aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/06/16 : Les 16 et 17 juillet 2016, Bordeaux vivra au rythme des fanfares. L’association Union Libre organise un weekend en fanfare pour les 10 ans de La Grasse Bande, fanfare du vieux Bordeaux née dans les ateliers de l’école d’architecture et de paysage.

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/06/16 | Saint-Jean-Pied-de-Port, Plus beau village de France

    Lire

    Cette étape, capitale de la Basse Navarre qui accueille 55 000 pèlerins en partance pour Saint-Jacques-de-Compostelle vient d'être sacrée 154e plus beau village de France- et quatrième du Pays basque - Des fortifications de Vauban à l'église Notre Dame du bout du pont, Garazi -en basque- ce village de 1500 habitants, au pied du fameux col de Roncevaux, franchi par les armées napoléoniennes et les troupes espagnoles de Ferdinand le Catholique a su protéger son patrimoine. La ligne de chemin de fer rénovée Bayonne-Garazi et ce titre vont booster plus encore son tourisme authentique.

  • 29/06/16 | La Solitaire du Figaro s’arrête à La Rochelle

    Lire

    Ils auront parcouru 410 miles, depuis Paimpol, pour finir cette 3e étape de la Solitaire du Figaro à La Rochelle. La ville mettra à l’honneur les 34 skippers et leurs voiliers durant 4 jours de fête, du 5 au 8 juillet. Les bateaux attendus mardi en fin de journée seront amarrés au bassin des chalutiers. Une grande parade des voiliers est prévue le lendemain dans le chenal, à partir de 16h30, avant le départ de la 4e et dernière étape de la course. Retour prévu le jeudi en fin de journée. La remise des prix aura lieu vendredi à 18h30 au bassin des chalutiers. De nombreuses animations sont au programme durant ces 4 jours.

  • 29/06/16 | Théâtre : une compagnie rochelaise à Avignon

    Lire

    L’équipe du Théâtre du Ballon Rouge est en route pour le festival d’Avignon ( 6-24 juillet). La compagnie a été retenue pour figurer parmi les 1400 spectacles hors compétition. Elle est l’unique troupe rochelaise parmi les 34 qui représenteront la grande région à cette occasion. Le théâtre du Ballon Rouge y présentera sa dernière création, « Céleste, deux pieds, dix doigts ». Dany Martinez y aborde de manière drôle et poétique le sujet du handicap et de la différence. A La Rochelle, le spectacle avait fait salle comble dès ses premières représentations, en mars 2016. Il sera de nouveau joué au "Ballon Rouge" à la rentrée.

  • 29/06/16 | Laurent Guimier ce 4 Juillet , Institut Bernard Magrez

    Lire

    « Faut-il sauver les journalistes? » Laurent Guimier directeur de France Info répondra à cette interrogation dont l'intitulé est assez ambigu pour autoriser toutes les critiques, ce 4 juillet, à 19h30 à l'invitation de l'Institut Bernard Magrez à Bordeaux. L'occasion d'entendre un homme que l'on connaît bien en Aquitaine où il a été correspondant d'Europe 1 avant d'occuper d'importantes fonctions au sein du groupe Lagardère et de rejoindre le service public de l'audiovisuel redonnant depuis deux ans des couleurs à la chaîne d'info en continu. (www.institut-bernard-magrez.com )- 16 rue de Tivoli.

  • 28/06/16 | Landes : les priorités - sécurité - du nouveau préfet

    Lire

    Le nouveau préfet des Landes, Frédéric Périssat, a souhaité mardi réfléchir à de nouvelles mesures pour sécuriser notamment les fêtes de Mont-de-Marsan qui se dérouleront sous l'état d'urgence, parlant «de dispositifs plus dimensionnés en terme d'accès, de filtrage et de gestion des flux», sur l'exemple des fan zones de l'Euro. Quant aux CRS nageurs-sauveteurs armés sur les plages cet été, il a estimé qu'en cas d'attaque, «les gens se demanderaient pourquoi des policiers qui sont sur la plage n'ont pas les moyens d'intervenir».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | "Eloge de la censure: les journalistes doivent-ils tout raconter?"

19/10/2013 | Il existe une censure légitime et même nécessaire. Les Tribunes de la Presse nous proposent de réfléchir à ce paradoxe.

Il existe une censure légitime et même nécessaire. Les Tribunes de la Presse ont permis de réfléchir à ce paradoxe.

On assiste aujourd’hui à une défiance accrue de l’opinion envers les médias. On leur reproche de s’éloigner des préoccupations des citoyens et d‘entretenir des liens étroits avec le pouvoir. On les accuse de cacher des informations,de les sélectionner et les hiérarchiser. Pour autant, peut-on ou doit-on tout dire? N’y a t-il pas une censure légitime? Nathalie Nougayrède, la directrice du Monde, Jean-Claude Guillebaud, éditioraliste au Nouvel Observateur et Yves Harté, directeur de l’information de Sud Ouest ont accepté de débattre dans le cadre des Tribunes de la Presse, ce samedi 19 octobre.

“Un journaliste digne de ce nom tient le scrupule et le souci de la justice pour règles premières", peut on lire dans la Charte du journaliste adoptée en 1918. Celle-ci est née en réaction à la censure et au“bourrage de crâne” selon l’expression d’Albert Londres, qui ont lourdement pesé sur la presse pendant la guerre.  Le pouvoir l’utilisait comme outil de propagande et servait ainsi ses interérêts.

Aujourd’hui, on peut voir une autre forme de puissance qui s’impose aux medias: l’argent, à travers l’actionnariat, le rachat de groupes de presse par des grandes entreprises.  Jeff Bezos, le fondateur du géant américain du commerce en ligne Amazon vient par exemple de racheter le "Washington Post" pour 250 millions de dollars. Cette acquisition permet de redonner de grands moyens au prestigieux quotidien américain qui était en grandes difficultés financières.  “Ne faisons pas de conclusions hâtives sur le pouvoir des actionnaires dans le contenu médiatique. N’oublions pas qu’un journal est une collectivité. Au Monde par exemple, une charte d’éthique et de déontologie permet de protéger la ligne editoriale du journal.”, explique Nathalie Nougayrède, la nouvelle directrice du quotidien français.

“La presse est un Empire sans empereur” s’inquiète Jean-Claude Guillebaud. Selon lui, les médias n’ont plus la possibilité de choisir ce qui est diffusé ou pas. L’appareil médiatique est devenu une grosse machine que plus personne ne contrôle et qui mobilise de nombreux acteurs différents: journalistes, bloggueurs, réseaux sociaux… Le journaliste a donné en exemple la diffusion des images de la pendaison de Saddam Hussein le 31 décembre 2006.  Si de nombreux médias, par éthique, ont refusé sa divulgation, cette video filmée d’un téléphone portable a fait le tour du monde en quelques heures grâce à internet. Jean-Claude Guillebaud appelle d'ailleurs à une refondation radicale du métier de journaliste concurrencé par les bloggueurs et autres communicants.

 Une censure légitime et même nécessaire

L’abstention, le fait de ne pas dire et de ne pas faire peut paraître paradoxal, surtout après avoir lutté pendant des années contre la propagande et la censure. Pourtant, il semblerait qu’elle a toute sa place et est même appréciée. La censure est légitime par exemple dans le cadre de la protection des sources. Il s’agit alors d’un principe de précaution: protéger les personnes qui restent sur le terrain pour éviter les représailles à la suite de reportages par exemple. Cependant, pour Nathalie Nougayrède, la véritable et désirable abstention est celle qui évite de diffuser de façon trop hâtive des informations fausses. Selon elle, il s'agit alors plus d’un souci de justesse, de précision que d’abstention. La directrice du Monde a insisté sur la vérification des informations, travail capital du journalisme sérieux et crédible.

“Je ne pense pas qu’on doit tout dire mais je pense qu’il faut dire tout ce que l’on peut.” a conclu Yves Harté.

Ombeline de Fournoux
Par Ombeline de Fournoux

Crédit Photo : Ombeline de Fournoux

Partager sur Facebook
Vu par vous
323
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !