Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Émission 4 médias : comment caractériser et éviter la violence dans les quartiers ?

05/02/2021 | L’émission quatre médias du mois de janvier, sur O2 Radio, était articulée sur le thème de la violence.

Morti, président de Diamant des Cités et Mohamed Boulahoual, président de l'AJHaG

Plusieurs semaines après des fusillades dans des quartiers de la métropole bordelaise, dont une dans le quartier des Aubiers ayant coûté la vie à un adolescent le soir du réveillon du nouvel an, l’émission « 4 médias » a laissé la parole à deux acteurs de terrain, venus aborder le thème de la violence dans les quartiers. Mohammed Samoudi, dit Morti, comédien et président de l’association Diamant des Cités et Mohamed Boulahoual, président de l’association Jeunesse des Hauts de Garonne, sur la rive droite bordelaise, sont venus dans le studio d’O2 Radio (91.3FM).

« Nous, acteurs associatifs, alertons les pouvoirs publics depuis deux ans sur la montée de la précarité, du chômage et donc des violences ». Pour Morti, fondateur de l’association Diamant des Cités, qui œuvre dans le quartier Grand Parc, les faits de violences survenus ces dernières semaines dans les quartiers populaires auraient pu être anticipés.
Le constat est sensiblement le même pour Mohamed Boulahoual, directeur de l’association Jeunesse des Hauts de Garonne (AJHaG). « La première des violences est sociale. Les habitants des quartiers pauvres sont dans une précarité monstrueuse, précarité qui a été accentuée par la crise sanitaire ». En effet, d’après Mohamed Boulahoual, beaucoup de ces populations vivent de petits boulots, notamment dans la restauration, secteur à l’arrêt total depuis octobre. « La violence sociale implique de la violence physique : les gens sont à cran. La moindre étincelle peut tout faire brûler et c’est ce qu’on a vu dans tous les incidents survenus depuis le début de la crise sanitaire », poursuit le directeur de l’AJHaG.

« Pas d’augmentation quantitative des violences »

Sur la recrudescence des faits violents dont font écho les médias et les élus, à l’image du décès du jeune Lionel dans le quartier des Aubiers le soir du nouvel an, Mohamed Boulahoual est plus tempéré. « C’est très difficile à quantifier. Il faut savoir de quelle violence on parle ». Il s’appuie sur le travail du sociologue Laurent Muchielli, qui a travaillé sur la violence dans les quartiers prioritaires. « Ce qu’a montré Laurent Muchielli, c’est qu’aujourd’hui les quartiers ne sont pas plus confrontés aux faits de violence qu’il y a trente ans, souligne le directeur de l’AJHaG. Ce qui a changé ce sont les modalités d’expression de cette violence : elle est plus radicale et les réseaux sociaux la rendent plus visible ».

Pour Morti, l’aggravation de ces violences a deux causes : l’accès aux armes rendu plus facile par internet et les réseaux sociaux, mais aussi une crise de l’autorité. « Le lien social s’est effrité, ce qui a provoqué une défiance vis-à-vis de l’autorité. Pour être respectée, elle doit être incarnée, que ce soit par les familles ou la République. Dans les quartiers, la République n’est là que pour réprimer », affirme le comédien. Mohamed Boulahoual se souvient de sa jeunesse dans les quartiers, où il jouait au foot avec la police de proximité. « Certains étaient des ''copains’', on respectait leur uniforme, et tout cela s’est fini sous Nicolas Sarkozy ». La police de proximité, plusieurs élus aimeraient la voir revenir dans les quartiers, à l’image des Maires du Grand Projet des Villes de la Rive Droite, qui en ont fait la demande le 20 janvier.

Désertion des institutions
Pour apaiser la situation dans les quartiers, les deux hommes demandent le retour des services publics, pour mettre fin à ce que Morti qualifie de « violence institutionnelle ». « Le fait d’avoir un bureau de poste, une annexe de la Mairie, des services sociaux dans les quartiers renvoie une image de la République qui se préoccupe de ces populations. Nous ne sommes pas dotés des mêmes services que monsieur et madame tout le monde, ça crée des frustrations, et parfois de la violence », précise Mohamed Boulahoual. Le directeur de l’AJHaG a été en partie entendu par le Maire de Bordeaux, puisque le 27 janvier, le conseil municipal a nommé Véronique Seyral adjointe déléguée aux quartiers prioritaires et à l’égalité des chances.

 

L'émission complète, réalisée en partenariat avec l'Écho des Collines et O2 Radio est à retrouver sur la plateforme replay d'O2 Radio (91.3FM).

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : O2Radio

Partager sur Facebook
Vu par vous
4215
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !