Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelles Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid 19: Des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Émission « 4 médias » : ces citoyens qui s’engagent pour l’accès au logement

15/09/2020 | L’émission de septembre a recueilli les témoignages de trois entités qui militent pour l’accès au logement dans le Sud-Gironde et la Métropole bordelaise.

Les participants de l'émisison 4 médias d'O2 Radio

Que ce soit du côté de Langon, dans la Métropole bordelaise ou ailleurs, nombreuses sont les associations qui se battent en faveur de l’accès au logement pour tous. Après plusieurs mois de confinement, les questions du mal logement ne se sont pas estompées, les sans domiciles fixes et les squats n’ont pas disparu, loin de là. Pourtant, plusieurs démarches émergent, aux côtés d’organisations qui se sont inscrites dans ce combat, comme Médecins du Monde. Une jeune association du Sud-Gironde et un représentant de Médecins du Monde se sont retrouvés le temps d’un débat sur l’habitat sur les antennes d'O2 Radio (91.3). L'émission est réalisée en partenariat avec le mensuel de la rive Droite l'Écho des Collines et aqui.fr.

« Restez chez vous », entendait-on pendant la crise sanitaire, mais quid de ceux qui n’ont pas de « chez eux » ? Ils n’ont pas disparu pendant le confinement, où la maison faisait office de refuge. En janvier 2020, la Fondation Abbé Pierre publiait son étude annuelle sur le mal logement. On y apprend que « quatre millions de personnes vivent dans des conditions insalubres ou sans logement personnel, parmi elles 143 000 personnes sont sans domicile fixe ». En plus de cela, dans la seule métropole bordelaise, les associations estiment qu’entre 2 500 et 3 000 personnes vivent dans des squats et bidonvilles. Nous voici bien loin de la polémique du sapin de Noël qui enflamme Bordeaux depuis plusieurs jours.

Une ferme solidaire à venir dans le secteur Langon-La Réole

Une association est née dans le Sud Gironde suite notamment à ce constat national sur le mal logement, aggravé par cette crise sanitaire inédite. Accompagnée de trois amis partageant ses valeurs de solidarité et de partage, Elsa Laborde, musicienne et travailleuse sociale de métier, a créé l’association La Ferme des Lilas en début d’année 2020. Cette structure a pour projet de redonner de la confiance aux sans-domiciles fixes ou aux migrants sur fond d’hébergement et d’insertion sociale. « Au niveau national, le nombre de SDF augmente, souligne Elsa Laborde. Nous voulons leur redonner de la confiance en leur proposant un toit, mais en usant de plusieurs médias que sont la nature, la culture et l’environnement ». Ainsi, la ferme permettrait à des personnes éloignées du monde du travail de se (re)trouver des vocations au travers d'ateliers agricoles, culturels ou musicaux.

 

Le choix de s’implanter dans le Sud-Gironde est évident pour la Ferme des Lilas. « Ce secteur, autour de Langon, fait l’objet d’une précarité particulière et on n’y trouve pas ou peu de structures d’accueil pour les SDF, alors qu’en milieu rural, ils sont invisibles mais ils sont bien là », affirme Elsa Laborde. La présidente de l’association précise qu’elle est toujours à la recherche d’un terrain d’environ quatre hectares, même si « plusieurs ont déjà été identifiés pour y installer notre structure », souligne t-elle. L’offre d’hébergement de la Ferme des Lilas prévoit dix places pour des personnes sans domicile fixe, quatre chambres pour des hébergements d’urgence et, si l’espace foncier le permet, des saisonniers en camion ou caravane. « Beaucoup reste encore à construire, notamment avec les collectivités, d’autant que la crise sanitaire a retardé nos démarches », affirme Elsa Laborde. La Ferme des Lilas a lancé un appel à bénévoles et aux dons, tant financiers qu’en termes de mobilier, soulignant la dimension utopique du projet « mais il faut de l’utopie pour avancer », ajoute la présidente de l’association.

Squats : « les choses devraient changer »

Au cours de l’émission, il est un invité que le discours de La Ferme des Lilas a intéressé : Jean-Luc Taris, responsable de la mission squats à Médecins du Monde. L’homme a échangé avec les représentant.e.s de l’association sud-girondine sur des choses à mettre en place ensemble. Le représentant de Médecins du Monde Bordeaux a également abordé la situation sanitaire des squats et bidonvilles bordelais. « Nous sommes face à des publics qui sont souvent éloignés des soins faute d’ouverture de droits et en temps de Covid mêlé à la canicule comme cet été la situation est dramatique », regrette Jean-Luc Taris. Ce dernier prend l’exemple d’un terrain de trois hectares à Bordeaux, où vivent 500 personnes avec un seul point d’eau.

« L’idée pour nous, depuis des mois ou des années, est de faire remonter une demande d’amélioration des conditions de vie de ces personnes », précise Jean-Luc Taris. Le but n’étant pas de pérenniser la situation des habitants, mais offrir une qualité de vie décente. Le représentant de Médecins du Monde indique que l’amélioration des conditions de vie dans les squats et bidonvilles passe par la reconnaissance de leur existence et en profite pour être optimiste. « La liste de Pierre Hurmic a pris des engagements électoraux, en particulier sur l’accès à l’eau dans ces lieux. Le changement de majorité à Bordeaux, avec la présence d’élus très engagé sur ces questions [comme Maxime Ghesquière, président de l’association Dynam’eau] me laisse croire que les choses vont changer ».

 

L'émission est disponible en replay sur le site d'O2 Radio 91.3FM

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
3649
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !