qualité  ne peut  qu’entrainer ce triste résultat", a-t-il ajouté. Du côté de la mairie, où l'on ne souhaite pas d'évidence communiquer en réponse à "l'opportunisme" de Philippe Dorthe on souligne que les "défauts de construction ne concernent en rien la Ville". 

L'histoire se répèteGinko avait été présenté comme "un modèle" lors de son inauguration officielle en septembre 2013, après des travaux achevés en 2012 de ce quartier, dont la réalisation a été confiée à Bouygues Immobilier en 2006. Des accidents de cette taille, Ginko n'en a pour l'instant jamais connu. Sur son "casier judiciaire", juste une association de 24 locataires de la résidence Gaïa qui avaient attaqué leur bailleur (Mesolia Habitat) en mars 2014 pour des problèmes d'un autre ordre : chauffage défaillant, problèmes d'étanchéité sur certaines terasses, ascenseurs en pannes, volets qui ferment mal... Pour l'instant, la procédure serait toujours en cours selon le porte parole du collectif. Pour l'heure, environ 1000 habitants sont déjà installés à Ginko, ils pourraient être plus de 7000 lorsque l'ensemble des constructions seront achevées. Au lendemain de l'accident, les chaises sur le balcon du deuxième étage sont encore renversées. Les habitants de quatre appartements ont apparemment été relogés pour la nuit. Au dernier étage d'une des résidences, quelques mètres plus loin, un habitant fume tranquillement une cigarette sur la terrasse... les bras accrochés à la rambarde du balcon.

M.A.J : Au lendemain de l'accident, on apprend qu'un expert de l'assurance du syndicat de copropriété la société Allianz, a débuté une enquête approfondie pour tenter d'en déterminer les circonstances. Bouygues Immobilier devrait assurer une sécurisation de l'immeuble (dans les 48 heures suivant les faits, comme il est prévu dans ce genre de procédure). Cinq familles ont passé la nuit de mardi à mercredi en dehors de leur domiicile, elles vont pouvoir le réintégrer dès que la sécurisation sera effective. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6435
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !