Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Ecole et handicap : Des aides et un accueil pour les familles dans chaque département

27/06/2019 | Lundi, Olivier Dugrip était en Dordogne, pour rappeler que la scolarisation des enfants en situation de handicap est une des priorités du gouvernement.

Légende	Une	Vignette		Modifier	Supprimer Une des priorités du gouvernement rendre l'école accessible à tous

Offrir à chaque enfant en situation de handicap une rentrée scolaire similaire à celle de tous les autres enfants, quel que soit le territoire dans lequel il vit. C'est l'objectif ambitieux du gouvernement et du ministre Blanquer qui promet des moyens supplémentaires. Le Recteur de l'Académie de Bordeaux, Olivier Dugrip était en Dordogne ce lundi. Il a présenté les nouvelles mesures pour une école inclusive et inauguré la cellule d'écoute à destination des familles mises en place dans tous les départements. En Dordogne, celle-ci est opérationnelle et s'engage à apporter une réponse sous 24 heures.

Tous les parents d'enfants en situation de handicap ont un jour rencontré des difficultés dans leurs démarches pour que leur fille ou fils aille à l'école : ces difficultés peuvent être administratives, liées à l'organisation entre les soins et le temps scolaire, à la présence ou non d'une aide humaine ou de besoins en matériels. Depuis quelques jours, une cellule départementale d'écoute est à disposition des familles. Mise en place dans tous les départements, elle fonctionnera jusqu'aux vacances de la Toussaint. Joignable en Dordogne sur deux numéros dédiés, 06 34 58 51 02 ou 05 53 02 84 21, sa mission sera d'apporter des réponses sous un délai de 24 heures pour toute question ou difficulté liée à la scolarisation d'un enfant en situation de handicap, avec un objectif d'accompagnement sous 48 heures.  Cette cellule comporte aussi une adresse mail dédiée : ecoleinclusive24@ac-bordeaux.fr. Cette disposition concrète, qui suscite pas mal d'espoir chez les parents concernés, fait partie des nouvelles mesures dans le cadre de l'école inclusive.
Olivier Dugrip, le Recteur de l'Académie de Bordeaux, est venu les présenter lundi en Dordogne, au cours d'un temps d'échanges avec des personnels de la Direction départementale des services de l'éducation nationale, des représentants d'associations de parents d'élèves, des élus, des professionnels de santé.  "Notre ambition est d'instaurer un dialogue permanent entre les familles, les équipes enseignantes, le service départemental de l'école inclusive tout juste né, de créer davantage de proximité. Notre devoir, c'est de faire mieux", indique le Recteur d'Académie. 
En Dordogne, comme ailleurs, le nombre d'élèves en situation de handicap atteint 1769, un chiffre en constante augmentation et on assiste à une progression plus sensible dans le second degré ces dernières années : 1114 élèves sont accompagnés.

 Après celle de 2005, une nouvelle loi en faveur de l'élève handicapé

Entre 2005 et 2018, le nombre d’élèves scolarisés en situation de handicap est passé de 118 000 à 340 000, dont 166 000 qui bénéficient d’un accompagnement (AVS, AESH). "Le Gouvernement a tenu à renforcer son action en faveur d'une école inclusive avec une augmentation importante du budget. Dans la loi pour une école inclusive, 25 mesures sont ainsi consacrées au renforcement de cette école accessible à tous. Exemple, dès la rentrée 2019, les accompagnants seront recrutés sous contrat de droit public, en CDD de 3 ans, renouvelable une fois et permettant ensuite d’accéder à un CDI. L'idée est de limiter les contrats courts. Elles bénéficient désormais de 60 heures de formation avec une partie effectuée par l'Agence régionale de santé, car ces personnes peuvent se trouver confronter à des handicaps très divers, de type physique, cognitif, appartenant au champ des troubles du spectre autistique. Elles seront intégrées au sein de l'éducation nationale. L'autre mesure est la mise en place des pôles inclusifs d’accompagnement localisés” (PIAL). En Dordogne, ils seront au nombre de dix neuf, explique Jacqueline Dubois, députée et membre de la commission des affaires culturelles qui travaille sur le sujet. Elle préside une commission d'enquête d'évaluation de la loi de 2005. Jacqueline Dubois, au cours de cet échange, a beaucoup insisté sur la nécessité de formation des enseignants, reconnaissant que certains se trouvaient démunis face à certaines situations et sur le développement des interactions entre le secteur médico social et l'éducation nationale. Exemple, un orthophoniste ou un ergothérapeute qui suit l'élève ne peut pas facilement intervenir dans le lieu où est scolarisé l'enfant. De nombreux freins subsistent. 

En Dordogne, 19 PIAL 

En Dordogne, 19 PIAl seront créés pour 38 collèges . Sous ce sigle qui signifie Pôle inclusifs d'accompagnement localisés, correspond en réalité une nouvelle organisation des procédures d'accompagnement. Selon Olivier Dugrip, ces pôles devront « coordonner les moyens humains dédiés à l’accompagnement. L'idée est de permettre un accompagnement au plus près des besoins de l'enfant en situation de handicap. On change de philosophie  avec l'idée que chaque enfant handicapé qui en a besoin aille à l'école et qu'un AESH formé l'attend."
Dans cette nouvelle organisation, les AESH seront désormais affectés sur un secteur géographique. Dans ce cadre, l’accompagnement humain mutualisé est désormais le principe avec un point essentiel, travailler en lien avec la MDPH. Ce point inquiète de nombreuses familles. Les AESH devraient s'occuper de deux ou trois enfants au lieu d'un seul : actuellement 76 % des élèves accompagnés le sont à titre individuel. Autre sujet d'inquiétude, en Dordogne, on compte 850 AESH et la MDPH a reçu cette année 200 nouvelles demandes d'accompagnement non traitées à ce jour. Il est donc peu probable que chaque enfant ait son aide humaine à la rentrée même si on assiste une augmentation sensible des moyens.

A la rentrée, en Dordogne il est en outre prévu l'ouverture d'une deuxième classe d'enseignement maternelle pour enfant autiste, sur l'école des Maurilloux à Trélissac, deux Ulis collège ouvrent à Neuvic et à Thiviers, ainsi qu'une Ulis (unité locale d'inclusion scolaire) école Saint- Médard de Mussidan. Un poste de chargé de mission "gestion des élèves à conduite troublée) est également créé. Reste à savoir comment ces nouvelles mesures seront accueillies par les enseignants, les AESH qui aspirent à moins de précarité et les familles dont la scolarisation de leurs enfants est souvent un vrai combat.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2236
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !